News Agence-Juridique vient d’intégrer le groupe de média les Affiches Parisiennes et devient l’acteur numéro 1 des formalités juridiques en ligne

01 76 54 81 37
Votre business plan en Prêt à porter à 249 € HT Démarrer

Prêt à porter

Le secteur du prêt à porter en France représente un chiffre d’affaires estimé à 30 milliards d’euros en 2013. Il s’agit donc d’un secteur essentiel de l’économie française, en relation avec de nombreux autres grands secteurs, tels que l’agriculture, l’industrie agroalimentaire ou le tourisme.

En 2013, le nombre de franchises s'élève à 356 (contre 350 en 2012) et le nombre de points de ventes à 7 764 (contre 7 325 en 2012).

Votre business plan financier sera conforme aux exigences des banques et des investisseurs. Ce dernier est aussi essentiel dans le pilotage de votre projet (fixation d’objectifs, de budgets…)

 

Tendance du marché

Pour augmenter la fréquentation et le chiffre d’affaires de leur business, nombreux magasins de prêt à porter n’hésitent pas à développer d’autres créneaux comme la lingerie, et les accessoires (sacs, foulards, ceintures…).

Nous pouvons aussi remarque que la part du e-commerce est en constante augmentation : représentant 14.9% du marché en 2014 contre 13.4% en 2013.

Certaines entreprises se concentrent aussi sur les exportations qui sont en augmentations depuis cinq ans avec une progression de 2% en 2014 pour attendre 2.85 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

Étude de votre chiffre d’affaires en analysant vos concurrents géographiques.

Le business plan sera conforme aux exigences des établissements financiers afin que vous puissiez obtenir un prêt rapidement et démarrer votre activité sereinement.
Si vous le souhaitez nous pourrons nous charger de le présenter auprès de nos partenaires afin de vous faire bénéficier de conditions avantageuses.

 

Contenu du business plan financier restauration

  • Programme d’investissement sur 3 ans.
  • Compte de résultat prévisionnel sur 3 ans.
  • Tableau de remboursement d’emprunt.
  • Calcul de votre besoin en fonds de roulement.
  • Capacité d’autofinancement.
  • Plan de financement sur 3 ans.
  • Budget d’encaissement mensuel pour la première année.
  • Analyse de votre marge par produit
  • Budget de décaissement mensuel détaillé pour la première année.
  • Plan de TVA
  • Plan de trésorerie.
  • Bilan prévisionnel.
  • Soldes intermédiaires de gestion.
  • Votre seuil de rentabilité.

"Agence Juridique pourra, si vous le souhaitez, proposer votre projet auprès de ses partenaires financiers afin que vous obteniez votre crédit et optimiser vos chances de réussite. Vous obtiendrez une réponse de principe en moins d’une semaine !!! "

Votre business plan en Prêt à porter à 249€ HT Démarrer

Constituer votre business plan en trois étapes

 

Des milliers d'entrepreneurs nous ont déjà fait confiance. Pourquoi pas vous?

Constituer votre entreprises en 3 étapes
Étape 1 Entretien téléphonique avec un expert
Constituer votre entreprises en 3 étapes
Étape 2 Compléter un formulaire personnalisé à votre projet (formulaire simple)
Constituer votre entreprises en 3 étapes
Étape 3 Livraison de votre business plan financierAjustement de certain poste si nécessaire

Prêt à porter : FAQ

Comment ouvrir son commerce de prêt-à-porter ?

