Les aides à la création d’entreprise en Bretagne

Table des matières

En Bretagne, il est possible d’obtenir des aides régionales à la création d’entreprise. Le territoire soutient en effet les entrepreneurs, tant sur le plan financier qu’administratif, par l’intermédiaire de prêts d’honneur ou encore de formations destinées à comprendre les rouages de l’entrepreneuriat.

Alors, de BGE à Pôle emploi (France Travail), en passant par le réseau Entreprendre ou Pass’création, nous vous proposons de faire un tour d’horizon des aides aux entrepreneurs en Bretagne, susceptibles de vous aider à financer ou à accompagner votre projet d’activité.

Quelles aides pour créer une entreprise en Bretagne ?

Monter une entreprise demande de l’argent, mais aussi des qualités spécifiques. Afin de soutenir le développement économique, la région propose des aides tant sur le plan financier qu’administratif pour accompagner les porteurs de projet sur le chemin de l’entrepreneuriat.

Les aides au financement en Bretagne

Pour créer une entreprise, il faut des fonds : apports à réaliser ou encore personnel à recruter, sans apport personnel suffisant, il est parfois difficile d’obtenir un financement bancaire approprié. Heureusement, la région vient à la rescousse de ses entrepreneurs en proposant diverses aides financières : prêt d’honneur, micro-crédit ou encore garanties, vous êtes servis.

Alors, que vous souhaitiez créer une entreprise individuelle ou une SA*, tout est possible, il suffit d’y croire.

*Un apport en capital d’un montant minimum de 37 000 euros est nécessaire.

Le programme accélérateur d’initiatives jeunes

La région a mis en place un dispositif destiné aux jeunes de 18 à 29 ans qui créent une activité.

⚠️ Cette aide n’est plus disponible pour l’instant, mais elle pourrait bien revenir en 2024.

Les jeunes porteurs de projet sont accompagnés face aux enjeux climatiques, énergétiques et écologiques.

Pour en profiter, le porteur de projet doit lever des fonds par un financement participatif (par exemple, une campagne de crowdfunding ou encore de crowdlending). La région complète le financement s’il atteint 70 % du plan, en allant jusqu’à 4 000 euros.

Le prêt d’honneur initiative

Le réseau Initiative France est présent dans de nombreuses régions du territoire. Il propose des prêts d’honneur, remboursable sur 5 ans, sans garantie et à taux zéro.

D’un montant moyen de 8 500 euros dans la région, ce prêt fait effet de levier pour compléter un apport personnel ou obtenir un financement bancaire.

Le micro-crédit de l’ADIE

L’ADIE est une association qui propose un micro-crédit aux porteurs de projets qui n’accèdent pas à la voie bancaire classique pour un prêt.

Il est parfois difficile d’obtenir un crédit auprès d’une banque, notamment lorsqu’on ne justifie pas de conditions de revenus suffisantes. Pour autant, tout le monde doit avoir sa chance de se propulser. C’est pourquoi l’ADIE a mis en place ce dispositif.

Le micro-crédit peut aller jusqu’à 12 000 euros et est remboursable entre 4 mois et 4 ans. Il est assorti d’un taux fixe de 9,87 % et d’une contribution solidaire de 5 % du montant obtenu.

Il s’agit d’un bon moyen de renforcer ses fonds propres ou son besoin en fonds de roulement. Pensez-y.

L’aide financière Réseau Entreprendre

L’antenne de Bretagne du réseau Entreprendre propose, à l’instar de ses homologues régionaux, un soutien humain et financier. Pour le volet financier, vous pouvez prétendre à un prêt d’honneur qui s’ajoute à vos fonds propres ou vous facilite l’accès au crédit bancaire.

Avec le prêt d’honneur du réseau Entreprendre Bretagne, vous profitez d’un financement à taux zéro d’un montant allant de 15 000 à 45 000 euros. Une usine de palets bretons vous attend, à ce stade.

