News Agence-Juridique vient d’intégrer le groupe de média les Affiches Parisiennes et devient l’acteur numéro 1 des formalités juridiques en ligne

01 76 54 81 37
Ouvrir une pharmacie : tout ce qu'il faut savoir

Ouvrir une pharmacie : tout ce qu'il faut savoir

Mini-sommaire :
Ouvrir une pharmacie : tout ce qu'il faut savoir

Accroissement de l’espérance de vie, vieillissement de la population… l’activité des pharmacies continue de progresser, et le monopole qu’elles conservent sur la distribution des médicaments et certains dispositifs médicaux en font un commerce de proximité très recherché et incontournable pour la population, comme le confirme l’excellent taux de pérennité de 90% au-delà de 5 an pour les pharmacies nouvellement implantées. Cet avenir radieux pousse de nombreux pharmaciens à se lancer chaque année dans l’ouverture de leur officine. Tour d’horizon sur tout ce qu’il faut savoir avant de se lancer.

Reprendre ou ouvrir une pharmacie

 

Reprendre une pharmacie en France implique une simple opération de rachat d’un fonds opérant et de l’ensemble de son fonctionnement (fournisseurs, réseaux et canaux de distribution, nom de l’officine, employés…). Il s’agit donc de reprendre moyennant une transaction le contrôle de l’entité juridique exploitant la pharmacie. Si la reprise permet d’épargner de nombreuses démarches et complications au lancement d’une nouvelle activité, elle entraîne néanmoins un certain nombre d’inconvénients comme notamment le fait de ne pas avoir construit soi-même une structure à son image, mais également celui d’un taux de survie après 5 ans de l’officine rachetée légèrement plus faible qu’en implantation nouvelle (80%).

Le lancement et l’ouverture d’une nouvelle pharmacie nécessite des démarches lourdes et complexes, notamment à travers la création d’une structure juridique commerciale exploitant la future pharmacie. Cette société doit alors être constituée dans le respect des règles et du formalisme légal (construction du capital social, dénomination et raison sociale, statut juridique, rédaction des statuts, dépôt d’un dossier de création et d’immatriculation au Centre de formalités des entreprises…). Le pharmacien déjà plongé dans un gros travail relatif à l’ouverture du commerce à proprement parler, n’est généralement pas un juriste qualifié pour effectuer ces démarches de manière optimale. C’est pourquoi il peut être intéressant de déléguer la constitution de votre entreprise et sa création juridique à un spécialiste expérimenté qui saura vous créer la structure la plus adaptée et la mieux façonnée selon vos besoins.

Il est à noter qu’un pharmacien détenant seul une pharmacie peut l’exploiter en nom propre dans le cadre d’une EIRL ou EURL, mais également sous forme d’une société d’exercice libéral unipersonnelle, forme juridique moins répandue. En cas contraire, il est possible de s’associer sous forme d’une SARL, d’une SNC ou d’une société d’exercice libéral pluripersonnelle. Aucune autre forme juridique n’est ouverte à l’exercice de la profession de pharmacien. Par ailleurs, des règles strictes sont applicables quant à la qualité des associés, qui doivent également être des pharmaciens en exercice et non des investisseurs, sauf cas particuliers (notamment concernant les anciens associés ou ayant-droit).

Enfin, un pharmacien exploitant une pharmacie doit exercer personnellement sa profession et ne peut exercer aucune autre profession en parallèle.

Quelles conditions pour ouvrir ou reprendre une pharmacie ?

 

L’exercice de cette profession réglementée nécessite avant toute chose une qualification spécialisée très poussée, devenir pharmacien n’est pas évident. Ainsi, il faut pouvoir justifier du diplôme d’Etat de docteur en pharmacie, ainsi que d’une expérience professionnelle de plus de six mois. Cette condition est indispensable pour obtenir l’agrément de l’ARS.

Cette licence est délivrée après étude de la demande déposée, délivrance d’un avis préalable du préfet et de l’ordre national des pharmaciens (qui disposent d’un délai de deux mois pour se prononcer, sans quoi leur avis est réputé favorable). L’ARS dispose de son côté d’un délai de quatre mois à compter du dépôt de la demande pour se prononcer. Son silence vaut ici rejet de la demande, et elle est en mesure d’imposer une séparation géographique minimale vis-à-vis d’autres pharmacies implantées. A noter que l’ARS prend en compte le nombre d’officines implantées dans la commune au regard du nombre d’habitants.

