News Agence-Juridique vient d’intégrer le groupe de média les Affiches Parisiennes et devient l’acteur numéro 1 des formalités juridiques en ligne

01 76 54 81 37
Votre business plan en Salon de thé à 249 € HT Démarrer

Salon de thé

Ouvrir son salon de thé nécessite d’élaborer une stratégie de vente (déterminer les produits ainsi que les prix desdits produits que vous souhaitez proposer à vos futurs clients), il est aussi essentiel de chiffrer les investissements nécessaires au démarrage de votre projet.

Les salons de thé ont tendance à soigner leur décoration, leur clientèle cherchant en général un cadre relaxant.

Votre business plan financier sera conforme aux exigences des banques et des investisseurs. Ce dernier est aussi essentiel dans le pilotage de votre projet (fixation d’objectifs, de budgets…)

 

Contenu du business plan financier salon de thé

  • Programme d’investissement sur 3 ans.
  • Compte de résultat prévisionnel sur 3 ans.
  • Tableau de remboursement d’emprunt.
  • Calcul de votre besoin en fonds de roulement.
  • Capacité d’autofinancement.
  • Plan de financement sur 3 ans.
  • Budget d’encaissement mensuel pour la première année.
  • Analyse de votre marge par produit
  • Budget de décaissement mensuel détaillé pour la première année.
  • Plan de TVA
  • Plan de trésorerie.
  • Bilan prévisionnel.
  • Soldes intermédiaires de gestion.
  • Votre seuil de rentabilité.

Tendance du marché

Afin de fidéliser une clientèle, les professionnels du secteur intensifient de plus en plus leurs efforts : élargissement de l’offre (proposition de brunch…), convivialité, wifi….

Le marché du thé ne connait pas la crise ! La consommation de thé à doublé ces vingt dernières années en France. De plus, le thé reste la deuxième boisson la plus bue dans le monde après l’eau.

 

"Agence Juridique pourra, si vous le souhaitez, proposer votre projet auprès de ses partenaires financiers afin que vous obteniez votre crédit et optimiser vos chances de réussite. Vous obtiendrez une réponse de principe en moins d’une semaine !!! "

Votre business plan en Salon de thé à 249€ HT Démarrer

Constituer votre business plan en trois étapes

 

Des milliers d'entrepreneurs nous ont déjà fait confiance. Pourquoi pas vous?

Constituer votre entreprises en 3 étapes
Étape 1 Entretien téléphonique avec un expert
Constituer votre entreprises en 3 étapes
Étape 2 Compléter un formulaire personnalisé à votre projet (formulaire simple)
Constituer votre entreprises en 3 étapes
Étape 3 Livraison de votre business plan financierAjustement de certain poste si nécessaire

Salon de thé : FAQ

Comment ouvrir un salon de thé ? Quelles sont les étapes ?

Avant toute chose, la création de votre concept est la première étape fondamentale. Demandez-vous quel type de salon de thé vous voulez ouvrir. Beaucoup de concepts stores se sont développés dernièrement, allant du coffee shop au salon de thé avec espace de co-working.

Pour ouvrir votre propre salon, il faudra alors établir une étude de marché après avoir établi votre concept, afin d’analyser le secteur dans la zone souhaitée, vos prix et vos services par rapport à la concurrence. Le choix de votre emplacement doit être au cœur de votre attention, mais aussi au cœur de votre projet. Il définit la plupart du temps votre clientèle, ainsi que son volume. Il est donc stratégique dans la constitution de votre projet et dans l’ouverture de votre salon.

Posez-vous les bonnes questions : Quel type de pâtisserie vais-je proposer (desserts, gâteaux faits maison ou non) ? A quelle adresse situer mon local ? (rue stratégique à côté d’un musée par exemple, à proximité de places/lieux reconnus ou souvent visités) Que vais-je présenter sur ma carte ? (boissons chaudes/fraîches, élargissement de la gamme avec chocolats chauds et cafés, encas salés ou sucrés, menu healthy ou gourmand…)  Quels seront les services supplémentaires (wifi haut débit, espace de co-working, salon de thé à thème) ?  Et enfin quelle clientèle souhaitez-vous développer (amateurs de pâtisserie, jeunes amateurs de concepts trendy etc.) ?

Vous vous demandez probablement si l’obtention d’un diplôme comme le CAP pâtisserie est obligatoire pour l’ouverture d’un salon de thé. Celui-ci ne l’est pas si vous engagez un pâtissier pour des pâtisseries maison ou si vous revendez des pâtisseries déjà fabriquées au préalable.

Une fois toutes vos idées en place et votre projet créé, vous devez rédiger votre business plan ainsi que choisir votre statut juridique. Comme pour tout établissement, ces étapes sont toutes aussi fondamentales et inévitables pour la création et l’ouverture de votre commerce.  Vous pouvez retrouver notre équipe de professionnels pour la création de votre business plan, ainsi qu’une aide sur notre site pour optimiser votre choix de statut juridique grâce à nos fiches pratiques.

Quelles sont les procédures administratives et règlementaires à suivre ?

