News Agence-Juridique vient d’intégrer le groupe de média les Affiches Parisiennes et devient l’acteur numéro 1 des formalités juridiques en ligne

01 76 54 81 37
Votre business plan en Bar/Brasserie à 249 € HT Démarrer

Bar/Brasserie

Une formule "création d'entreprise" à la table 8, c'est parti !

 Le marché des CHR (cafés, hôtellerie, restauration) connaît des mutations ces dernières années. Dans les campagnes, les petits cafés laissent place à des "bistrots de pays". Ces établissements assurent un service de proximité en valorisant le patrimoine local. L'offre est diversifiée afin de capter une nouvelle clientèle en proposant par exemple un service de restauration.

Dans les villes, la tendance est au nouveaux concepts (brasserie à thème, établissement mono produit) avec un soin particulier accordé à la mise ne scène et au décor. Il faut désormais s'adapter à une clientèle aux modes et habitudes de consommation variés : exigence sur la traçabilité des produits, recherche de convivialité, de lien social.

On comptabilisait 36000 bars et restaurants en 2012. Bien qu'en baisse constante, ce chiffre est à relativiser. Il ne traduit pas en effet la dynamique autour des nouveaux concepts (plus de 2000 créations annuelles). Le secteur enregistre d'ailleurs une hausse de fréquentation.

Cela offre donc des opportunités pour les nouvelles entreprises qui souhaitent se lancer. Nous allons analyser vos besoins et vous accompagner. 

Faites confiance à AFJ, votre addition ne sera pas trop salée !

 

Contenu du business plan financier restauration

  • Programme d’investissement sur 3 ans.
  • Compte de résultat prévisionnel sur 3 ans.
  • Tableau de remboursement d’emprunt.
  • Calcul de votre besoin en fonds de roulement.
  • Capacité d’autofinancement.
  • Plan de financement sur 3 ans.
  • Budget d’encaissement mensuel pour la première année.
  • Budget de décaissement mensuel détaillé pour la première année.
  • Plan de TVA
  • Plan de trésorerie.
  • Bilan prévisionnel.
  • Soldes intermédiaires de gestion.
  • Votre seuil de rentabilité.

Conseils

Nous proposons trois idées de business model :

  • Ouvrir une brasserie concept-store avec un thème.
  • Privilégier les moyens de communication et la publicité afin de faire connaitre vos produits.
  • Pour un rachat d’un fonds de commerce, il faudra analyser les comptes du précèdent exploitant et prendre en considération les droits de mutation. (Nous pourrons élaborer un audit)

"Agence Juridique pourra, si vous le souhaitez, proposer votre projet auprès de ses partenaires financiers afin que vous obteniez votre crédit et optimiser vos chances de réussite. Vous obtiendrez une réponse de principe en moins d’une semaine !!! "

Votre business plan en Bar/Brasserie à 249€ HT Démarrer

Constituer votre business plan en trois étapes

 

Des milliers d'entrepreneurs nous ont déjà fait confiance. Pourquoi pas vous?

Constituer votre entreprises en 3 étapes
Étape 1 Entretien téléphonique avec un expert
Constituer votre entreprises en 3 étapes
Étape 2 Compléter un formulaire personnalisé à votre projet (formulaire simple)
Constituer votre entreprises en 3 étapes
Étape 3 Livraison de votre business plan financierAjustement de certain poste si nécessaire

Bar / Brasserie : FAQ

Comment ouvrir un Bar/brasserie ?

Votre projet est d'ouvrir une brasserie ou un bar. Avant de débuter toute activité, il faut étudier le marché pour voir s'il est intéressant et analyser votre type de clientèle. En conséquence, il y a énormément de brasseries en France (près de 1 300 réparties sur tout le territoire). Pour vous donner une idée, cela fait de nous le troisième pays d'Europe en nombre de sites de ventes. Il faut donc bien se différencier de la concurrence pour attirer les clients, par exemple proposer des offres à prix bas (happy hour) ou proposer un nouveau concept innovant et à thème, pourquoi pas opter pour le thème du bio, très en vogue en ce moment.
La seconde étape serait de choisir entre une franchise (Indiana Café, Bars&co, Irish Corner, Café Leffe, Les 3 Brasseurs, etc. ou d'être indépendant. Devenir franchisé est un bon plan, cela vous évite un certain nombre de contraintes comme investir énormément dans la communication. Vous avez déjà la notoriété de la marque, mais cela suscite un apport allant de 5 000 à 250 000 euros en fonction des franchises.
Le lieu de votre local est très important. Il faut vous faire une idée du flux des passants et le type de clientèle, l'environnement dans lequel vous vous trouver et la taille du local.
Par ailleurs, le choix du statut juridique pour votre entreprise reste primordial. Vous allez généralement ouvrir votre établissement seul, le régime juridique le plus adapté est alors une SASU. Il n'y a pas de montant minimum du capital.

Il vous reste ensuite à trouver des moyens de financement et de créer un business plan. Les besoins dans lesquels vous allez investir sont assez importants : une licence IV qui est obligatoire à cette activité, les nécessaires pour la salle et pour le bar de votre établissement, un espace de stockage réfrigéré qui respecte les règles d'hygiène et un espace administratif. De plus, il vous faut une autorisation de la SACEM si vous voulez diffuser de la musique. Le business plan vous permettra d'obtenir un prêt brasseur, un financement bancaire ou une aide à la création d'entreprise.

Si vous souhaitez fabriquer la bière vous-même, vous devez être en possession d'un diplôme d'opérateur de brasserie, d'un permis d'exploitation et trouver des partenaires fournisseurs. (bouteilles, matières premières)

Si vous avez respecté toutes ces étapes, vous pouvez désormais réaliser votre projet. N'oubliez pas que les règles d'hygiène sont fondamentales dans votre commerce.

Pour plus d'information, n'hésitez pas à lire notre article.

Quelle est la législation en vigueur : licence 4 en petite et grande restauration ?

Lorsque vous voulez ouvrir une brasserie, vous devez être titulaire des licences obligatoires. Ces licences sont classées de la première catégorie (permettant de vendre les boissons sans alcool) à la quatrième catégorie (permettant de vendre tout type de boissons). Sans cette licence, vous n'avez pas le droit d'exercer cette activité.

Pour obtenir celui-ci, il faut l'acheter auprès de la chambre de commerce et d'industrie (CCI). Si vous voulez une licence IV, il est nécessaire de faire une formation et obtenir le permis d'exploitation. Cette formation doit être déclarée auprès du commissariat de votre lieu d'habitation.


En France, vous n'avez pas le droit de vendre des boissons alcoolisées aux mineurs ainsi que de les vendre à crédit.

Comment se porte le marché des brasseries ?

En France, un habitant consomme en moyenne 32 litres d'alcool par an.

En 2017, le marché des C.H.R. (boissons distribuées en bar, hôtels et restaurants) a augmenté en volume (1,1 %) et en chiffre d'affaires (1,9 %). Cette croissance est due au tourisme (national et étranger) qui a repris dans l'hexagone en 2017, ainsi qu'aux fortes températures et canicules pendant l'été.

Au niveau des bières, la consommation a été favorisée grâce à la météo. On constate en effet une augmentation de 1,6 %. Les bières de spécialité ont été la grande tendance de 2017, avec près de 9,3 % d'augmentation de ventes.

Les autres boissons alcoolisées connaissent aussi une croissance de 1,1 %. Les alcools les plus vendus en 2017 sont le rhum (avec une croissance de 10,9 % en volume et 11,8 % en chiffre d'affaires) et les gins (avec 17,6 % en volume et 18,7 % en chiffre d'affaires). Cependant, le whisky est en difficulté cette année (- 4 %) ainsi que la vodka (-1,1 %). Aujourd'hui, la grande tendance est la recherche de la qualité, ce qui peut expliquer cette baisse. Par ailleurs, le vin français est le plus consommé. On constate que 9 bouteilles consommées sur 10 sont françaises. Malgré une baisse de récoltes en 2016, le vin reste prioritaire dans les verres des Français.

Quant aux boissons rafraîchissantes sans alcool, c'est-à-dire cola, limonade, jus de fruits, sont en baisse de 1 %. Aujourd'hui, les consommateurs recherchent une consommation healthy et ce genre de boisson est souvent trop sucrée. Pour prouver cela, on constate que les sirops concentrés, les boissons à base de thé et les tonics sont en pleine croissance de 5,1 %.

Les boissons énergétiques, les boissons des sportifs, sont aussi en hausse avec 0,8 %.

Quelles sont les aides financières auxquelles vous pouvez prétendre ?

Pour financer votre brasserie, vous pouvez passer par l’apport personnel ou par le Love Monkey (le principe consiste à se faire financer par un proche).
Par ailleurs, si votre concept est intéressant, des aides de l’état sont aussi disponibles comme l'aide aux demandeurs d'emploi créant ou reprenant une entreprise (ACCRE), l’aide à la reprise ou à la création d'entreprise (ARCE) ou encore le nouvel Accompagnement pour la Création ou la Reprise d'Entreprise (NACRE).
Le prêt brasseur (aussi appelé crédit brasseur et contrat de bière), consiste à obtenir un prêt financier et matériel de la part d’un fournisseur de boissons. Il est souvent accompagné d’un contrat d’exclusivité entre la brasserie et le fournisseur. C’est le prêt le plus répandu dans le monde de l’hôtellerie et de la restauration. Si ce prêt vous intéresse, vous pouvez consulter :

  • France Boissons, en partenariat avec Heineken, 
  • Elidis, en partenariat avec Kronenbourg,
  • Inbev, en partenariat avec Stella Artois,

Enfin, vous avez le crédit bancaire professionnel. C’est le moyen de financement le plus courant même s’il est le plus difficile à mettre en place. 

back to top