Ce qu’il faut prévoir avant d’ouvrir une officine

 

De lourds investissements sont à prévoir lors de l’ouverture d’une pharmacie, investissements qui sont bien entendu beaucoup plus légers car en principe déjà effectués dans le cadre d’un rachat d’activité. Ces investissements concernent notamment l’exploitation du local (en location commerciale, ou en achat), mais également son aménagement selon les souhaits de l’exploitant en matière d’organisation et de construction du plan de masse, de la disposition et du stockage des produits, mais également de l’ambiance voulue, le mobilier à prévoir pour l’entreposage des produits, parfois de manière sécurisée ou frigorifiée. En outre, il faut également garder à l’esprit l’achat relativement coûteux du matériel informatique, des comptoirs et caisses enregistreuses homologuées.

Gardez à l’esprit que le local commercial choisi jouera, comme pour tout autre commerce, un rôle clé dans la réussite économique du projet. En particulier dans le cas présent, puisque la clientèle malade ou âgée nécessite une attention toute particulière en matière d’emplacement, desserte en transports et possibilités de stationnement à proximité immédiate des abords de la pharmacie. Sans compter l’indispensable accessibilité aux personnes à mobilité réduite, dont les travaux de mise en conformité peuvent s’avérer extrêmement coûteux.

Concernant l’exploitation financière, les principaux postes de frais fixes à budgétiser dans les comptes prévisionnels sont liés au local (loyer ou échéances de crédit le cas échéant), au personnel, au financement du stock et paiement des fournisseurs, assurances de responsabilité civile et local commercial, à la cotisation à l’ordre des pharmaciens, à l’entretien des locaux, aux dépenses énergétiques ainsi qu’aux supports de communication éventuels. L’ensemble permettant néanmoins d’espérer respecter le taux de marge moyen des pharmacies qui se situe entre 23,8 et 32,5%.

Soyez particulièrement vigilant avec l’application de la TVA, afin d’éviter tout risque de redressement fiscal. En effet, l’activité des pharmacies bénéficie d’une taxation TVA complexe, puisqu’elle englobe trois différents taux :

  • Une TVA à 2,1% concernant les médicaments pris en charge par la sécurité sociale ;
  • Une TVA de 10% pour les médicaments non remboursés, certains dispositifs médicaux ainsi que les médicaments n’ayant pas obtenu d’autorisation temporaire ;
  • La TVA normale de 20% pour tous les autres produits, en particulier vétérinaires ainsi qu’aux matériels d’administration médicamenteux, ou à la majorité des dispositifs médicaux ;

Enfin, n’oubliez pas de respecter scrupuleusement les dispositions strictes de la convention nationale des pharmaciens en matière sociale, qui engendrent des dispositions spécifiques que vous devez avoir à l’esprit pour l’organisation sociale de votre structure.

Nos équipes spécialisées dans l’accompagnement au lancement ou à la reprise de pharmaciens sont en mesure de vous apporter conseil, et accompagnement pour la réalisation de votre projet et le bon démarrage de votre activité.

Réaliser une étude de marché concernant l’ouverture d’une pharmacie

 

Tout d’abord, il est nécessaire de réaliser une étude de marché concernant l’ouverture de votre pharmacie, car cela va vous permettre d’avoir une meilleure vision sur votre projet. Afin de valider votre projet professionnel, il est nécessaire de réaliser une étude de marché complète. Une idée n’est durable seulement s’il existe une demande.

D’où la nécessité de bien réaliser votre étude de marché en prenant en compte l’étude macroéconomique de l’environnement ainsi que celui de vos concurrents, cela sur la globalité de votre zone de chalandise. Cela permet de déterminer les niches importantes pour votre activité, et mieux encore cela vous permettra de mieux vous positionner.

Pour cela, vous aurez besoin d'explorer les tendances actuelles du secteur, les habitudes des consommateurs, et de porter une attention particulière au choix de la zone sur laquelle vous comptez créer votre pharmacie.

Le commerce Français concernant les officines

 

La conjoncture

 

Aujourd’hui, le domaine de la pharmacie est en croissance permanente depuis déjà plusieurs années. Malgré le fait que ce soit une activité drastiquement règlementé, les pharmaciens dépendent majoritairement de la politique faite par l’État depuis déjà un bon nombre d’années.

Cependant, depuis peu, les pouvoirs publics ont décidé de pénaliser les professionnels sous différentes mesures comme la réduction tarifaires, la franchise de cinquante centimes d’euros, le nouveau taux de marge, la généralisation des grands conditionnements ou encore le déremboursement de certaines spécialités. D’où la réduction des marges des pharmaciens au niveau des médicaments jusqu’ici remboursables, correspondant généralement à plus de 75% du chiffre d’affaires de ces pharmacies (produits pharmaceutiques). Les pharmaciens ont donc décidé de réaliser des activités plus rentables comme la vente de produits de parapharmacie, la vente de médicaments non remboursables car avec ces activités ils peuvent fixer librement leurs prix.