La première procédure administrative sera l’enregistrement de vote établissement au RCS (Registre du Commerce et des Sociétés). Il vous faudra par la suite effectuer les déclarations nécessaires à la création de votre établissement auprès de votre CFE (Centre de Formalités des Entreprises) qui transmettra directement vos informations auprès du greffe du tribunal de commerce, de l’INSEE, etc.

Au niveau règlementaire, vous devrez respecter les normes de sécurité incendie et d’accessibilité aux handicapés comme tout établissement public ou commercial, ainsi que les normes relatives à l’hygiène et les règles sanitaires de conservation des produits que vous vendez. A moins que vous ne vendiez de l’alcool, vous n’aurez pas à demander l’obtention de la licence petite ou grande restauration ou de débit de boisson. Vous aurez cependant à respecter obligatoirement la règle qui s’applique à tous les restaurants/bars/cafés qui est d’afficher de façon visible les prix que vous pratiquez, ainsi que votre carte.

Si vous souhaitez exploiter une terrasse et que vous en avez la possibilité, il faudra demander une autorisation à votre mairie, et payer une redevance mensuelle une fois l’autorisation accordée.

Si vous désirez diffuser de la musique, il faudra demander l’autorisation à la SACEM et lui payer des redevances en retour. Enfin, en ce qui concerne les horaires d’ouverture et de fermeture, un salon de thé est souvent prohibé d’ouvrir la nuit, en général sous contrainte de ne pas gêner le voisinage. Pour prendre connaissance des horaires de jour (et/ou de nuit parfois) autorisés pour l’ouverture et la fermeture de votre salon de thé, il faudra vous rapprocher de la préfecture de police du lieu où est situé votre salon de thé.

 

Quelles sont les aides financières disponibles pour créer son salon de thé ?

De nombreuses aides existent pour créer votre commerce, notamment fournies par Pôle Emploi :

-l’ACCRE qui permet une exonération des cotisations sociales,

-l’ARCE qui fournit une aide à la reprise ou à la création d’entreprise et permet de bénéficier de 45% du montant des allocations qui vous sont dues à l’ouverture de votre entreprise

-le NACRE, le Nouvel accompagnement pour la création et la reprise d’entreprise qui a été mis en place par l’Etat pour donner un coup de pouce aux nouveaux créateurs d’entreprise en les faisant bénéficier d’un prêt à taux zéro et sans garantie, et qui permet aussi d’être accompagné avant, pendant et après la création de votre établissement.

 

D’autres aides financières sont disponibles et vous aident à la création de votre commerce, telles que le Prêt d’honneur (accordé au nom de l’exploitant), certains concours (organisés par l’Etat, les fondations, les structures privées..), le crédit solidaire, la subvention accordée par le FISAC (Fonds d’Intervention pour les Services, l’Artisanat et le Commerce), le CAPE (Contrat d’Appui au Projet d’Entreprise) qui permet un accompagnement d’une jeune entreprise par une entreprise ou association déjà installée, et ce autant au niveau financier que matériel, et enfin les prêts bancaires classiques. Vous pouvez obtenir ces derniers plus facilement grâce à l’une de nos banques partenaires.

Comment se porte le marché des salons de thé ?

Il s’agit d’un secteur fortement concurrentiel, mais qui se développe continuellement et de plus en plus depuis quelques années. L’émergence de nouveaux concepts « trendy » permettent à ce marché de connaitre une croissance aussi bien sur la toile mondiale que sur le marché français. Entre nouveaux coffee shops, salons de thé à thème (salon de thé à chats par exemple !), salons de thé librairie, salon de thé avec espace de co-working, ou salon de thé pâtisserie traditionnel, ce secteur présente bel et bien l’embarras du choix ! Le choix du concept est généralement orienté par le type de clientèle visé par ce salon, par la détention d’une formation pâtisserie ou non et bien évidemment par le projet ou l’idée de base.

Le marché de ce secteur en France qui présente un taux de croissance positif d’année en année, était estimé à plus de 2,5 milliards en 2016 et comptait plus de 21 300 salons de thé.

 

Il fut un temps où les salons de thé traditionnels se faisaient connaitre grâce au bouche à oreille, mais ce temps est presque révolu. En effet, pour tous les nouveaux salons de thé concepts stores ou nouveaux salons de thé de type « trendy » et suite à l’expansion des réseaux sociaux (influenceurs, pages d’établissements en ligne..), le bouche à oreille n’est plus le seul et unique moyen de se faire connaitre. Aujourd’hui, l’une des pratiques les plus répandues est d’exploiter l’un des réseaux sociaux tel qu’Instagram qui permet d’obtenir rapidement plus de visibilité grâce au large réseau « d’instagrammeurs ». Ces influenceurs peuvent ainsi « taguer » et recommander votre page en donnant leur avis à tous leurs « followers » et donc promouvoir votre salon de thé ou concept store. De plus, les internautes ont aussi la possibilité de laisser leurs avis sur des sites qui recommandent des lieux pour sortir, des restaurants, des salons de café ou des salons de thé. Finalement, c’est un nouveau type de bouche à oreille qui naît grâce à ces réseaux, qui décuple son effet et sa rapidité, et qu’il est impératif de savoir manipuler afin de réussir dans ce milieu.

 

back to top