La garantie France active

En Bretagne (ou Bzh pour les intimes), comme ailleurs sur le territoire français, vous pouvez bénéficier de la garantie France active. Celle-ci couvre les prêts bancaires jusqu’à 80 % de leur montant dans la limite de 200 000 euros couverts, sur 7 ans.

Une commission de 2,5 % est appliquée à cette garantie qui couvre les crédits destinés au financement des investissements ou besoins en fonds de roulement.

Les investisseurs et business angels

Un autre bon moyen pour financer son projet est de faire appel à des investisseurs privés ou business angels qui injectent de l’argent dans l’activité sans s’immiscer dans sa gestion.

Sur le territoire Breton, vous trouverez par exemple :

  • BSA (Bretagne Sud Angels) ;
  • Finistère Angels ;
  • Breizh Angels.

Profitez-en, ces dispositifs existent, il ne faut pas vous en priver.

Les aides au développement du projet en Bretagne

Outre l’aspect financier, la création ou la reprise d’entreprise nécessite un appui solide : doutes, questionnements, besoins de formations, ou suivi d’activité, la région propose de nombreuses solutions. Vous pourrez profiter d’accompagnements individuels ou collectifs au travers d’organismes locaux spécifiques comme le BGE Bretagne, ou encore les chambres de commerce et d’industrie (CCI).

Le « Pass Création »

Le Pass Création, mis en place localement pour pallier la disparition du NACRE (autrefois déployé au niveau national), comprend plusieurs volets, dont un volet financement.

Les porteurs de projets bretons, qu’ils soient créateurs ou repreneurs d’entreprises, peuvent prétendre à ce programme qui se compose de trois étapes :

  • Aide au montage du projet → le porteur de projet est accompagné durant 6 mois ;

Qu’il s’agisse de rédiger un business plan, une étude de marché, un plan de financement, ou de bénéficier de conseils fiscaux, juridiques, pratiques, vous pouvez bénéficier de l’accompagnement d’experts.

  • Structure du projet de financement → l’entrepreneur est accompagné pour réaliser ses demandes de financement ;
  • Suivi du développement de l’activité → après la création (ou la reprise) l’entrepreneur est accompagné pendant une durée de 3 ans.

Le programme donne accès à des formations de groupes permettant d’acquérir de nouvelles compétences indispensables à la bonne marche de son activité en profitant de l’expertise de professionnels.

Vous êtes suivi par un accompagnateur dédié pour aboutir à la pérennisation de votre projet !

Le dispositif PÉPITE

Le « pôle étudiant pour l’innovation, le transfert et l’entrepreneuriat » s’adresse aux étudiants ou jeunes diplômés. Il s’agit d’inciter ces publics à se lancer dans l’entrepreneuriat en les accompagnant dans le montage de leur projet.

Le parcours PÉPITE propose 4 niveaux différents (débutant, avancé, confirmé et jeune diplômé).

Le bénéficiaire profite d’un rendez-vous de suivi, mais également d’un point collectif et d’un point de bilan.

Femmes de Bretagne

Bretagne et Loire-Atlantique s’allient aux côtés des femmes qui créent ou reprennent des TPE ou PME.

Les femmes qui gèrent des entreprises sont mises en relation pour partager leurs expériences et créer un véritable réseau professionnel.

FDB vous permet d’obtenir de nombreuses ressources relatives au financement, aux stratégies à adopter en termes de marketing ou encore de communication digitaux.

Le soutien administratif du réseau Entreprendre

L’antenne régionale réseau Entreprendre propose des services pour soutenir le porteur de projet dans le développement de son entreprise.

La création ou la reprise d’entreprise ne se limite pas à des besoins d’ordre financiers. Il faut faire face à un amas de questions : quelle forme juridique choisir ? Peut-on se lancer sous le statut de micro-entreprise ? Pourquoi opter pour l’impôt sur les sociétés ? Autant de problématiques auxquelles vous pouvez obtenir des réponses auprès de professionnels aguerris du réseau Entreprendre.

