News Agence-Juridique vient d’intégrer le groupe de média les Affiches Parisiennes et devient l’acteur numéro 1 des formalités juridiques en ligne

01 76 54 81 37
Créer une entreprise de nettoyage : 4 étapes pour réussir

Créer une entreprise de nettoyage : 4 étapes pour réussir

Mini-sommaire :
Créer une entreprise de nettoyage : 4 étapes pour réussir

 

Le secteur de l'hygiène et de la propreté est en plein expansion : selon l'INSEE, ce marché pèse désormais plus de 16 milliards d'euros. Nettoyage après sinistre, entretien de locaux d'entreprise, vitrerie, lavage de haute pression : la grande diversité de services offre autant d'opportunités aux entrepreneurs. 

Il peut alors se révéler très intéressant de sauter le pas en créant une entreprise dans ce secteur très dynamique. Avant de vous lancer, il convient cependant de s'informer sur la procédure à suivre pour créer votre entreprise de nettoyage. Agence Juridique vous aide à faire le point !

Quelles sont les missions d'une entreprise de nettoyage ?

Avant d'envisager la procédure de création d'une entreprise de nettoyage, il convient de bien comprendre en quoi consiste ce domaine d'activité. 

Définition

Les entreprises de nettoyage proposent un grand nombre de services, aussi bien pour les particuliers que pour les professionnels. Parmi les missions classiques d'un agent d'entretien dans le cadre d'une entreprise de nettoyage, on trouve notamment : 

  • Nettoyage des sols ;
  • Nettoyage et désinfection des sanitaires ;
  • Lavage des vitres ;
  • Épousseter le mobilier ;
  • Vider les corbeilles à papier et poubelles ;
  • Approvisionnement en consommables (essuie-mains, papier toilette, verres en papier, savon pour les mains, etc.) ;
  • Rangement d'objets chez les particuliers ;
  • Aérer les locaux et les dépolluer ;
  • Nettoyer les espaces extérieurs privatifs ;
  • Utiliser un nettoyeur à haute pression, ou d’autres engins de nettoyage automatiques.

La spécialisation de l'entreprise de nettoyage

Outre ces missions classiques, l'offre des entreprises de nettoyage se diversifie de plus en plus. Ainsi, on trouve désormais des entreprises spécialisés dans certains types de nettoyages. Ces dernières offrent des services variés, comme : 

  • Nettoyage industriel ;
  • Nettoyage de vitres ;
  • Nettoyage de chantiers ;
  • Nettoyage à domicile ;
  • Nettoyage de grafitis.

Qui peut créer une entreprise de nettoyage ? Quels diplômes/formation pour ouvrir une entreprise de nettoyage ? 

Le secteur d'activité de la propreté et de l'hygiène n'est pas réglementé. Ainsi, toute personne peut en principe se lancer en ouvrant une entreprise de nettoyage. Aucun diplôme particulier n'est requis. 

Néanmoins, si le professionnel de la propreté souhaite tout de même acquérir une base de connaissances, il peut se tourner vers les formations suivantes : 

  • CAP Maintenance et Hygiène des Locaux ;
  • BEP Métiers de l'Hygiène ;
  • Bac Professionnel Hygiène et Environnement ;
  • Bac Professionnel hygiène, Propreté et Stérilisation ;
  • Bac Professionnel Gestion des Pollutions et Protection de l'Environnement ;
  • BTS Métiers des Services à l'Environnement (MSE).

Même sans formation dans le domaine de la propreté et du nettoyage, certaines compétences et qualités seront utiles à l'entrepreneur :

  • Bonne connaissance des différentes méthodes de nettoyage, des produits et des équipements utilisés ;
  • Bonne compréhension des besoins et des attentes de la clientèle ;
  • Compétences en gestion d'entreprise (juridique, comptabilité, fiscalité) et en relations client pour gérer efficacement l'entreprise.

Quelle règlementation s'applique aux entreprises de nettoyage ? 

