News Agence-Juridique vient d’intégrer le groupe de média les Affiches Parisiennes et devient l’acteur numéro 1 des formalités juridiques en ligne

01 76 54 81 37
Ouvrir une boutique en ligne : guide pratique

Ouvrir une boutique en ligne : guide pratique

Mini-sommaire :
Ouvrir une boutique en ligne : guide pratique

Il existe de nombreux termes désignant les entreprises proposant d’acheter des biens en ligne : boutique en ligne, site de vente en ligne, site e-commerce, ou encore e-shop…

Le marché du e-commerce est en pleine croissance, au moyen de plateformes permettant la création facile et rapide de boutiques en ligne. Cependant, il est important d’avoir certaines compétences au niveau de la communication de référencement, gestion clients ou encore logistique pour démarrer et acquérir de nombreux clients.

Aujourd’hui, créer une boutique en ligne est très intéressant vis-à-vis du prix, contrairement à une boutique en physique. C’est un moyen efficace de lancer son projet professionnel et avoir une visibilité croissante sur le net. Cependant, il existe encore de nombreuses obligations légales et administratives concernant ces commerces.

N’hésitez pas à lire attentivement le guide suivant, cela vous permettra d’avoir une meilleure vision et vous permettra ainsi de démarrer votre activité professionnelle en toute sérénité.

Posez-vous les bonnes questions

 

  • Êtes-vous motivé pour un tel projet ?
  • Disposez-vous des compétences nécessaires afin de gérer un e-commerce ?
  • Votre projet professionnel est-il en adéquation avec votre vie professionnelle ?

L’ouverture d’un site e-commerce est une remarquable opportunité. Effectivement, la demande des français concernant l’achat en ligne est en plein développement, après la grandissante évolution de consommation de ces dernières années. Malheureusement aujourd’hui, il est difficile de se démarquer de la concurrence car les e-commerces sont bien trop nombreux. Apparaître sur le moteur de recherche Google demande du temps, de l’argent et des compétences. C’est pour cette raison qu’il est important de prendre son temps et de bien connaître le domaine.

Élaborer le concept de votre projet professionnel

 

Il est absolument primordial d’élaborer le concept de votre projet professionnel car nombreux sont les sites internet proposant des produits en ligne. Voici certaines questions vous permettant de vous demander pour quelles raisons les clients iraient sur votre site et non sur celui d’un de vos concurrents :

  • Votre site est plus visible que vos concurrents ;
  • Votre site propose certaines offres tarifaires intéressantes ;
  • Votre site est sécurisant et permet un envoi rapide des achats ;
  • Votre site propose des produits de meilleure qualité ou introuvables ailleurs ;

La communication vous permet de vous différencier de vos concurrents, par exemple via différents supports ou sur les réseaux sociaux. Il est important de proposer un concept nouveau et original. Pour cela, une seule solution : laissez libre cours à votre imagination !

Réaliser une étude de marché

 

Afin de valider votre projet professionnel, il est nécessaire de réaliser une étude de marché complète. Une idée n’est durable seulement s’il existe une demande. Il est nécessaire pour les e-commerces d’avoir une zone de chalandise nationale ainsi qu’une zone de chalandise internationale, à la différence des boutiques physiques.

Si l’on compare un e-commerce avec une boutique physique, il est évident que c’est difficile de toucher l’intégralité du marché du web. Effectivement, un commerce n’est apparent que par des personnes passent à proximité du commerce physique, c’est la même chose pour le e-commerce : un site internet est vu seulement si celui-ci apparaît dans les résultats de recherche Google. D’où la nécessité de bien réaliser votre étude de marché en prenant en compte l’étude macroéconomique de l’environnement ainsi que celui de vos concurrents, de vos fournisseurs, cela sur la globalité des sites de ventes en ligne. Cela permet de déterminer les niches importantes pour votre activité, et mieux encore cela vous permettra de mieux vous positionner par la suite sur les moteurs de recherche. Votre étude de marché doit également prendre en compte l’étude de terrain, celui-ci étant internet. Il est indispensable de connaître les habitudes des consommateurs ainsi que leurs besoins. Après cela, votre entreprise adaptera les offres à la demande. Pourquoi ne pas envisager un questionnaire pour votre étude de marché, avec des questions types, comme par exemple :

  • Niveau de satisfaction du client ;
  • Profil du client : âge, activité professionnelle ;
  • Type de consommateur : horaires, budget, besoins, supports…

Choisir le nom de domaine

 

Ouvrir une boutique en ligne nécessite de faire un choix important : celui du nom de domaine correspond au nom de votre commerce de vente en ligne. Il est inéluctable de trouver un nom efficace et qui attire l’attention.