L’organisme met en relation les jeunes entreprises avec des experts qui répondent à vos besoins. Vous pourrez obtenir LE conseil qui vous manque pour vous lancer ou encore l’information clé pour analyser la viabilité de votre projet post création. Profitez du partage d’expérience de chefs d’entreprise expérimentés !

Aussi, le réseau propose des formations individuelles et collectives pour développer votre esprit entrepreneurial et managérial. Une opportunité pour développer votre portefeuille professionnel !

Le BGE Bretagne

Le BGE Bretagne propose de nombreuses ressources aux entreprises. Des conseillers professionnels sont à disposition pour répondre à toutes vos questions, dès le début du projet et à la suite du lancement de l’activité. En parallèle, le BGE propose des séminaires et formations afin de développer votre réseau et d’accroître vos compétences et connaissances.

Les incubateurs

Destinées à soutenir l’essor des start-ups, vous trouverez certains incubateurs comme Citédia, la Maison de la Technopole ou encore Orchis à Rennes. Dans la région, vous retrouvez encore Brest Business School ou Blue Economy.

Ces dispositifs sont un bon moyen de développer son réseau essentiel à l’aboutissement d’un projet entrepreneurial qui dure.

L’accompagnement Pôle emploi

Si vous êtes demandeur d’emploi, vous pouvez profiter d’un accompagnement par votre conseiller Pôle emploi, pendant 3 mois, pour affiner votre idée et monter votre projet.

Profiter du statut de demandeur d’emploi est un bon moyen pour conserver une source de revenus (l’ARE) tout en mettant votre énergie dans le développement de votre entreprise.

Les aides des chambres de commerce et d’industrie (cci)

Les chambres de commerce et d’industrie (CCI) mettent à disposition des conseillers qui vous guident dans votre recherche de partenaires ou encore de financements. Ils répondent également à vos questionnements.

Par ailleurs, ces organismes mettent régulièrement en place des séminaires pour les entreprises ou encore des formations. À nouveau, il s’agit d’un moyen d’étendre son réseau et ses compétences.

Comment accéder aux aides à la création d’entreprise en Bretagne ?

Pour accéder aux aides en Bretagne, il faut soit créer soit reprendre une entreprise. Par ailleurs, chaque organisme pose des conditions et les demandes se font sur dossier. Mieux vaut se préparer en amont pour déposer une demande solide qui ne sera pas refusée (le temps, c’est de l’argent).

Quels projets pour obtenir une aide ?

Pour obtenir une aide en Bretagne, il faut soit créer soit reprendre une entreprise.

  • Il peut s’agir de la création ou de la reprise d’une entreprise individuelle, c’est-à-dire, une activité rattachée à la personne physique qui l’exerce.
  • Vous pouvez créer ou reprendre une société, qui est un regroupement d’associés doté d’une personnalité morale au nom de laquelle l’activité est exercée.

Toutes les structures juridiques présentent des avantages, mais aussi des inconvénients. L’accompagnement proposé par les différents organismes vous permet de profiter d’un conseil avisé pour faire le meilleur choix.

Quelles conditions pour obtenir une aide ?

Pour obtenir une aide, la condition sine qua non est la création ou la reprise d’entreprise dans la région Bretagne. Il faut y être établi pour en profiter.

En outre, chaque organisme va poser des conditions spécifiques pour prétendre à un soutien.

En général, il faut être demandeur d’emploi et/ou avoir moins de 30 ans et/ou percevoir des allocations ou minima sociaux. Néanmoins, chaque programme impose des règles spécifiques auxquelles il convient de se référer.

Aussi, des critères tenant au projet peuvent être imposés (innovation, création d’emplois, etc.). Il faudra donc savoir mettre en évidence les aspects attendus pour obtenir l’aide requise.

Agence Juridique est une plateforme de services juridiques en ligne qui offre à tous les entrepreneurs – quelle que soit la taille de leur entreprise – de gérer l’ensemble de leurs démarches administratives, juridiques et comptables.

Inscription newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir en exclusivité nos derniers conseils pour les entrepreneurs et tout savoir sur l’actualité juridique des entreprises.

Copyright 2017 - 2023 : Agence Juridique