Beaucoup de gens aiment la mode, et qu’a-t-il de mieux que d’allier passion et travail ? Pour cela, de nombreuses personnes ont pour projet d’ouvrir une boutique.
Avant tout, il va falloir choisir le marché dans lequel vous voulez travailler : mode homme, enfant, femme, homme/femme…
Puis, si vous souhaitez lancer votre propre enseigne, vous devez vous assurer que vous possédez toutes les compétences requises : gestion de stock, vente de produits, relation client, etc. Si vous n’êtes pas à l’aise avec l’idée de se débrouiller seul, vous pouvez ouvrir une entreprise franchisée. En effet, celle-ci vous promet la notoriété de la marque ainsi qu’une stratégie commerciale et marketing déjà prête. Le seul inconvenant serait en effet de fournir un certain pourcentage de votre chiffre d’affaires au franchisé ainsi qu’un droit d’entrée de réseaux de franchise (50 000 euros en moyenne).
Une fois que vous avez fait un choix, il faut faire une étude de marché. Vous devez analyser l’environnement économique (concurrents, l’évolution de la demande …) et une étude de terrain (choisir votre clientèle et son habitude de consommation).
Le meilleur statut juridique pour votre commerce serait une EURL ou une SASU. Lors de votre activité, vous serez le seul dirigeant et il n’y a pas de capital minimum. Bien sûr, cette activité nécessite un investissement important : la constitution des stocks, documents juridiques, le local, le personnel, etc. Il faut enregistrer votre statut juridique auprès de la chambre du commerce et de l’industrie (CCI).
Il y a aussi de nombreuses règles à respecter : les normes relatives aux ERP (la sécurité incendie, extincteur, etc.) et la création d’accessibilité aux personnes handicapées, il faut afficher les prix à l’intérieur et à l’extérieur du magasin et payer la SACEM si vous souhaitez diffuser de la musique dans votre établissement.
Pour obtenir un apport financier, vous devez effectuer un business plan. Celui-ci vous permet d’obtenir un prêt bancaire ou une aide de l’état.
À l’aide de ce financement, vous pouvez désormais trouver un emplacement, en centre-ville ou en zone commerciale, et ouvrir votre activité. Le lieu est très important pour votre secteur d’activité. N’hésitez pas à créer un site commercial de votre boutique, car en ce moment, les ventes sur internet explosent.
Si vous avez d’autres questions sur la création d’entreprise, n’hésitez pas à consulter notre article.

Comment se porte le marché du prêt-à-porter ?

Le marché du prêt-à-porter représente 24,6 milliards d'euros en France, ce qui fait 12,7 milliards d'euros pour la mode femme, 7,8 milliards pour la mode homme et 4,1 milliard d'euros pour la mode enfant. Ce marché a beaucoup chuté depuis 2008, mais avec la nouvelle mode du Click&Mortar (vente sur internet) le marché va mieux depuis 2017.
En effet, en 2016, l'habillement représente la plus grosse part d'achat sur internet (37,5 %).
Les Françaises ont un budget moyen de 367 euros pour l'achat de vêtements. Cependant, les 13-24 ans ont un budget plus élevé avec 575 euros en moyenne et les 55-64 ans, 419 euros. Par conséquent, il serait préférable de viser un public jeune ou alors senior.
Pour résumer, malgré que ce marché soit assez instable, on peut toujours compter sur la période des soldes ou sur le « Black Friday » pour optimiser au maximum les ventes de vos produits.

Qui sont les acteurs principaux dans le marché du prêt-à-porter français?

Les principaux acteurs du marché de l’habillement sont les chaînes spécialisées (Zara, H&M, etc.), les magasins indépendants, les grandes chaînes de diffusion (La Halle, Kiabi), les magasins de sport et les grands magasins (Monoprix).
Il existe aussi les marques présentes seulement sur internet comme La Redoute, 3Suisses, etc.
Les grandes enseignes françaises visent de plus en plus un public senior (La Redoute en tête, Damart, 3 Suisses, Blanche Porte et Camaïeu) car, les seniors un budget de panier moyen supérieur à la moyenne nationale. 
Selon IFM (institut français de la mode), Kiabi est la marque préférée des Françaises, et reste en tête du classement, suivi pas les Galeries Lafayette et H&M. Les nouveaux dans le classement sont Système U à la 22ème place, Intermarché (26ème place) et Bonobo (30ème). 
Si vous souhaitez consulter le classement pour bien choisir votre franchise, cliquez ici.

Quelles sont les aides financières pour créer sa boutique de vêtements ?

L’ouverture d’une boutique de vêtement varie entre 20 000 euros à 1 000 000 euro (frais d’ouverture, frais d’emplacements, aménagement intérieur, droits d’entrée de réseaux de franchise, acquisition de stock, fraies de personnel, etc.). La vraie question serait de savoir comment alimenter cet apport personnel ?
Pour vous aider à financer, l’état a mis en place des aides comme l’ACCRE (exonération de charges sociales) ou l’ARCE (prime) si vous êtes en situation de chômage et NARCE, FISCA, ou CAPE si vous êtes salariés. 
Il y a aussi le financement bancaire, qui est un grand classique de financement, et le prêt d’honneur qui est distribué par des organisations extra-bancaires comme BPi France, France Initiative, etc.
Il existe un certain nombre de concours nationaux organisés pour vous aider à financer votre projet.
Avant de se lancer dans le choix des moyens de financement, il faut avoir préparé un business plan clair pour convaincre les investisseurs.

 

 

back to top