Le nom de domaine vaut également hébergement web. Un hébergement convenable permet une meilleure performance de votre e-commerce et une meilleure sécurité. Après avoir trouvé le nom de domaine et l’hébergement, il est nécessaire de développer le site marchand, pour cela vous pouvez vous faire aider en faisant appel à une agence web pour que celle-ci sous-traite le développement à votre place. Les principaux sous-traitants sont WordPress via Woocommerce ou Prestashop.

Choisir la forme juridique de votre société

 

Concernant les formalités, l’ouverture d’une boutique en ligne ne diffère pas d’une ouverture d’une boutique en physique. Effectivement, il est nécessaire de créer votre entreprise. Il est donc question ici de choisir la structure juridique qui correspond au mieux à votre projet professionnel, à vos besoins. Vous avez plusieurs possibilités dans le choix de cette structure :

  • EURL – Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée : cette structure est une SARL composé d’un seul associé ;
  • SARL - la Société à Responsabilité Limitée : composée de deux associés au minimum, l’entreprise est une personne morale. En cas de d’échec, seul le montant du capital de la SARL peut être quémandé (les biens personnels des associés sont séparés des biens de la société). Les bénéfices de l’entreprise sont eux, soumis à l’impôt sur les sociétés ;
  • La microentreprise : permet de démarrer une activité professionnelle avec plus de légèreté, surtout concernant le e-commerce, étant donné que le plafond pour les sites de vente en ligne est de 170 000 €. Cela permet également d’être imposé selon une imposition forfaitaire, ce qui équivaut à bénéficier de formalités fiscales et comptables réduites.
  • SAS – Société par Actions Simplifiées : c’est une structure juridique offrant une grande flexibilité dans la rédaction des statuts de l’entreprise. La seule différence fondamentale avec une SARL est la rétribution des gérants : le montant des charges sociales qui seront payer par le dirigeant sur sa rémunération est beaucoup moins élevé qu’une SARL. Par contre, en SAS, les dividendes ne sont pas soumises aux cotisations sociales ;

Rédiger le business plan de votre société

 

La création d’une boutique en ligne expose l’entrepreneur ou les entrepreneurs à des responsabilités ainsi que des frais. C’est pour cette raison qu’il est très important de concevoir un budget et ainsi établir une stratégie. Cela va vous permettre d’être mieux préparer concernant votre création d’entreprise, et d’avoir une projection financière sur le potentiel de votre futur e-commerce. Voici les éléments qui devront être élaborés afin de réaliser un bon business plan :

  • Étudier la concurrence ;
  • Estimer le panier moyen ;
  • Chercher les fournisseurs ;
  • Estimer le chiffre d’affaires ;
  • Déterminer la clientèle cible ;
  • Réaliser un bilan prévisionnel ;
  • Élaborer une stratégie marketing ;
  • Estimer les charges (fixes et variables) ;

Un business plan est généralement réalisé pour un prêt bancaire ou encore pour une ouverture d’un compte bancaire professionnel. Par ailleurs, un business plan est également intéressant pour l’entrepreneur car celui-ci détaille le développement prévisionnel de l’activité, l’échéance, la gérance du budget : toutes ces informations préparent à la réalité du projet professionnel.

La création de votre site e-commerce

 

Il existe trois solutions vous permettant de créer votre site e-commerce :

  • Création de votre site : vous pouvez le réaliser soit en passant par une agence web, soit en le faisant vous-même. Dans le deuxième cas, il faut inéluctablement passer par un système open source, et avoir un minimum de connaissance.
  • Location d’une prestation d’un site telles que WordPress, Prestashop…
  • Utilisation d’une plateforme déjà existante telles que eBay, PriceMinister, Amazon…

Par ailleurs, lorsque l’entreprise prévoit une forte croissance, il est toujours préférable d’avoir son propre site. Attention cependant à la sécurisation des paiements sur votre e-shop (protocole SSL). D’ailleurs, pour que vos clients aient la possibilité de payer sur votre site, il est obligatoire d’être titulaire d’un contrat de vente à distance avec votre banque. Il existe autrement une solution : les prestataires comme eBay, Payline proposent également ce service pour les entreprises ayant leurs activités peu développées.

