Comment ouvrir une laverie ?

Vous souhaitez percevoir de nouveaux revenus chaque mois et diversifier votre patrimoine ? Ouvrir une laverie, une entreprise de service aux particuliers peut être la solution idéale!

Entrepreneur dans l’âme, vous souhaitez percevoir un complément de revenu et diversifier votre patrimoine ? L’exploitation d’une laverie peut être la solution idéale ! Cette activité vous permettra de générer un revenu passif tout en réduisant vos charges de personnel : en effet, grâce au concept de la laverie en libre-service, vous n’aurez pas besoin d’être présent sur les lieux.

Comme toute création d’entreprise, cependant, l’ouverture d’une laverie ne s’improvise pas. Vous devrez suivre une procédure bien particulière : étude de marché, business plan, recherche de financement, démarches de création, etc. Pour y voir plus clair et découvrir si l’aventure de la laverie est faite pour vous, Agence Juridique vous propose de faire le point !

Laverie automatique : comment ça marche ?

Une laverie automatique (ou lavomatique) est un établissement qui permet aux clients ne possédant pas d’un lave-linge ou d’un sèche-linge de nettoyer leurs vêtements et autres textiles. Les lave-linges et séchoirs sont automatisés : ainsi, le propriétaire/exploitant n’a pas à être présent pour générer un chiffre d’affaires.

Voici les étapes de base de fonctionnement d’une laverie en libre service :

  1. Les clients sélectionnent une machine à laver ou un séchoir en fonction de la taille de leur charge de linge, et insèrent leur monnaie ou leur carte de crédit dans la machine.
  2. Les clients chargent leur linge dans la machine à laver et ajoutent le détergent et l’assouplissant nécessaires.
  3. Les machines à laver fonctionnent automatiquement en utilisant un cycle prédéfini de lavage, rinçage et essorage.
  4. Une fois le cycle de lavage terminé, les clients transfèrent leur linge dans un séchoir et sélectionnent la durée de séchage souhaitée.
  5. Une fois que les vêtements sont secs, les clients retirent leur linge de la machine et laissent la place à d’autres clients.
  6. Les machines et les séchoirs sont régulièrement entretenus et nettoyés pour assurer leur bon fonctionnement.

Certaines laveries en libre-service proposent également des services de repassage ou de nettoyage à sec pour les vêtements des clients. Dans plusieurs grandes villes de France, on voit également se développer un concept innovant : celui des laveries-café. Les clients peuvent alors déguster des boissons chaudes pendant que leurs vêtements se lavent.

Démarches de création : comment ouvrir une laverie automatique ?

Comme toute création d’entreprise, l’ouverture d’une laverie automatique n’est pas à prendre à la légère. Il convient de respecter plusieurs étapes afin d’assurer à son projet les meilleurs chances de succès.

Étape 1 : Définir votre concept et faire une étude de marché

Avant de procéder à l’ouverture de votre laverie, il convient tout d’abord d’établir le concept de votre futur business : quels types de services souhaitez-vous proposer à vos clients ? Quel type de laverie souhaitez-vous tenir ?

Afin de mûrir votre projet et d’assurer sa rentabilité sur le long terme, il est crucial de réaliser une étude de marché. Cette démarche consiste à collecter, analyser et interpréter un maximum d’informations sur un marché, un secteur d’activité ou un produit, afin de mieux comprendre les tendances, les besoins et les attentes des clients potentiels.

En réalisant une étude de marché avant de vous lancer dans l’ouverture de votre laverie, vous obtiendrez des informations cruciales vous permettant ainsi de prendre des décisions éclairées concernant la stratégie, le concept, le positionnement, le lancement ou l’évolution de votre offre de produits. Parmi ces données clés, on trouve notamment :