Le secteur du nettoyage et de la propreté n'est pas réglementé. Ainsi, il n'existe pas de règles particulières quant à l’activité du nettoyage. Toutefois, certaines normes, comme la norme ISO 9000, permettent à l'entreprise de prouver son sérieux en se différenciant de la concurrence. Ces qualifications peuvent alors permettre à l'entreprise de nettoyage de capter certains marchés considérés comme "sensibles" : hôpitaux, secteur de la restauration et de l'agroalimentaire, industrie haute technologie (spatial, usines chimiques, etc.). 

Bon à savoir : en cas de doute ou de questionnement quant à la réglementation applicable, n'hésitez pas à contacter l’OQPEP (Office de Qualification Professionnelle des Entreprises de Propreté et des Services Associés).

Comment ouvrir une société de nettoyage en France ? La procédure à suivre

Avant de vous lancer dans votre activité de nettoyage, il convient de réaliser certaines démarches administratives. Agence Juridique vous aide à faire le point. 

Étape 1 : Mettre au point votre projet 

Étape indispensable de la création de votre entreprise de nettoyage, il est tout d'abord nécessaire de mûrir votre projet entrepreneurial : quel type de services de nettoyage souhaitez-vous proposer à vos clients ? Comment allez-vous vous démarquer de vos concurrents ? Existe-t-il un réel besoin pour votre activité sur le marché ? 

Afin de répondre à ces diverses interrogations, il convient de réaliser une étude de marché. Cela vous permettra de définir au mieux les contours de votre projet en recueillant et analysant diverses données sur :

  • Les tendances du marché du nettoyage (utilisation de produits de nettoyage bio par exemple) ;
  • Les besoins de vos futurs clients : nettoyage de moquette et sols, de fin de chantier, de fenêtres, services d'entretien général ou de nettoyage biologique, nettoyage de machines industrielles, nettoyage de transports (trains, avions par exemple) ;
  • Les offres de services proposées par vos concurrents ;
  • Les prix pratiqués dans votre secteur et zone d'implantation choisis ;
  • La localisation de vos clients, et donc votre zone de chalandise.

Muni de ces données, vous pourrez établir une liste de prestations à proposer à vos clients, mais aussi une stratégie de marketing et de développement des affaires, cibler les segments de marché les plus prometteurs et évaluer la viabilité de nouvelles offres de services. Votre étude de marché vous permettra alors de vous démarquer de votre concurrence et de démarrer votre activité en toute sérénité !

Étape 2 : Élaborez votre business plan

Avant de vous lancer dans le domaine du nettoyage, pensez également à réaliser un business plan.

Il s'agit d'un document de référence pouvant s’apparenter à une profession de foi du créateur d’entreprise. Il décrit les aspects clés d'un projet de création d'entreprise, y compris les objectifs de l'entreprise, les stratégies pour atteindre ces objectifs, les ressources nécessaires et les étapes à suivre pour mettre en œuvre le plan.

Un business plan contient en général les éléments suivants :

  • Informations sur vous et votre équipe ;
  • Votre projet ;
  • Votre stratégie commerciale et marketing (site internet, publicités, etc.)
  • Votre emplacement ;
  • Votre dossier financier : compte de résultat provisionnel, plan de financement initial, chiffre d'affaires provisionnel.

Créer un business plan pour votre entreprise de nettoyage peut être utile pour convaincre des investisseurs, des banques ou des partenaires commerciaux afin qu'ils investissent dans votre projet. Le business plan permet donc de soutenir l'entreprise en leur fournissant des informations sur les opportunités de croissance et de rentabilité de l'entreprise.

Il peut également être utilisé comme un outil de gestion pour aider les entrepreneurs à suivre leur progression et à prendre des décisions stratégiques.

Étape 3 : Le choix du statut juridique

Étape incontournable de la création de votre entreprise de nettoyage, il sera ensuite nécessaire de choisir le statut juridiquesous lequel vous désirez lancer votre activité. Ce choix concrétise véritablement votre projet de création d'entreprise. Vous pouvez décider de créer votre société de nettoyage, d'exercer en tant qu'entrepreneur individuel ou faire le choix d'exercer seul en micro-entrepreneur (ancien auto-entrepreneur).

