Covid-19 : Agence Juridique est toujours au travail pour vos formalités de 09h30 à 18h00 ×

News Agence-Juridique vient d’intégrer le groupe de média les Affiches Parisiennes et devient l’acteur numéro 1 des formalités juridiques en ligne

01 76 54 81 37
Ouvrir une conciergerie : nos conseils et astuces

Ouvrir une conciergerie : nos conseils et astuces

Mini-sommaire :
Ouvrir une conciergerie : nos conseils et astuces

 

Une conciergerie est une société d’assistance personnelle proposant à ses clients de faire pour eux différents types de services quotidiens. En effet, les services rendu par une conciergerie sont de toutes sortes ; cela va du service comparable à ceux d’un concierge des hôtels de luxe, chargé de trouver une solution à tous les soucis pratiques à un simple concierge d’immeuble qui ne s’occupe traditionnellement que des parties communes et du courrier.

Il existe aussi des conciergeries d'entreprise, qui propose à des entreprises de réaliser un certain nombre de services et de tâches pour le compte de leurs salariés. Ce qui permet aux salariés de mieux gérer leur équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle et ainsi être plus productifs.

 

Un entrepreneur désireux d'ouvrir une conciergerie devra choisir entre plusieurs régimes juridiques.

 

La conciergerie sous le régime de l'entreprise

 

En tant qu’entrepreneur, il lui appartient de choisir une structure juridique adéquate pour exercer l'activité de sa conciergerie. Il pourra donc choisir entre le statut d'entrepreneur individuelle, d'EIRL, de micro-entrepreneur ou de société.

 

  • L'entreprise individuelle

 

C'est la structure juridique la plus simple pour un entrepreneur, tant au niveau de la constitution que de son fonctionnement. En effet, contrairement à une société, pour créer une entreprise individuelle, il n’est notamment pas nécessaire :

  • de rédiger des statuts,
  • de publier avis de constitution dans un journal d’annonces légales,
  • d’effectuer des apports en capital social
  • de traiter les problématiques propres au fonctionnement des sociétés (création et répartition des titres, nomination des dirigeants, organisation des décisions collectives, encadrement des cessions de titre...).

Cependant, il faudra tout de même immatriculer la conciergerie au registre du commerce et des sociétés.

 

Donc, l'entrepreneur sera le seul maître à bord, juridiquement la conciergerie et l'entrepreneur ne feront qu'un. Ce qui signifie que l'entrepreneur peut disposer des biens de la conciergerie comme bon lui semble sans risquer d'être poursuivi pour abus de biens sociaux. Cependant, le revers de cette liberté est que le patrimoine de l'entrepreneur sera exposé aux risques de la conciergerie.

 

Conseil pratique : L'entrepreneur peut protéger ses biens immobiliers bâtis ou non bâtis (à l'exception des résidences secondaires) en effectuant une déclaration d'insaisissabilité devant notaire. De même, depuis le 6 août 2015, la résidence principale de l'entrepreneur a été rendue de droit insaisissable par ses créanciers professionnels pour les droits nés après le 7 août 2015.

 

 • L'entreprise individuel à responsabilité limité

 

Depuis la loi du 1er janvier 2011, il est possible de créer une EIRL ou de transformer son entreprise individuelle en EIRL sur simple déclaration auprès de son CFE. Le statut d'EIRL permet d'avoir deux patrimoines : l'un professionnel soumis aux risques de l'entreprise et l'autre personnel échappant de ce fait aux créanciers professionnels. Ce statut est avantageux car l'entrepreneur protège son patrimoine personnel si la conciergerie fait faillite.

Mais, malgré l'avantage certain que représente cette forme d'entreprise, elle est aussi plus lourde et plus contraignante que l'entreprise individuelle. En effet, parmi ces contraintes se trouve ; le respect de la mention d'EIRL, le dépôt des comptes au RCS ainsi que des frais de déclaration d'affectation lorsque des biens immobiliers ou supérieurs à 30 000 € sont en cause.