Par ailleurs, les pouvoirs publics ont mis en place certaines mesures visant à améliorer les marges des pharmaciens : les médicaments génériques ou encore le dispositif tiers payant contre générique, intronisé en 2012. De plus, la croissance des ventes en libre accès a permis d’améliorer les ventes de ces professionnels. Malgré ces mesures, le chiffre d’affaires des pharmacies française diminue de façon continue, et les fermetures de pharmacies augmentent.

Typologie du marché des pharmacies

 

Avec les différentes réformes de ces dernières années, les pharmaciens choisissent de se regrouper afin de mettre en commun leurs centrales d’achat. Avec cette solution, ils bénéficient d’un meilleur pouvoir de négociation sur le prix d’achat de leurs produits avec l’industrie pharmaceutique. En 2017, plus des deux tiers des pharmaciens se sont lancés dans le regroupement.

Le marché de la pharmacie est divisé en deux, selon la taille de la pharmacie. Par ailleurs, la taille d’une pharmacie diffère selon sa zone géographique. Par exemple, au centre-ville ou encore dans certains gros centre commerciaux, généralement les pharmacies emploient cinq salariés (pharmaciens salariés et / ou préparatrices) et ont un chiffre d’affaire plus élevé que la moyenne.

A contrario, hors des centre-ville et ou en zone rurale, les pharmacies sont plus petites, donc moins de salariés, et ont un chiffre d’affaire plus faible que la moyenne. C’est pour cela que ces officines ferment de plus en plus actuellement.

Le marché Français de la pharmacie sur le web

 

La vente de médicaments sur Internet augmente fortement ces dernières années, ce qui favorise l’augmentation de la concurrence pour les pharmacies. En avril 2012, une convention pharmaceutique a mis en place une rémunération à la performance, afin d’aider les pharmaciens concernant cette nouvelle concurrence (vente de médicaments en ligne).

La réglementation des pharmacies

 

La pharmacie est une activité règlementée, son accès est difficile. Pour l’ouverture d’une pharmacie, il est inéluctable d’avoir obtenu un diplôme d’État de docteur en pharmacie ainsi que six mois d’expérience professionnelle au sein d’une pharmacie, en étant soit remplaçant soit adjoint. Il est donc impossible pour une personne tiers sans diplôme d’ouvrir une pharmacie.

Lorsqu’un pharmacien décide d’ouvrir son officine, il a le devoir de s’enregistrer auprès du Conseil Régional de l’Ordre des Pharmaciens. Lorsque cette procédure est réalisée, il a également l’obligation d’obtenir une licence auprès de l’Agence Régionale de Santé. Celle-ci a le pouvoir d’astreindre la pharmacie à un périmètre restreint concernant la pharmacie concurrente la plus proche.

Effectivement, ouvrir une pharmacie nécessite de suivre certaines règles d’installation comme une pharmacie pour 2 500 habitants (sauf en Guyane, Moselle et Alsace, son chiffre diffère : 3 500).

Les pharmaciens assistant le titulaire de la pharmacie sont également soumis à une règlementation. Leur nombre est calculé en fonction du chiffre d’affaire des pharmacie : un assistant obligatoire entre 1,3 et 2,6 millions d’euros ; deux assistants obligatoires entre 2,6 et 3,9 millions d’euros ; un assistant additionnel par tranche de 1,3 millions d’euros.

Le choix du concept d’une pharmacie

 

Lorsque l’étude de marché a été établie, il faut réellement se concentrer sur le type de pharmacie car il est intéressant de se spécialiser afin de faire face à la concurrence. Par exemple, pourquoi ne pas se spécialiser dans les médicaments vétérinaires, la parapharmacie, la diététiques, l’homéopathie, ou encore choisir de vendre essentiellement des médicaments remboursables. Voici différentes pistes pour que vous puissiez y réfléchir avant l’ouverture de votre officine.

La recherche du local d’une pharmacie

 

L’ouverture d’une pharmacie n’est pas fréquente du fait de la limitation démographiques très règlementée. De plus, la création d’une pharmacie nécessite une multitudes de démarches administratives complexes. C’est pour cela que beaucoup de jeunes pharmaciens qui obtiennent leur diplôme décident de reprendre une pharmacie.

Concernant le choix de reprendre une pharmacie, le critère le plus important est l’emplacement de la pharmacie (rue passante, proximité d’un hôpital, zone urbaine ou zone rurale…), l’autre critère important est la qualité du local (la taille, la possibilité d’aménagement…).

