News Agence-Juridique vient d’intégrer le groupe de média les Affiches Parisiennes et devient l’acteur numéro 1 des formalités juridiques en ligne

01 76 54 81 37
Votre business plan en Agence immobilière à 249 € HT Démarrer

Agence immobilière

Grâce à AFJ vous pourrez démarrer votre activité au taux le plus bas !

 Selon la Fnaim (Fédération nationale de l'immobilier), il existe environ 35 000 agences immobilières en France qui emploient au total 200 000 personnes, sans compter les 50 000 agents commerciaux qui ne sont pas des salariés et sont payés principalement à la commission.

 Grâce à la baisse des taux d’intérêt et du prix du mètre carré dans la plupart des grandes villes française, le secteur de l’immobilier retrouve un nouveau souffle.

Les ménages sont de nouveaux rassurés et on constate une hausse de 12% du nombre de transactions intervenues en 2015.Il ne faut pas oublier que la pierre reste un placement sûr qui peut amener à une rentabilité entre 3% et 5% contrairement au livret A qui ne rapporte que 1,5%.

Il existe également une multitude d’aides qui vous faudra mettre en avant : « Pinel, PTZ, PAS… »

Dans d’autres pays limitrophes il y’à de nouveaux concepts encore inexploités en France.

Alors ne vous laissez pas étouffé par les formalités administratives extrêmement longues et investissez dans AFJ.

 

Contenu du business plan financier restauration

  • Programme d’investissement sur 3 ans.
  • Compte de résultat prévisionnel sur 3 ans.
  • Tableau de remboursement d’emprunt.
  • Calcul de votre besoin en fonds de roulement.
  • Capacité d’autofinancement.
  • Plan de financement sur 3 ans.
  • Budget d’encaissement mensuel pour la première année.
  • Budget de décaissement mensuel détaillé pour la première année.
  • Plan de TVA
  • Plan de trésorerie.
  • Bilan prévisionnel.
  • Soldes intermédiaires de gestion.
  • Votre seuil de rentabilité.

 

Tendance du marché

Nous proposons deux idées de business model :

  • Ouvrir une franchise et bénéficier d’un réseau conséquent et des dernières innovations du secteur.
  • Réaliser une étude de marché dans les villes ou il subsiste des opportunités.

 

"Agence Juridique pourra, si vous le souhaitez, proposer votre projet auprès de ses partenaires financiers afin que vous obteniez votre crédit et optimiser vos chances de réussite. Vous obtiendrez une réponse de principe en moins d’une semaine !!! "

Votre business plan en Agence immobilière à 249€ HT Démarrer

Constituer votre business plan en trois étapes

 

Des milliers d'entrepreneurs nous ont déjà fait confiance. Pourquoi pas vous?

Constituer votre entreprises en 3 étapes
Étape 1 Entretien téléphonique avec un expert
Constituer votre entreprises en 3 étapes
Étape 2 Compléter un formulaire personnalisé à votre projet (formulaire simple)
Constituer votre entreprises en 3 étapes
Étape 3 Livraison de votre business plan financierAjustement de certain poste si nécessaire

Agence immobilière : FAQ

Comment créer une agence immobilière ? Quelles sont les étapes ?

Afin d’ouvrir une agence immobilière, vous devez d’abord choisir un nom qui sera simple et vendeur. Pour éviter toutes formes de plagiat, vous pouvez vous renseigner à l’Institut national de la propriété intellectuelle (INPI) si le nom n’a pas encore été déposé.

Une fois cette étape franchise, vous pouvez commencer les démarches juridiques liées à la création de votre agence immobilière. Pour cela vous devez tout d’abord choisir votre statut juridique (EI, EIRL, EURL, SARL, SA, SAS ou SASU),

Ensuite, vous devez déposer votre statut rédigé et signé,

L’étape suivante est d’ouvrir un compte bancaire séquestre. Sur celui-ci vous déposerez le capital nécessaire ainsi que les fonds de l’activité par la suite,

Déposer votre dossier au greffe du tribunal de commerce de votre ressort et y déclarer votre activité. Pour obtenir votre carte professionnelle, vous devez vous rendre à la Chambre de Commerce et d’Industrie. Pour cela, un justificatif de compétences professionnelles (formation, diplôme, expérience) sera exigé ainsi qu'une garantie financière et un chèque de 120 euros,

De plus, avant d’ouvrir votre commerce, la loi vous oblige de vous munir d’une assurance responsabilité civile professionnelle (RC Pro) afin d’être couvert de tous risques lors de votre activité. Vous devez ensuite décider si vous voulez être une agence franchisée ou indépendante. Et voilà, vous pouvez enfin choisir votre local ainsi que son emplacement et pour commencer votre activité

Quel statut juridique choisir ?

Si vous souhaitez ouvrir une activité seule, la meilleure solution serait une entreprise individuelle (EI). Celle-ci n’exige aucun capital et les démarches administratives sont plus simples à effectuer. Ainsi, vous payerez seulement les impôts sur votre propre revenu lors de votre activité. De plus, si vous souhaitez diminuer les risques, une entreprise à responsabilité limitée (EIRL) serait préférable.