  1. Les données démographiques : informations sur la population cible, comme l’âge, le sexe, le niveau d’éducation, le revenu, etc.
  2. La concurrence : informations sur les autres laveries qui sont déjà présentes sur le marché et dans votre zone d’implantation, ainsi que sur leurs offres et leur popularité.
  3. Analyse des besoins des consommateurs : quels horaires sont préférés ? Les clients souhaitent-ils une laverie ouverte le week-end par exemple ?
  4. L’emplacement de votre future laverie : déterminer où se trouve votre clientèle-cible, penser à la visibilité et à la proximité des transports en commun ou des parkings, étudier la concurrence et le potentiel de développement de votre emplacement.
  5. Les tarifs des prestations : informations sur les prix pratiqués par les autres laveries, ainsi que sur le niveau de sensibilité de votre future clientèle au prix.
  6. Une analyse des tendances du marché : informations sur les tendances actuelles en matière de consommation alimentaire, ainsi que sur les éventuelles réglementations ou restrictions qui peuvent affecter les laveries.

En réalisant une étude de marché, vous pourrez également établir une stratégie marketing afin de mieux faire connaître vos produits et générer du trafic vers votre laverie. Par exemple, il peut être judicieux de faire la promotion de votre offre sur les réseaux sociaux ou sur votre propre site internet.

Étape 2 : Trouver le local adapté

Dans le secteur de la restauration sur-place, le local commercial est clé. Le local de votre laverie est en effet un élément très stratégique qui déterminera la bonne rentabilité de votre entreprise.

Avant de prendre une décision, il est recommandé de visiter plusieurs locaux et de s’entourer de professionnels expérimentés, ou d’amis crêpiers. Afin de trouver l’emplacement parfait pour votre laverie, certains éléments doivent être pris en compte :

  • L’emplacement : il est recommandé de choisir un local dans une endroit visible et facile d’accès de votre clientèle cible : centre-ville, centre commercial, zone résidentielle, etc.
  • La configuration et l’aménagement intérieur : le local est-il suffisamment grand pour abriter plusieurs machines à laver ainsi que des espaces d’attente (bancs, sièges, tables) pour vos clients ? La lieu est-il déjà aménagé en laverie ou sera-t-il nécessaire de réaliser des travaux d’aménagement ?
  • État du bâtiment : vérifiez que le bâtiment est en bon état et qu’il répond aux normes de sécurité et de santé en vigueur.
  • Services : assurez-vous que le bâtiment dispose de toutes les commodités nécessaires, telles que l’eau, l’électricité et les égouts.
  • Coût : évaluez le coût du loyer ou de l’achat du bâtiment par rapport à votre budget et à vos projections financières.
  • La superficie du local : la surface idéale pour une laverie se situe entre 40 et 50m2, mais il est possible d’ouvrir une laverie automatique dans un local de 25m2 minimum.

Étape 3 : Réaliser un business plan

Avant de vous lancer dans l’ouverture de votre laverie, pensez à réaliser un business plan. Étape incontournable de la création d’une entreprise, le business plan est le document de référence pouvant s’apparenter à une profession de foi du créateur d’entreprise. Il décrit les aspects clés d’un projet de création d’entreprise, y compris les objectifs de l’entreprise, les stratégies pour atteindre ces objectifs, les ressources nécessaires et les étapes à suivre pour mettre en œuvre le plan.

Un business plan contient en général les éléments suivants :

  • Informations sur vous et votre équipe ;
  • Votre projet ;
  • Votre stratégie commerciale ;
  • Votre emplacement ;
  • Vos moyens de production ;
  • Les aspects financiers de votre projet : compte de résultat provisionnel, plan de financement initial, chiffre d’affaires provisionnel.

Créer un business plan pour votre laverie peut être utile pour convaincre des investisseurs, des banques ou des partenaires commerciaux afin de soutenir l’entreprise en leur fournissant des informations sur les opportunités de croissance et de rentabilité de l’entreprise. Il peut également être utilisé comme un outil de gestion pour aider les entrepreneurs à suivre leur progression et à prendre des décisions stratégiques.

Étape 5 : Choisir le statut juridique de votre laverie

Le choix du statut juridique de votre laverie est fondamental. En effet, c’est cet élément qui déterminera l’étendue de votre responsabilité en cas de difficultés financières, le régime fiscal auquel vous serez soumis, le régime social auquel vous serez rattaché, etc.