Monter une société

À la différence d'autres formes d'entreprise, comme l'entrepreneur individuel ou le régime de la micro-entreprise, la société de nettoyage dispose de la personnalité morale. Cela signifie que votre entreprise de nettoyage existera auprès des tiers comme une personne à part entière. Elle dispose alors de son propre patrimoine, qui sera distinct du votre en tant que personne physique.  Cela signifie qu'en cas de difficultés financières ou liquidation de votre entreprise de nettoyage, vous ne serez responsable qu'à hauteur du montant des apports investis dans votre société. 

La société peut également être le statut le plus adapté si vous ne souhaitez pas exercer votre activité seul. Il peut en effet se révéler très bénéfique de s'entourer d'autres professionnels expérimentés dans le domaine (par exemple, quelqu'un disposant d'une formation ou d'une expérience en hôtellerie peut être un très bon atout !). Les possibilités sont alors nombreuses : vous pouvez décider de créer une SARL (société à responsabilité limitée), une SAS (société par actions simplifiée), une SNC (société en nom collectif), etc. En pratique, les deux options régulièrement choisies sont la SARL et la SAS.

Bon à savoir : même si vous souhaitez vous lancer seul, rien ne vous empêche de constituer une société. Il existe en effet des formes de société unipersonnelle, comme l'EURL ou la SASU

Si la société est une forme juridique relativement protectrice, sa création nécessite l'accomplissement d'un certain nombre de formalités, par exemple : 

  • Rédiger les statuts de la société (leur contenu dépend de la forme de la société) ;
  • Recenser tous les apports formant le capital social ;
  • Rédiger une annonce légale de création à publier dans un journal d'annonces légales (JAL) ;
  • Demander l’immatriculation de sa société (remplir notamment le formulaire prévu à cet effet).

Le régime d’imposition de votre entreprise dépendra de sa structure juridique, de l’investissement de départ et de la structure.

Bon à savoir : il existe aussi des franchises spécifiques dans le secteur du nettoyage. Des droits d’entrée, ainsi qu’une redevance, vous seront exigés. Vous bénéficierez également d’un accompagnement pour le développement de votre entreprise, toujours en respectant de l’image de marque du franchiseur et des contraintes imposées.

L'entreprise individuelle

Il s'agit ici d'une alternative très intéressante à la création d'une société.

En devenant entrepreneur individuel, vous êtes seul responsable de votre entreprise et vous percevez tous les bénéfices. Vous bénéficierez alors d'une grande autonomie dans la gestion de votre entreprise.

Depuis la réforme de février 2022, il existe un statut unique d'entrepreneur individuel qui protège votre patrimoine personnel. Si votre entreprise ne dispose pas de la personnalité morale ou d'un patrimoine propre, vous ne serez tenus de ses dettes que sur votre patrimoine professionnel, c'est-à-dire les biens utiles à votre activité professionnelle (par exemple, votre ordinateur ou votre véhicule s'ils vous servent dans l'exercice de votre activité).

Prestations de ménage et d'entretien en micro-entrepreneur (ex auto-entrepreneur)

Vous pouvez également choisir d'opter pour le statut de micro-entrepreneur. Ce statut vous permet de bénéficier d'un statut fiscal avantageux, de démarches de création simplifiées et d'obligations comptables allégées.

Attention cependant : afin de bénéficier de ce statut, il convient de ne pas dépasser certains plafonds de chiffre d'affaires. L'agent de nettoyage exerçant une activité de prestation de services, il sera soumis au plafond annuel de 77 700 € TTC. De plus, votre entreprise ne dispose pas d'une personnalité juridique distincte de la vôtre. En cas de difficultés financières, vous êtes responsable des dettes de votre entreprise sur votre patrimoine personnel.

Étape 4 : Réaliser les formalités de création de votre entreprise

Tout dépend, à ce stade, du statut juridique sélectionné. Les formalités diffèrent selon que vous ayez choisi de vous lancer en auto-entrepreneur, entrepreneur individuel ou en société.

La procédure de création d'une micro-entreprise est simplifiée. Il vous suffira alors d'effectuer une déclaration de début d'activité en ligne. Cette formalité se réalise simplement sur le Guichet Unique, la nouvelle plateforme unique de réalisation des formalités d'entreprise. Depuis le 1er janvier 2023, tous les entrepreneurs, y compris les auto-entrepreneurs, doivent y réaliser leurs formalités. Le Guichet Unique remplace donc les divers Centres de formalités des entreprises (CFE). Vous devrez y joindre certaines pièces justificatives (pièce d'identité par exemple) selon votre situation. Une fois votre micro-entreprise immatriculée, vous recevrez votre numéro SIRET auto-entrepreneur, votre code APE ainsi que l’ensemble des notifications des organismes sociaux et fiscaux.

Pour vous lancer en entreprise individuelle, connectez-vous sur le site procedures.inpi.fr, renseignez vos informations et déposez vos pièces justificatives.

Si, à l'inverse, vous optez pour la constitution d'une société, les formalités de création sont plus complexes :

  • Constitution du capital social de votre société via la réalisation de divers apports (apports en nature, en numéraire) ;
  • Rédaction des statuts de votre société : certaines mentions obligatoires devront y figurer, comme l'adresse de domiciliation, le nom de la société, le nom du ou des dirigeants, l'objet social de la société, sa forme juridique, etc. ;
  • Publication d'un avis de constitution dans un journal d'annonces légales (JAL) ;
  • Constitution d'un dossier de demande d'immatriculation.

À noter : n'hésitez pas à demander l'aide d'un professionnel, comme un avocat ou un expert-comptable, si vous avez besoin d'être accompagné durant le processus de création de votre entreprise.

Quel budget pour ouvrir sa petite entreprise de nettoyage ?

Le coût pour ouvrir une petite entreprise de nettoyage dépendra de plusieurs facteurs tels que la taille de l'entreprise, les équipements et produits nécessaires, les coûts de location, les salaires et les dépenses administratives.

En général, il faut prévoir un budget de démarrage compris entre 3000 et 10 000 euros.

Attention : lors de l'évaluation de votre budget de démarrage, n'oubliez pas de tenir compte des coûts "cachés" tels que les permis et les licences, l'assurance et les dépenses publicitaires.

Matériel

Il s'agit de l'investissement principal pour démarrer votre activité de nettoyage. En effet, il faudra prévoir un budget conséquent pour acquérir tout le matériel et les fournitures dont vous pourrez avoir besoin. Tout dépend alors du type de services que vous souhaitez proposer à vos clients. Parmi l'équipement nécessaire, on trouve souvent :

  • Chariot de ménage ;
  • Aspirateur ;
  • Auto-laveuse ;
  • Monobrosse ;
  • Balayeuse ;
  • Nettoyage vapeur ;
  • Nettoyeur haute-pression ;
  • Produits nettoyants ;
  • Autres accessoires : éponges, chiffons, brosses.

Personnel

Ce poste de dépense inclut les frais de recrutement et de formation de vos éventuels salariés. Il peut également être nécessaire de leur fournir un uniforme (blouse) et un équipement de protection (masque, gants et lunettes pour les produits toxiques et/ou corrosifs).

Locaux

Il s'agit ici de frais facultatifs. En effet, vous n'êtes pas obligé de prévoir de locaux pour vous lancer dans le domaine de la propreté. Si, cependant, vous préférez avoir un espace dédié dans lequel stocker vos fournitures, il faudra prendre en compte le loyer de ce local, ou son prix d'achat. 

Certains travaux d'ameublement et d'aménagement peuvent également être nécessaires (par exemple, installer des étagères pour y stocker vos produits d'entretien). Leur coût devra être pris en compte dans l'élaboration de votre budget de démarrage. 

 

Si vous souhaitez créer votre entreprise, rendez-vous sur le formulaire en ligne d'Agence Juridique.

Pour plus d’informations concernant la création d'entreprise, Agence Juridique se tient à votre disposition, alors n'hésitez pas à nous contacter !

AGENCE JURIDIQUE
Tel : 01 76 54 81 37

Notre équipe est joignable de 9h30 à 12h30 et de 14h à 18h

En cours (3 min):Créer une entreprise de nettoyage : 4 étapes pour réussir

Je veux créer mon EURL

Choisissez votre statut

Si vous n'êtes pas sûre de votre choix, vous pouvez consulter notre comparatif de forme juridique.

Choisissez votre statut

Si vous n'êtes pas sûre de votre choix, vous pouvez consulter notre comparatif de forme juridique.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d'optimiser votre experience
En savoir plus.
Ok