Le choix de la structure juridique d’une pharmacie

 

Lorsque les étapes précédemment évoquée ont été réalisées, il faut définir la pharmacie sur le plan juridique. Pour cela, il va falloir réfléchir concernant le statut juridique le mieux adaptée à votre activité. Ce choix est extrêmement important, il va avoir un impact directe sur votre façon de travailler, sur votre future fiscalité mais aussi concernant votre responsabilité. N’hésitez pas à faire appel à nous, nous vous détaillons toutes les informations nécessaires concernant les différents statuts juridiques existants.

Du marketing au sein d’une pharmacie

 

Comme nous l’avons évoqué précédemment, malgré le fait que les pharmaciens bénéficient d’une demande constante engendrée par les prescriptions des médecins, les pouvoirs publics ont diminué leurs bénéfices. D’où la nécessite pour les pharmacie de se lancer dans le marketing. Cela leur permet de trouver des nouveaux clients et de les fidéliser. Cependant, le marketing est différent selon la clientèle visée : si le choix de la pharmacie est de se spécialisée dans la parapharmacie, alors le marketing devra mettre en avant les produits de beauté.

IMPORTANT : la communication ainsi que la publicité d’une pharmacie sont deux éléments très règlementés dans ce secteur. Il est inéluctable de se renseigner avant de procéder à des missions marketing.

Exigences humaines et matériels lors d’une ouverture d’une pharmacie

 

Lors d’une création d’une pharmacie, il est essentiel d’investir dans un local, mais certaines exigences concernant ce local ont un coût : doivent être équipés de systèmes d’alerte et d’une sécurité renforcée :

  • Le stock ;
  • Le matériel informatique ;
  • Les caisses enregistreuses ;
  • Les rayonnages de ce local ;

Comme nous l’avons évoqué précédemment, les charges concernant le personnel dépendent essentiellement de la taille de la pharmacie. Mais faire le bon choix concernant le recrutement de vos salariés et / ou collaborateurs n’a pas de prix, car les clients sont généralement fidèles avec les pharmaciens ayant une très bonne qualité d’accueil, prenant le temps de fournir des conseils… cela aide au succès de l’entreprise.

Par ailleurs, afin d’être assuré du bon fonctionnement de votre société, il est conseillé de vous faire aider concernant la gestion financière de votre pharmacie via un expert-comptable compétent.

Le business plan concernant l’ouverture d’une pharmacie

 

La création d’une pharmacie expose l’entrepreneur à des responsabilités, mais aussi des frais. C’est pour cette raison qu’il est important de concevoir un budget et ainsi établir une stratégie. Cela va vous permettre d’être mieux préparer concernant votre projet professionnel et d’avoir une projection financière sur le potentiel de votre future pharmacie. Le business plan vous permettra également de définir vos objectifs stratégiques, commerciaux, et financiers pour les années à venir, et servira de document de référence concernant vos recherche de financement (banque ou investisseurs extérieurs). Voici les éléments qui devront être élaborés afin de réaliser un bon business plan :

  • Étudier la concurrence ;
  • Estimer le panier moyen ;
  • Chercher les fournisseurs ;
  • Estimer le chiffre d’affaires ;
  • Déterminer la clientèle cible ;
  • Réaliser un bilan prévisionnel ;
  • Élaborer une stratégie marketing ;
  • Estimer les charges (fixes et variables) ;

Un business plan est généralement réalisé pour un prêt bancaire ou encore pour une ouverture d’un compte bancaire professionnel. Par ailleurs, un business plan est également intéressant pour l’entrepreneur car celui-ci détaille le développement prévisionnel de l’activité, l’échéance, la gérance du budget : toutes ces informations préparent à la réalité du projet professionnel.

Le financement nécessaire à l’ouverture d’une pharmacie

 

L’achat d’une pharmacie nécessite de faire appel à des financements car le prix de cessation à payer est généralement assez élevé. Effectivement, le plus souvent, le montant du prix de cessation est entre 80 et 120 % du chiffre d’affaires annuel. Étant donné que le chiffre d’affaires moyen d’une officine est de 1,2 millions d’euros en 2018.

Liens utiles

 

Conseil National de l’Ordre des Pharmaciens – CNOP

Fédération des Syndicats de Pharmaciens de France – FSPF

Collectif des Groupements de Pharmaciens – CGPO

Créez votre Sarl
en moins de 10 minutes

Immatriculation et KBIS en 48h

En cours (3 min):Ouvrir une pharmacie : tout ce qu'il faut savoir

Je veux créer ma SARL

Choisissez votre statut

Si vous n'êtes pas sûre de votre choix, vous pouvez consulter notre comparatif de forme juridique.

Choisissez votre statut

Si vous n'êtes pas sûre de votre choix, vous pouvez consulter notre comparatif de forme juridique.

back to top