Travailleurs handicapés : les aides à la création d’entreprise

Table des matières

Pour favoriser leur insertion professionnelle et surtout leur autonomie, de nombreux travailleurs handicapés se lancent dans la création d’une entreprise. Pourtant, un tel projet peut être intimidant, sans parler de tous les obstacles liés aux défis spécifiques du handicap. Heureusement, une multitude d’aides financières et d’accompagnements sont à disposition de ces entrepreneurs pour transformer leurs rêves en réalité.

De l’ACRE, comme pour la plupart des créateurs d’entreprises, au maintien de l’AAH, l’allocation d’adulte handicapé (sous certaines conditions), sans oublier les subventions de l’Agefiph et les réseaux d’autres entrepreneurs handicapés, les exemples de soutien ne manquent pas. Que ce soit pour réduire les barrières financières qui peuvent se dresser sur le chemin du succès ou obtenir un accompagnement sur mesure, la France est sans conteste l’un des pays européens qui prend le plus soin de ses entrepreneurs, peu importe leur profil.

Vous êtes en situation de handicap et vous envisagez de créer votre boîte ? Pour vous aider à y voir plus clair, faisons un tour d’horizon des différentes aides que vous pouvez solliciter pour réussir votre projet entrepreneurial.

L’ACRE : un dispositif non spécifiques aux travailleurs handicapés

Au-delà du soutien de France Travail (anciennement Pôle emploi) si vous étiez salarié, avec par exemple la possibilité de percevoir l’ARE pendant les premiers mois de votre activité, vous avez aussi un certain nombre d’autres solutions qui ne se limitent pas uniquement à la sphère des travailleurs handicapés.

C’est par exemple le cas de l’aide aux créateurs et repreneurs d’entreprise, plus communément appelée ACRE, accessible même avec le statut de la micro-entreprise. Effectivement, il s’agit d’une mesure précieuse si vous désirez lancer votre activité professionnelle tout en ayant un handicap, puisque ce dispositif facilite grandement la phase de démarrage de votre projet. Comment ? En vous offrant une exonération partielle de vos charges sociales pendant les 12 premiers de votre activité. Et cela tombe bien, car cette période est souvent marquée par des défis financiers majeurs.

Concrètement, ce dispositif est ouvert à tous les types de projets d’entreprise, que vous souhaitiez devenir auto-entrepreneur ou micro-entrepreneur, ou lancer une structure plus importante (SARL, SASU, etc.). Par contre, en situation de handicap, vous devez obligatoirement être âgé de moins de 30 ans.

Mais attention, car si l’application de l’ACRE est automatique pour toutes les nouvelles entreprises, ce n’est pas le cas avec l’auto-entreprise. Dans ce cas de figure, il faut en faire une demande explicite au moment de votre déclaration de début d’activité. Un tel dossier implique de transmettre :

  • un formulaire de demande d’ACRE ;
  • un justificatif de création d’activité ;
  • la pièce qui justifie votre éligibilité, soit dans votre cas, un justificatif de reconnaissance de travailleurs handicapés délivré par la commission départementale des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH), ou une copie de votre carte d’invalidité.

Bon à savoir : L’ACRE n’est accordé que jusqu’à 12 mois, mais le temps dont vous allez en bénéficier dépend du moment où vous en faites la demande. Pour optimiser cette durée, il est recommandé de déposer votre dossier en début de trimestre civil (janvier, avril, juillet ou octobre).

L’AAH, une aide nationale dédiée aux personnes handicapées

Vous le savez sans doute, l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) est une aide financière nationale primordiale pour les personnes en situation de handicap. Cette prestation vise à assurer un revenu minimum aux bénéficiaires, en favorisant leur insertion sociale et professionnelle. Et contre toute attente, le maintien de l’AAH est possible si vous désirez vous lancer dans une aventure entrepreneuriale. En respectant les conditions nécessaires, c’est un avantage certain qui vous permet de démarrer votre activité tout en percevant des revenus.

Bien entendu, le maintien de l’AAH pour un entrepreneur handicapé est évalué sur la base des revenus de l’activité concernée. Par exemple, si vous créez une auto-entreprise (ou une micro-entreprise), le montant mensuel de votre allocation sera ajusté en fonction des revenus d’activité que vous allez déclarer tous les trimestres. Cela va de soi, plus vous gagnez votre vie par le biais de votre entreprise, plus vous perdez votre AAH. La perte est évidemment progressive, mais le plafond n’est pas si élevé qu’il en a l’air, surtout depuis la déconjugalisation des revenus mise en place en octobre 2023.

En d’autres termes, s’ils bénéficient de l’AAH, les entrepreneurs en situation de handicap doivent assurer un suivi rigoureux de leur situation financière, notamment pour concilier au mieux leurs objectifs professionnels avec les critères d’éligibilité de cette allocation.

À noter que si vous percevez déjà l’AAH, vous n’avez que deux démarches particulières à effectuer pour continuer à recevoir votre allocation mensuelle :

  • déclarer votre changement de statut professionnel (passage en travailleur non salarié) ;
  • déclarer les revenus issus de votre entreprise lors de chaque déclaration trimestrielle.

Et si un jour, vous dépassez le plafond maximum autorisé pour cumuler les deux, la CAF vous informera automatiquement de la fin de vos droits. Vous les récupérerez uniquement si vos revenus d’activité repassent sous le seuil d’acceptation convenu.

Créateurs d’entreprises handicapés : les aides de l’Agefiph

L’Agefiph propose une gamme variée d’aides financières et d’accompagnements destinés à faciliter l’emploi et la création d’activité professionnelle parmi les travailleurs handicapés. Ces prestations visent à répondre aux besoins spécifiques des entrepreneurs handicapés, en assurant à la fois le financement initial et l’adaptation de leur environnement de travail. Vous allez pouvoir le constater vous-même, les aides de l’Agefiph sont loin d’être négligeables.

La subvention générale de l’Agefiph

Une subvention Agefiph à destination des travailleurs handicapés qui créent ou reprennent une entreprise est un premier coup de pouce précieux. Son objectif est bien entendu de faciliter l’insertion professionnelle et le maintien dans l’emploi des personnes handicapées.

D’un montant forfaitaire de 6 300 euros, elle suffit à couvrir une partie des coûts de démarrage d’une petite activité. Notons tout de même que celle-ci ne peut être versée que lorsqu’un apport personnel au moins égal à 1 200 euros est prévu pour le projet. De même, toute personne qui sollicite ce dispositif doit obligatoirement avoir recours aux services d’un spécialiste de l’accompagnement labellisé Agefiph.

L’aide pour les frais de déplacement

Consciente des défis liés à la mobilité rencontrés par les travailleurs handicapés, l’Agefiph offre également une aide pour prendre en charge les frais de déplacement domicile-travail. Ce dispositif peut par exemple couvrir l’installation d’équipements adaptés sur un véhicule individuel, l’aménagement du véhicule d’un tiers, les coûts d’un taxi ou d’un transport adapté. Avec un montant maximum de 12 000 euros, c’est un soutien majeur pour que les entrepreneurs handicapés puissent se déplacer de manière autonome et sécurisée.

Bon à savoir : Dans le cas d’une adaptation sur un véhicule individuel, l’aide est renouvelable dans un délai de 5 ans ou en cas de changement de véhicule obligatoire (destruction, vétusté, etc.).

L’aide pour les prothèses auditives

Pour les entrepreneurs handicapés qui ont besoin de prothèses auditives, l’Agefiph propose une aide financière qui peut atteindre 1 700 euros pour l’achat et le réglage de deux prothèses auditives. Cette mesure est disponible sur demande auprès de la délégation régionale Agefiph et vise à renforcer les capacités de communication des entrepreneurs concernés, essentielles pour tout succès entrepreneurial.

La prestation handicap projet

La Prestation Handicap Projet est un service crucial qui évalue la compatibilité entre le projet d’entreprise et les capacités physiques, sensorielles ou cognitives de l’entrepreneur. Lancée par des conseillers de Pôle emploi, de Cap emploi, de la Mission locale, ou directement par l’Agefiph, cet accompagnement s’assure que tous les besoins spécifiques de la personne handicapée ne poseront aucun problème (contre-indications médicales, limites fonctionnelles, etc.).

Le conseil et l’accompagnement à la création ou la reprise d’entreprise

L’Agefiph met à disposition des entrepreneurs handicapés un service de conseil et d’accompagnement spécialisé dans la création et la reprise d’entreprise. Ce dernier, obligatoirement déclenché par les conseillers de Pôle emploi, Cap emploi ou de la Mission locale, offre un soutien avant et pendant la mise en œuvre du projet.

À noter également que ce service inclut une trousse micro-assurance avec 4 garanties : multirisque professionnelle, responsabilité civile professionnelle, prévoyance (accident, maladie) et santé (soins médicaux, dentaires, hospitalisation).

Les communautés d’entrepreneurs handicapés et les concours

Se lancer dans un projet d’entreprise implique aussi de travailler son réseau. Or, si vous êtes en situation de handicap, vous allez probablement rencontrer un certain nombre de difficultés. Par conséquent, n’hésitez pas à privilégier les communautés d’entrepreneurs handicapés et les concours dédiés pour être accompagné comme il se doit. L’idée n’est évidemment pas d’éviter les réseaux traditionnels, mais de les compléter avec ceux-ci pour mettre toutes les chances de votre côté.

Le concours Handi entrepreneurs

Vous l’aurez compris, les communautés d’entrepreneurs handicapés jouent un rôle crucial dans l’écosystème entrepreneurial, en offrant un soutien et des ressources, mais aussi en célébrant les réussites. L’une des initiatives phares dans ce domaine est sans conteste le Concours Handi-Entrepreneurs par Atos, qui illustre l’engagement du groupe envers la promotion de l’innovation et de l’entrepreneuriat parmi les personnes en situation de handicap, et ce, indépendamment du marché ciblé par le service ou le produit proposé.

Concrètement, le concours a pour vocation d’attribuer des dotations financières à 4 entrepreneurs, pour les aider à lancer ou développer leur entreprise (capital initial, phases de développement spécifiques de leur projet, etc.).

Toutes les informations nécessaires pour participer au Concours Handi entrepreneurs, y compris le règlement et le dossier de candidature, sont disponibles sur le site Web d’Atos, dans la section Mission Handicap.

Les Trophées H’up entrepreneurs

Les Trophées H’up entrepreneurs font partie des initiatives les plus remarquables, celles qui mettent en lumière l’esprit d’entreprise et la résilience des entrepreneurs en situation de handicap ou fragilisés. Chaque année, ce concours célèbre l’innovation, la création et l’expérience entrepreneuriale, en offrant une vraie reconnaissance à ceux qui, malgré les obstacles, parviennent à faire avancer leurs projets et entreprises.

De manière générale, les Trophées H’up entrepreneurs sont décernés à travers différentes catégories, qui reflètent les diverses étapes et réalisations au fil du parcours entrepreneurial :

  • la catégorie créateur, qui s’adresse aux nouveaux entrepreneurs handicapés ayant récemment lancé leur entreprise ;
  • la catégorie expérimentée, destinée aux entrepreneurs handicapés qui ont plusieurs années d’expérience à leur actif ;
  • la catégorie innovateur, qui met en avant les entrepreneurs handicapés ayant introduit des innovations significatives dans leur secteur, que ce soit à travers leurs produits, services, ou modèles d’affaires.

Notons que c’est le vote du public qui détermine les lauréats. Grâce à une communauté en ligne active, les candidats sont désignés via une approche démocratique. Les Trophées H’up entrepreneurs profitent d’ailleurs d’un succès significatif, puisqu’en 2022, le concours avait recueilli plus de 4 000 votes.

Si vous souhaitez participer, toutes les informations sont disponibles sur le site Web dédié.

L’accompagnement H’up entrepreneurs

Dans la lignée des Trophées H’up entrepreneurs dont elle s’occupe, l’association H’up (anciennement UPTIH) propose 4 programmes d’accompagnement gratuits, conçus pour répondre à chaque étape de la vie entrepreneuriale :

  • H’up Créa ;
  • Déclics H’up ;
  • Parrainage de compétence ;
  • H’up Académie.

H’up Créa est un parcours d’accompagnement destiné aux porteurs de projet en situation de handicap et aux néo-créateurs d’entreprise de moins d’un an. Il s’agit d’un programme gratuit qui vise à faciliter la création ou le démarrage de l’activité, et ce, en offrant un soutien sur mesure pour surmonter les obstacles spécifiques rencontrés par les entrepreneurs handicapés.

De son côté, Déclics H’up est un programme d’une durée de 6 à 12 mois, accessible à toute personne en situation de handicap intéressée par l’entrepreneuriat. Gratuit et disponible sur tout le territoire français, il permet d’explorer les possibilités offertes par l’entrepreneuriat et encourage les travailleurs handicapés à envisager la création d’entreprise comme une option viable pour leur insertion professionnelle.

Quant au parrainage de compétence, il est question d’un programme d’accompagnement gratuit de 6 mois, conçu pour structurer les projets entrepreneuriaux et renforcer les compétences des personnes en situation de handicap qui lancent leur projet. Durant ce parcours, les entrepreneurs handicapés bénéficient de conseils avisés et d’un soutien adapté à leurs besoins.

Enfin, H’up Académie est un parcours d’accélération individuel pour les créateurs avancés et tout entrepreneur en situation de handicap qui a récemment lancé son activité (moins de 3 ans). Ce programme gratuit offre un accompagnement intensif pour accélérer le développement de l’entreprise, notamment en mettant l’accent sur des stratégies de croissance efficaces et une gestion optimisée.

Bon à savoir : Si ces différents programmes sont gratuits, il reste nécessaire de s’acquitter de la cotisation de membre de l’association pour pouvoir en bénéficier.

Toutes les informations sont disponibles sur la page dédiée aux programmes de l’association.

 

En bref, retenez que vous avez plusieurs solutions à votre disposition si vous souhaitez lancer votre entreprise tout en ayant un handicap. Entre l’ACRE, dont vous pouvez bénéficier si vous avez moins de 30 ans, le maintien de l’AAH, les aides de l’Agefiph, ou les différents concours et réseaux existants (à commencer par l’association H’up), vous avez toutes les clés en main pour faire grandir votre business dans les meilleures conditions. Alors, n’attendez plus pour rejoindre la grande famille des entrepreneurs !

Agence Juridique est une plateforme de services juridiques en ligne qui offre à tous les entrepreneurs – quelle que soit la taille de leur entreprise – de gérer l’ensemble de leurs démarches administratives, juridiques et comptables.

Inscription newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir en exclusivité nos derniers conseils pour les entrepreneurs et tout savoir sur l’actualité juridique des entreprises.

Copyright 2017 - 2023 : Agence Juridique