Plusieurs options s’offrent alors à vous :

Créer votre société

Vous pouvez tout à fait décider de créer votre société. Il s’agit alors d’un excellent moyen de protéger votre patrimoine personnel. En effet, votre société dispose d’une personnalité juridique distincte de la vôtre. Vos patrimoines ne se confondent donc pas.

Vous aurez alors le choix entre plusieurs formes sociales. Voici les plus couramment utilisées pour ouvrir une laverie :

  1. Société à responsabilité limitée (SARL): la SARL est un statut juridique couramment utilisé pour les petites et moyennes entreprises, y compris les laveries. Dans une SARL, les associés sont responsables de leurs propres dettes et ne risquent pas de perdre plus que leur investissement.
  2. Société par actions simplifiée (SAS) : c’est une forme juridique qui permet à plusieurs personnes de s’associer pour exercer une activité économique. Vous êtes responsable de votre entreprise à hauteur de votre apport personnel.
  3. Société unipersonnelle : si vous envisagez d’ouvrir votre laverie en solo, vous pouvez opter pour une forme de société unipersonnelle, comme la SASU (forme unipersonnelle de la SAS) ou l’EURL (forme unipersonnelle de la SARL). Ces formes unipersonnelles vous permettent de profiter des divers avantages de la SARL et la SAS tout en conservant une certaine marge de manœuvre.

Exercer en tant qu’entrepreneur individuel

En devenant entrepreneur individuel, vous êtes seul responsable de votre entreprise et vous percevez tous les bénéfices. Vous bénéficierez alors d’une grande autonomie dans la gestion de votre entreprise.

Bon à savoir : depuis la réforme de février 2022, il existe un statut unique d’entrepreneur individuel qui protège votre patrimoine personnel. Si votre entreprise ne dispose pas de la personnalité morale ou d’un patrimoine propre, vous ne serez tenu de ses dettes que sur votre patrimoine professionnel, c’est-à-dire les biens utiles à votre activité professionnelle (par exemple, votre ordinateur ou votre véhicule s’ils vous servent dans l’exercice de votre activité).

Ouvrir sa laverie en auto-entrepreneur : une bonne idée ?

Vous pouvez également choisir d’opter pour le statut de micro-entrepreneur (ex auto-entrepreneur). Ce statut vous permet de bénéficier d’un statut fiscal avantageux et de démarches de création simplifiées.

Attention cependant : afin de bénéficier de ce statut, il convient de ne pas dépasser certains plafonds de chiffre d’affaires. Le propriétaire d’une laverie exerçant une prestation de service commerciale, il sera soumis au plafond annuel de 77 700 € TTC. De plus, votre entreprise ne dispose pas d’une personnalité juridique distincte de la vôtre. En cas de difficultés financières, vous êtes responsables des dettes de votre entreprise sur votre patrimoine personnel.

Tout dépend alors de votre chiffre d’affaires prévisionnel :

  • Si vous prévoyez de réaliser plus de 77 700€ de chiffre d’affaires, le statut de micro-entrepreneur n’est pas adapté à votre activité. Vous basculerez automatiquement vers le statut d’entreprise individuelle.
  • Si vous n’envisagez pas de réaliser plus de 77 700€ de chiffre d’affaires, le statut de micro-entrepreneur peut être adapté à votre projet. Vous bénéficierez d’une gestion simplifiée.

Étape 6 : Réaliser les formalités de création de votre entreprise

Si vous optez pour la création d’une société, il faudra suivre une procédure relativement complète : constitution du capital social de la société, rédaction des statuts, publication d’un avis de constitution dans un journal d’annonces légales (JAL), etc.

Pour vous lancer en entreprise individuelle, connectez-vous sur le site procedures.inpi.fr, renseignez vos informations et déposez vos pièces justificatives.