Le respect de vos obligations

 

La déclaration CNIL

 

En créant votre boutique en ligne, vous allez obligatoirement avoir accès à des données personnelles. D’où l’obligation de déclarer votre société auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL), cette procédure est gratuite et se fait en ligne. Cependant, si cette procédure n’est pas réalisée, la sanction est une peine de cinq années d’emprisonnement ainsi que 300 000€. Cette déclaration est nommée « NS – 048 – Fichiers clients-prospects et vente en ligne ».

Il est important de connaître les obligations légales concernant les données personnelles. Effectivement, votre site marchand doit respecter certaines obligations légales comme :

  • Recueillir l’accord des clients ;
  • Informer le client de son droit d’accès ;
  • Veiller à la confidentialité des données ;
  • Veiller à la sécurité du système d’information ;
  • Informer le client de son droit de modification ;
  • Indiquer une durée de conservation des données personnelles ;
  • Informer le client de son droit de suppression des informations ;

Les conditions générales de vente

 

Il est obligatoire de faire apparaître sur votre e-commerce vos conditions générales de vente (CGV. Les éléments devant apparaître au sein de celles-ci sont : le prix TCC, les modalités de paiement en ligne, la possibilité de se rétracter, le délai de livraison ainsi que le prix de livraison… Il est interdit sous peine de condamnation de copier-coller les conditions générales de vente d’un concurrent ou de toute autre société.

Démarrer votre activité professionnelle

 

Lorsque toutes les étapes précédemment évoquées sont réalisée, il est temps d’exercer votre activité professionnelle. Ce n’est désormais plus un projet mais une société. D’où la nécessite de tout mettre en œuvre afin de se lancer, faire connaître votre e-commerce…

Réaliser les démarches administratives

 

Pour créer un e-commerce, certaines formalités administratives sont nécessaires. Concernant l’ouverture d’une SAS ou d’une SARL, voici les formalités (microentreprise plus simples) :

  • Rédiger les statuts ;
  • Déposer le capital social ;
  • Publier une annonce légale ;
  • Ouvrir un compte professionnel en banque ;
  • Réaliser les différents documents à transmettre au centre des formalités des entreprises (CFE) ;

Garantir le succès de votre e-commerce

 

Le choix du produit

 

Ce choix est primordial. Il est nécessaire de se spécialiser vers un marché de niche pour pouvoir être le plus visible possible sur les moteurs de recherche.

Le choix du prix

 

Le prix de vente de vos produits va dépendre exclusivement du type de produit ou du type de service. Attention également à la demande du client. Internet est le lieu où les prix sont particulièrement attractifs, et vous concernant vendre par le biais d’internet vous fait réduire les coûts.

Le choix de la promotion

 

Aujourd’hui, que ce soit un e-commerce ou un commerce classique, il est essentielle de prendre en compte et de réaliser de la publicité afin de faire connaître votre société. La publicité peut être faite sous plusieurs formes. La publicité ayant le plus d’impact sur votre visibilité est le référencement payant : il faut seulement acheter les mots-clés auprès de régies publicitaires, cela permet de monter rapidement sur les moteurs de recherche et d’être ainsi plus visible par la communauté du web.

Le choix de la place

 

Aujourd’hui, une entreprise qui n’est pas visible sur la première page de Google a peu de chance de se développer. C’est pour cette raison que le choix de la place est le plus important : choisir le nom de domaine de votre e-commerce en ayant les bons mots-clés avec l’offre en question.

Le choix du business plan

 

Sans business plan, il est impossible pour une entreprise de se développer et d’accroitre en toute sécurité l’activité. De plus, cela aide à se poser les bonnes questions stratégiques et à défendre votre projet devant les banques afin d’obtenir un prêt bancaire.

Le e-commerce en chiffres

 

48 MD €
Le marché du e-commerce représente 48 milliards d’euros par an ;

36 M
Il existe 36 millions de cyberacheteurs en France ;

120 000
C’est le nombre d’e-commerce existant en France ;

19 000
C’est le nombre de nouvelles boutiques de vente en ligne par an environ ;

Créez votre Sarl
en moins de 10 minutes

Immatriculation et KBIS en 48h

En cours (3 min):Ouvrir une boutique en ligne : guide pratique

Je veux créer mon EURL
back to top