 

  • La micro-entreprise

 

La micro-entreprise est un régime simplifié de l'entreprise individuelle qui permet à l'entrepreneur de créer son entreprise sans capital, à partir de ses biens propres. Ce régime possède de nombreux avantages. Ainsi, les formalités d’immatriculation au registre du commerce et des sociétés sont gratuites pour une micro-entreprise. De plus, ce statut permet à l'entrepreneur  de payer des charges fiscales et sociales allégées. Cependant, pour profiter de ce régime la conciergerie ne devra pas dépasser un certain chiffre d'affaire (70 000 €). En effet, Un dépassement des seuils du chiffre d'affaire fera basculer la conciergerie dans le régime des entreprises individuelles.

 

 

La conciergerie sous forme de société

 

Si l'entreprise individuelle ou EIRL ne correspond pas à votre vision de la conciergerie, vous devez créer une société. Les sociétés présentent une différence majeure avec l'entreprise individuelle car elles ont la personnalité morale. Cela signifie que votre conciergerie existera auprès des tiers comme une personne à part entière qui a son propre patrimoine indépendamment du votre. Ainsi, elles sont plus sécurisées que les entreprises individuelles car dans la plupart des sociétés (notamment les sociétés commerciale) les associés ne sont tenus qu'à hauteur de leurs apports. Cependant, elles sont aussi beaucoup plus formalistes que les entreprises individuelles.

 

En effet, L'entrepreneur désireux de créer une conciergerie devra accomplir un certain nombre de démarches, notamment :

  • Rédiger un projet de statuts
  • Recenser tous les apports formant le capital social
  • Finaliser les statuts et les signer,
  • Rédiger une annonce légale de création en omettant aucune mention obligatoire (et elles sont nombreuses)
  • Demander l’immatriculation de sa société (remplir notamment le formulaire prévu à cet effet)

 

De plus, sachez que même si vous n'avez pas envie de vous associer à une autre personne pour créer votre conciergerie, l'option de la société ne vous est pas pour autant fermée. En effet, Pour les entrepreneurs qui veulent se lancer seul, il existe certaines sociétés qui peuvent fonctionner avec un associé unique. C'est notamment le cas de l'EURL qui est une SARL qui fonctionne avec un associé unique ou de la SASU qui est une SAS qui fonctionnement également avec un associé unique. Le fonctionnement de ces sociétés et le même que leurs formes pluripersonnelles mais ils bénéficient toutefois d'un allègement de formalisme si l'associé unique assure également la gérance. Notamment, Ainsi, la suppression de publicité au Bodacc, l'approbation des comptes se fera par voie de dépôt au greffe, il y aura aussi une dispense de dépôt du rapport de gestion au greffe du tribunal de commerce.

 

 

Ouvrir sa conciergerie en franchise

 

Comme pour toute activité démarrer de zéro peut être extrêmement dur, surtout dans un marché aussi concurrentiel que la conciergerie. Vous pouvez donc opter pour la franchise. En effet cette solution comporte plusieurs avantages non négligeables ; notoriété de la structure rejointe déjà acquise, aide à l’ouverture, partenariats avec d'autres entreprises déjà existants (ce qui facilitera la création de nouveaux partenariats du fait du poids relativement conséquent de la société que vous rejoignez).

Cependant, il faut savoir que rejoindre ce type de structure à un coût assez conséquent. En effet, un apport de plusieurs dizaines de milliers d'euros est souvent nécessaire pour rejoindre ce type de structure.

Créer votre EURL en moins de 10 minutes

En cours (3 min):Ouvrir une conciergerie : nos conseils et astuces

Je veux créer ma SASU

Commentaires

Ajouter un commentaire

Choisissez votre statut

Si vous n'êtes pas sûre de votre choix, vous pouvez consulter notre comparatif de forme juridique.

Choisissez votre statut

Si vous n'êtes pas sûre de votre choix, vous pouvez consulter notre comparatif de forme juridique.

back to top
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d'optimiser votre experience
En savoir plus.
Ok