Si vous optez pour le statut de la micro-entreprise, les démarches de création sont simplifiées. Il vous suffira simplement d’effectuer une déclaration de début d’activité en ligne. Cette formalité se réalise simplement sur le Guichet Unique, la nouvelle plateforme unique de réalisation des formalités d’entreprise. Depuis le 1er janvier 2023, tous les entrepreneurs, y compris les auto-entrepreneurs, doivent y réaliser leurs formalités. Vous devrez y joindre certaines pièces justificatives (pièce d’identité par exemple) selon votre situation.

Acheter un pressing automatique : est-ce rentable ?

La rentabilité d’une laverie dépendra principalement de sa capacité à générer un chiffre d’affaires suffisant pour couvrir les charges, tout en dégageant un bénéfice suffisant.

Pour calculer la rentabilité de votre laverie, il convient de prendre en compte plusieurs éléments :

  • L’investissement préliminaire, qui servira aux premières dépenses (travaux d’aménagement, achat de matériel, frais de création d’entreprise, etc.) ;
  • Les intérêts (dans le cas d’un emprunt) ;
  • Le loyer de votre local ;
  • La consommation énergétique de votre laverie : consommation en gaz, en électricité et en eau ;
  • Les assurances relatives à votre matériel ;
  • L’entretien de vos machines.

Bon à savoir : pour augmenter vos revenus, pensez à proposer certains services annexes payants à vos clients. Par exemple : la vente de lessive, adoucissant et autres produits de nettoyage, wifi payante, machine à café ou distributeur de boissons/snacks.

Combien coûte une laverie automatique ? Le budget nécessaire pour vous lancer

Le budget nécessaire pour l’ouverture d’une laverie dépend de plusieurs facteurs tels que l’emplacement, la taille de l’espace, le concept ainsi que le niveau de concurrence dans votre zone. Le budget estimé pour ouvrir une petite laverie est compris entre 15 000 et 30 000€.

Il faudra prendre en compte plusieurs postes de dépense, comme par exemple :

Matériel

Pour ouvrir votre laverie dans de bonnes conditions, vous aurez besoin de plusieurs pièces d’équipement, par exemple :

  • Machines à laver ;
  • Sèche-linges ;
  • Centrale de paiement pour gérer et piloter les machines (éventuellement équipé d’un terminal carte-bleue) ;
  • Banquettes, chaises, tables ;
  • Tables de pliage ;
  • Corbeilles à linge ;
  • Lessive, adoucissant.

À noter : pour réduire au maximum l’investissement nécessaire, n’hésitez pas à avoir recours à l’achat d’équipement et de matériel d’occasion !

Le local : achat, loyer, travaux

Tout dépend ici de l’emplacement et de la superficie du local que vous souhaitez acquérir ou acheter. Certains travaux d’aménagement et de décoration peuvent être nécessaire pour garantir à votre clientèle une bonne expérience : il faudra prendre en compte ces dépenses.

Frais liés à la création d’entreprise

L’ouverture de votre entreprise engendre certains frais, qui devront être pris en compte. Par exemple :

  • Rédaction des statuts ;
  • Publication d’un avis de constitution dans un journal d’annonces légales ;
  • Recours aux services d’une plateforme spécialisée.

Comment financer l’ouverture de sa laverie en libre-service ?

La franchise

Si vous souhaitez démarrer une activité de laverie automatique mais préférez avoir le soutien d’une entreprise établie, l’option de la franchise est faite pour vous ! On trouve aujourd’hui diverses enseignes, comme Speed Queen ou Wash’n Dry.

La franchise n’est pas considérée comme forme juridique ; il s’agit d’un contrat soumis au droit commercial. L’entreprise utilise l’enseigne d’une marque, ses signes distinctifs, son savoir-faire et ses méthodes commerciales pour développer son activité. Elle permet de bénéficier d’une renommée locale, voire nationale, et les investissements de base sont moindres. En échange, l’entrepreneur s’acquitte d’un droit d’entrée.

Vous devez vous renseigner sur les franchises et les franchiseurs existants pour trouver les structures qui marchent et l’entreprise qui vous permettra de réussir votre projet.

