News Agence-Juridique vient d’intégrer le groupe de média les Affiches Parisiennes et devient l’acteur numéro 1 des formalités juridiques en ligne

01 76 54 81 37

Créer sa boîte : les pièges à éviter !

Vous souhaitez entreprendre ? Il est indispensable de ne pas brûler les étapes avant de vous lancer. Pour éviter de commettre des erreurs, Agence Juridique vous aides dans vos démarches. 

Créer une entreprise pour 99 € ht

Mini-sommaire :
Créer sa boîte : les pièges à éviter !

Vous souhaitez devenir entrepreneur ? La création d’entreprise ca vous botte ? Entreprendre c’est changer son mode de vie. Très souvent, le futur entrepreneur est excité à l’idée de créer sa boite. Il est heureux de pouvoir travailler en toute liberté dans un projet auquel il croit. Toutefois, cette vague d’excitation ne doit pas inciter ce futur chef d’entreprise à commettre des erreurs. En effet, lorsque l’on décide de créer sa boîte il convient de ne pas brûler les étapes. Commettre une erreur peut vous coûter très cher, voici quelques pièges à éviter pour créer son entreprise en ligne !

 

Quels sont les pièges à éviter avant de créer sa boîte ?

Mal cibler son marché

Pour valider votre idée, il faut analyser la concurrence, les clients et vérifier si le marché est porteur. Vous devez absolument trouver une idée qui est en cohérence avec les études réalisées par le biais de votre analyse de marché. L’analyse de marché devra être insérée dans votre business plan.

 

Réaliser un business plan surréaliste

Afin de valider votre projet entrepreneurial, il convient de monter un business plan. Très souvent, les créateurs d’entreprise déterminent des chiffres d’affaires prévisionnels surréalistes : le piège à éviter  ! ll ne s’agit pas de présenter le plus gros chiffre d’affaires mais de vérifier la faisabilité de votre projet.

Par ailleurs, il vous faut fixer un besoin de financement légèrement supérieur à celui que vous déterminez suffisant pour créer votre boîte. De plus, prévoir un démarrage d’activité trop tôt peut engendrer des coûts avant le début d’activité. Ainsi vous pouvez être contraints de payer des charges fixes quand bien même votre boîte n’aurait pas été lancée !

 

Mal choisir son associé

Créer sa boîte avec un ami parce qu’il est sympa est un piège à éviter ! Ne vous trompez pas sur le choix de votre associé. Il est indispensable que vous puissiez être complémentaires et que vous partagiez les mêmes aspirations concernant l’évolution de votre entreprise.

 

La non obtention de licences

Certaines activités sont réglementées : elles nécessitent une autorisation administrative donnant lieu à une licence permettant d’exercer. De plus, pour les activités artisanales par exemple, si vous n’avez pas de d’expérience dans ce domaine, vous devez obligatoirement effectuer un SPI (Stage de Préparation à l’Installation). Grâce à la loi PACTE, le tarif moyen du SPI est de 194 euros. En revanche, si vous avez déjà une expérience, le stage est facultatif (une fois loi PACTE appliquée). Vous ne pouvez pas exercer toutes les activités : c’est un piège à éviter !

 

Quels sont les pièges à éviter lors de la création de sa boite ?

La mauvaise forme juridique

Si vous créez votre boîte, optez pour la forme juridique qui convient à votre activité. Si vous souhaitez réaliser des levés de fonds, privilégiez une SAS plutôt qu’une SARL. Si vous êtes une famille et que vous souhaitez créer une boîte dans le domaine de l’immobilier avec des fins commerciales : optez pour une SARL, pas pour une SCI ! En outre, si vous envisagez de créer une entreprise individuelle, il est préférable d’opter pour une EIRL plutôt qu’une EI. Le but est de limiter les risques lorsque l’on monte une entreprise. Par ailleurs, le régime fiscal et le régime social vont différer selon le statut d’entreprise que vous choisirez.

 

Une dénomination sociale litigieuse

Il ne faut pas vous tromper concernant la dénomination de votre boîte. Ainsi, avant d’obtenir un extrait k-bis, il est possible de vérifier auprès de l’INPI si le nom choisi est disponible ou pas. Sachez que si une entreprise se rend compte que vous avez utilisé son nom, elle se réserve le droit d’intenter une action à votre encontre auprès du Tribunal du Commerce le plus proche de votre siège social.

 

La rédaction des statuts

Rédiger des statuts juridiques est une étape complexe : les statuts doivent être clairs et précis. Ils peuvent s’effectuer par actes authentiques ou sous seing privé. Lors de cette étape, il est vivement conseillé de faire appel à un expert car si vous faites la moindre erreur : il vous faudra modifier vos statuts à un tarif conséquent c’est alors un piège à éviter !

 

Opter pour un capital social fixe

Opter pour un capital social fixe alors que le capital social de son entreprise est amené à être modifié est un piège à éviter.

Il est préférable de choisir un capital variable dans le cas où votre capital social changerait. L’objectif est de ne pas dépenser des sommes dont vous pourriez vous passer !

 

Quelques astuces après la création de sa boîte ?

Protégez votre patrimoine personnel

L’EI est une forme juridique intéressante car il n’est pas obligatoire d’immatriculer sa société : c’est moins coûteux. Cependant, du fait que votre responsabilité soit illimitée : votre patrimoine personnel est donc engagé. Afin d’éviter de tomber dans ce piège : il vous suffit de réaliser une déclaration d’insaisissabilité pour protéger l’ensemble de biens.

 

Maintenir les aides sociales

Sachez qu’il est possible de continuer à percevoir des aides sociales quand bien même vous venez de créer votre boîte. Considéré que vous ne pouvez plus profiter des aides sociales en tant que chef d’entreprise est un piège à éviter ! L’État vous propose des aides sociales. Il vous est possible de bénéficier de l’ACRE, une aide destinée à tous les chefs d’entreprise : elle les exonère partiellement de toutes charges sociales. En outre, il existe des aides pour les chômeurs telles que :

- L’ARE permet au chômeur de bénéficier des allocations chômage si la création de sa boite ne génère pas des revenus suffisamment élevés.

- l’ARCE est une aide aux chômeurs afin qu’ils puissent bénéficier de 45% des allocations chômage. Cependant, il faut profiter de l’ACRE pour percevoir l’ARCE.

Prévoir un pacte d’actionnaires

Le pacte d’actionnaires un contrat conclu entre les actionnaires d’une SAS. Ce contrat est non opposable aux tiers. Il a pour finalité de définir les relations entre les actionnaires.

 

L’état des actes accomplis

Les actes accomplis sont des actes réalisés par les créateurs de l’entreprises pour le compte de la société. En effet, du fait que la société ne soit pas encore immatriculée : il convient de faire l’état des actes accomplis. Ainsi, vous devez dresser la liste de l’ensemble des actes réalisés avant l’immatriculation de votre société. Il faudra ensuite annexer cet acte aux statuts.

 

Nos conseils pour une aventure entrepreneuriale réussie

En cours (3 min):Créer sa boîte : les pièges à éviter !

Je veux créer ma SASU

Commentaires

Ajouter un commentaire

Choisissez votre statut

Si vous n'êtes pas sûre de votre choix, vous pouvez consulter notre comparatif de forme juridique.

Choisissez votre statut

Si vous n'êtes pas sûre de votre choix, vous pouvez consulter notre comparatif de forme juridique.

back to top
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d'optimiser votre experience
En savoir plus.
Ok