Si vous souhaitez ouvrir une société avec des collaborateurs, vous pouvez opter pour une société à responsabilité limitée (SARL) pour une agence de petite taille (entre 2 et 100 associés). Le capital initial est libre et les démarches administratives relativement simples.

Si vous avez un projet de grande ampleur, vous pouvez choisir la Société anonyme (SA). L’investissement est cependant plus élevé car le capital doit être au minimum de 37 000 euros. En attendant, si vous hésitez entre les deux, privilégiez le choix de la société par actions simplifiée (SAS) car celle-ci n’a pas de capital initial minimum. Si vous êtes une personne unique, vous devez choisir la société par action simplifiée unipersonnelle (SASU).

Qu’est-ce qu’une carte professionnelle immobilière ?

La loi Hoguet du 2 janvier 1970 précise certaines conditions : « les activités [relatives aux transactions immobilières] ne peuvent être exercées que par les personnes physiques ou morales titulaires d’une carte professionnelle (…) précisant celles des opérations qu’elles peuvent accomplir ». Autrement dit, vous ne pouvez pas exercer le métier d'agent immobilier sans cette carte qui sera valable pendant 3 ans.

Cette demande se fait à la Chambre de Commerce et d’Industrie et coûte 120 euros.

Pour les démarches, il suffira de remplir un formulaire CERFA et le renvoyé avec les pièces justificatives requises. Cette carte professionnelle peut comporter diverses mentions : transactions sur immeubles et fonds de commerce ; gestion immobilière ; syndic de copropriété ; marchand de listes ; prestations touristiques et prestations de services.

Quels sont les organismes qui sont susceptibles de vous octroyer un prêt d’argent ?

En 2016, plus de 40% des entrepreneurs disent avoir des difficultés de financement. Vous pouvez alors opter pour un financement bancaire ou un financement gouvernemental. Pour le prêt bancaire, l’élaboration d’une étude de marché et d’un business plan de qualité peut vous aider à convaincre votre banquier et ainsi obtenir plus facilement les fonds nécessaires. Celui-ci permet de mettre en exergue un plan de financement, un compte de résultat prévisionnel, un bilan prévisionnel et un budget de trésorerie.

En France, il existe aussi diverses aides de financement telles que l'aide aux demandeurs d'emploi créant ou reprenant une entreprise (ACCRE), l’aide à la reprise ou à la création d'entreprise (ARCE), l’Allocation d'aide au retour à l'emploi (ARE) et le Nouvel Accompagnement pour la Création et la Reprise d’Entreprise (NACRE). De plus, de nombreuses associations peuvent aussi vous prêter de l’argent telles que :

  • L’Association pour le droit à l'initiative économique (ADIE). Celle-ci crée en moyenne 225 nouveaux emplois par semaine. Elle fait des microcrédits quels que soient votre statut social, votre niveau de formation ou l’état de vos finances
  • La Banque Publique d'Investissement de France (BPI), autrement dit la banque des entrepreneurs
  • France Entreprise
  • Le fonds de garantie à l’initiative des femmes (FGIF), son objectif est de faciliter l’accès à l’entreprenariat aux femmes.

Comment se porte le marché de l’immobilier en France ?

En 2017, le marché immobilier français connait une importante hausse avec près de 1 millions de logements vendus. Le prix au m² a augmenté de 4,2%. En juin 2018, le prix au m² a baissé de 0,9% suite à la baisse de la demande. Cette baisse se justifie par l’augmentation de la taxe d’habitation et la diminution des APL.  Malgré cette baisse, le marché de l’immobilier reste bénéfique aux vendeurs car les français rêvent d’être propriétaires (60% des français le sont déjà). Ainsi, L’immobilier reste aujourd’hui un secteur de placement préféré des français (70% des français déclarent qu’il représente leur principal investissement). 

Est-il judicieux de rentrer dans une franchise ? Où être indépendant ?

Etre un agent immobilier indépendant détient beaucoup d’avantages car vous êtes votre propre patron et êtes totalement libre dans vos choix liés à votre activité, comme par exemple la développer davantage. Tous les bénéfices que vous effectuez lors de votre activité d’agent immobilier vous reviennent. Le seul conseil que nous pouvons vous donner c’est d’avoir déjà eu au préalable une expérience dans l’immobilier, ce qui vous permettra de profiter de vos contacts et d’un carnet de clients. Cependant, Il y a un risque financier important car on peut vous refuser le prêt.

De plus, vous devez vous démarquer de la concurrence en investissant dans le marketing, la stratégie commerciale et la communication. C’est donc à vous de gagner la confiance des clients et de les fidéliser.

Un agent immobilier franchisé fait partie d’une chaîne de grandes marques déjà connue par les clients. Ces derniers ont alors confiance en l’agence et il serait plus facile de les fidéliser. Tout le lot comportant la partie marketing, communication et stratégie commerciale vous est alors fournis, vous n’avez donc pas à investir dans ces domaines.

Cependant, vous n’êtes pas totalement libre de vos gestes. Vos décisions doivent alors passer par la tête de la grande chaîne. De plus, le franchiseur prend un pourcentage sur vos ventes et tous vos bénéfices ne vous reviennent donc pas.

back to top