Aides à la création/reprise d’entreprise

Ouvrir une laverie contraint parfois à s’adresser aux banques pour le financement, mais il existe d’autres moyens d’obtenir de l’argent. L’État, à travers les dispositifs tels que le NACRE. Vous pouvez aussi bénéficier de l’ACRE qui vient en aide aux personnes ayant ce type de projet. D’autres encore font appel aux crowdfunding (financement participatif) qui permet de récolter de l’argent en échange de privilèges à hauteur de la participation (doses de lessives offertes, lavages offerts ou à tarifs réduits).

Vous l’aurez compris, ouvrir une laverie nécessite une certaine organisation, mais les avantages liés à ce type de projet sont importants. Le premier étant la flexibilité des horaires de travail. En effet, vous n’êtes pas contraints d’être présent durant les heures d’ouverture de votre laverie. D’autre part, vous n’aurez pas d’employé, pas de stock ni d’impayés. Cependant il vous faudra être bricoleur et trouver un local adapté situé dans une bonne zone de chalandise c’est à dire une zone ou l’on trouve beaucoup de clients !

Autres types de financement

Au stade de l’élaboration de votre projet, il peut notamment vous aider à identifier d’éventuels besoins en terme de financement. Diverses options de financement s’offrent à vous :

  1. Financement personnel : vous pouvez utiliser vos économies ou obtenir un prêt personnel auprès d’une banque ou d’un autre établissement financier pour couvrir les coûts liés à l’ouverture de votre sandwicherie.
  2. Prêt bancaire : vous pouvez demander un prêt à une banque ou à un autre établissement financier en fournissant un business plan détaillé et en présentant des garanties de remboursement solides.
  3. Investisseurs : vous pouvez également chercher des investisseurs qui seraient intéressés par votre projet de sandwicherie. Cela peut être une option intéressante si vous ne disposez pas de fonds personnels suffisants ou si vous préférez ne pas emprunter de l’argent.
  4. Crowdfunding : aussi appelé financement participatif, une plateforme vous met en relation avec des particuliers prêts à soutenir votre projet financièrement

Exploitant d’une laverie : quelles obligations respecter ?

Toute personne assurant l’exploitation d’une laverie doit respecter certaines normes et est soumise à certaines obligations.

Règles de sécurité et d’accessibilité

Chaque semaine, l’exploitant doit vérifier le bon fonctionnement des dispositifs de sécurité des machines à laver le linge et des essoreuses mises à la disposition du public. Ces vérifications ont pour but d’empêcher la mise en fonctionnement de la machine lorsque son couvercle ou sa porte n’est pas fermé et verrouillé ainsi que d’éviter que l’utilisateur puisse ouvrir son couvercle ou sa porte alors que des parties mobiles de la machine sont encore en rotation rapide.

L’exploitant doit également détenir un certificat de conformité pour chaque machine mise à disposition des clients. Ce document est fourni par le fabriquant.

Dès lors que vous recevez des clients, votre laverie devient un établissement recevant du public (ERP). Vos locaux doivent donc respecter certaines obligations de sécurité contre l’incendie et la panique.

Ces mesures ont pour but d’assurer la sécurité des personnes, de favoriser l’alerte et l’intervention des secours et de limiter les pertes matérielles. On y retrouve notamment les exigences suivantes : nombre de sorties, bon fonctionnement des ascenseurs, installation de divers dispositifs de sécurité (désenfumage, éclairage), etc.

Votre établissement doit également permettre une bonne accessibilité pour les personnes à mobilité réduite.

Règles d’affichage

Il est nécessaire d’apposer dans un endroit visible des clients :

  • La liste et les tarifs des prestations proposées ;
  • Un numéro de téléphone : l’exploitant doit pouvoir être contacté à toute heure durant les horaires d’ouverture de la laverie ;
  • Un logo d’obligation de surveillance parentale : les enfants laissés sans surveillance peuvent gravement se blesser s’ils utilisent le matériel.

Hygiène

La propreté d’une laverie est primordiale. Il faut donc s’assurer que le nettoyage du local soit fait très régulièrement.

 

Pour plus d’informations concernant la création de votre entreprise, Agence Juridique se tient à votre disposition, alors n’hésitez pas à nous contacter !

 

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp