News Agence-Juridique vient d’intégrer le groupe de média les Affiches Parisiennes et devient l’acteur numéro 1 des formalités juridiques en ligne

01 76 54 81 37

Une société commerciale : définition et comment la créer ?

Vous avez envie de créer votre entreprise mais les démarches administratives vous semblent abstraites ? Agence juridique vous aide à vous lancer dans votre projet !

Créer une entreprise pour 99 € ht

Mini-sommaire :
Une société commerciale : définition et comment la créer ?

Vous envisagez la création d’une entreprise ? Une société commerciale, par exemple ? Sachez qu’une société commerciale est une personne morale dont le mode de fonctionnement est encadré par les statuts. La durée de vie légale d’une société commerciale est de 99 ans. Si vous souhaitez créer une entreprise en ligne vous devez absolument tenir compte du type d’activité de votre entreprise. Voici quelques infos !

 

Qu’est -ce qu’une société commerciale ?

Un objet commercial 

Une société est dite « commerciale » dès lors que l’objet de l’entreprise est de nature commerciale. Une liste explicite toutes les activités commerciales dans le Code du commerce.

 

Les différentes formes de sociétés commerciales

Une société est dite commerciale en raison de sa forme juridique.

- Le statut SA ou société anonyme est une entreprise dont la participation des acteurs est proportionnelle aux apports qu’ils ont fournis au sein du capital social. En outre, la responsabilité de ces derniers est limitée aux apports. Ce statut est assez souple concernant la cessation des parts pour les actionnaires.

- La SARL ou société à responsabilité limitée est une forme juridique qui permet à l’entrepreneur de choisir son capital social : il vous suffit d’1 euro symbolique pour constituer votre capital social. L’un des associés ou un tiers peut être désigné comme le gérant de la SARL. À noter que si le gérant détient la majorité des parts sociale, il sera affilié au régime des travailleurs indépendants. À l’inverse, le gérant minoritaire ou égalitaire est assimilé salarié s’il perçoit une rémunération.

- Dans un statut SARL, céder ses parts requiert l’approbation unanime de l’ensemble des associés. Enfin, vous pouvez libérer 20% de votre capital social néanmoins il vous sera impossible de profiter du taux réduit à l’IS. La SARL vous offre la possibilité d’opter pour  l’impôt sur les sociétés (IS) ou l’impôt sur le revenu (IR).

-  L’EURL ou entreprise unipersonnelle à responsabilité limité présente les mêmes caractéristique qu’une SARL à l’exception du nombre d’associés. En effet, dans un statut EURL, il n’y a qu’un seul associé. Si ce dernier est gérant alors il sera affilié au régime social des travailleurs non-salariés (TNS). Cependant, le tiers gérant d’une EURL est assimilé-salarié. En conséquence, il peut bénéficier de la même couverture sociale que les salariés à l’exception des allocations chômage.

- La SAS ou société par actions simplifiée est un type de société dont le montant du capital social n’est pas précisé par la loi. En effet, le statut SAS facilite les démarches des actionnaires. Ils vont pouvoir fixer librement le mode d’organisation de leur société dans le cadre de la rédaction des statuts. De plus, il est indispensable de nommer le Président de la SAS. Ce dernier bénéficie d’une protection sociale au même titre que les salariés à condition qu’il se rémunère au minimum 501,50 € par mois.

-  La SASU ou société par action simplifiée unipersonnelle présente les mêmes avantages que le statut SAS. En revanche, cette forme juridique est composée d’un seul actionnaire. Le  capital social de la SASU  est également défini librement par l’actionnaire. Le régime social du Président de la SASU est soumis au même régime que le Président d’un statut SAS.

 

Comment créer une société commerciale ?

Réunir des actionnaires ou associés

Pour certaines sociétés commerciales, il conviendra de réunir les associés ou actionnaires afin qu’ils rassemblent leurs apports en numéraires, en nature et parfois en industrie.

Désigner le dirigeant de la société commerciale

Lorsque l’on décide de monter son entreprise, il faut désigner le dirigeant. Il convient d’annexer aux statuts une copie de la nomination du dirigeant afin d’éviter la modification des statuts qui peut s’avérer onéreuse.

 

Rédiger les statuts

La rédaction des statuts d’une société commerciale est une étape importante puisque ces statuts vont traduire l’organisation de la société. Ils doivent être explicites afin d’éviter la nullité ou la modification des statuts. Pour ce faire, il est préférable de faire appel à un professionnel. Les statuts juridiques d’une entreprise s’effectuent sous forme d’actes authentiques ou des actes sous seing privés. Les éléments suivants doivent être mentionnés dans les statuts des sociétés commerciales :

- Le statut de la société commerciale

- une pièce d’identité des actionnaires et du Président

- La durée de la société et la dénomination sociale

- L’objet social et l’adresse du siège social

- Le capital social

- Le nombre d’actions et la forme des actions

- Le fonctionnement des pouvoirs

- Les dispositions relatives à la répartition du résultat

 

Choisir le type de capital social

Durant la création de la société commerciale, il est possible d’opter pour un capital social variable ou un capital fixe. Sachez que si vous optez pour un capital social fixe : une variation du capital social peut générer des coûts.

En revanche, si vous optez pour un capital social variable : la variation ne génère aucun coût.

 

Publier une annonce au JAL

Vous devez impérativement publier un avis de constitution au JAL pour finaliser la création de votre société commerciale. Le montant d’une publication varie entre 150 et 200 euros.

 

Immatriculer sa société commerciale

Avant d’immatriculer votre entreprise, il convient de suivre des formalités. Ainsi, il vous faudra ouvrir un compte professionnel et désigner un commissaire aux apports selon le montant et la nature des apports de votre capital social. Ensuite, il convient de procéder au dépôt du dossier de création que vous devez remettre au Centre de formalité des entreprises le plus près de votre siège social. Le dossier de création doit mentionner les pièces suivantes :

  • Un original des statuts de l’entreprise ;

  • une copie de l’acte de nomination du gérant ;

  • un extrait du rapport du commissaire aux apports ;

  • le formulaire M0 dûment ;

  • un justificatif de l’occupation à l’adresse du siège social

  • l’attestation de parution au JAL ;

  • une copie de l’autorisation a effectuer une activité règlementée ;

  • une pièce d’identité du gérant;

  • l’attestation sur l’honneur de non condamnation du gérant.

Pour immatriculer votre société commerciale : il vous suffit de débourser 66,20 € au Registre du Commerce et des Sociétés. Une fois votre société commerciale immatriculée, vous pourrez obtenir un extrait k-bis en 48h.

société commerciale : définition et comment la créer

En cours (3 min):Une société commerciale : définition et comment la créer ?

Je veux créer ma SASU

Commentaires

Ajouter un commentaire

Choisissez votre statut

Si vous n'êtes pas sûre de votre choix, vous pouvez consulter notre comparatif de forme juridique.

Choisissez votre statut

Si vous n'êtes pas sûre de votre choix, vous pouvez consulter notre comparatif de forme juridique.

back to top
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d'optimiser votre experience
En savoir plus.
Ok