News Agence-Juridique vient d’intégrer le groupe de média les Affiches Parisiennes et devient l’acteur numéro 1 des formalités juridiques en ligne

01 76 54 81 37
Ouvrir sa propre pizzeria : tout savoir en 3 minutes !

Ouvrir sa propre pizzeria : tout savoir en 3 minutes !

Mini-sommaire :
Ouvrir sa propre pizzeria : tout savoir en 3 minutes !

 

Vous avez l'ambition de devenir restaurateur et de créer votre propre pizzeria ? C'est une idée ambitieuse qui séduit chaque année plusieurs milliers de nouveaux entrepreneurs. Le marché de la pizza est évalué à plus de 5 milliards d'euros ! Si l'ouverture d'un restaurant, et en particulier d'une pizzeria, peut être très gratifiante à la fois professionnellement et personnellement, il s'agit d'un projet nécessitant une préparation minutieuse. 

Afin de vous aider à ouvrir votre pizzeria, Agence Juridique fait pour vous le point sur tout ce que vous devez savoir avant de vous lancer !

Qui peut ouvrir une pizzeria ?

Toute personne peut en principe exercer dans le milieu de la restauration en ouvrant une pizzeria. Si certains entrepreneurs du secteur disposent de formations spécialisées, d'autres se lancent sans expérience.

Quels diplômes/formations pour ouvrir une pizzeria ? 

Il n'est pas obligatoire d'avoir un diplôme spécifique pour ouvrir une pizzeria. Cependant, il peut être utile de suivre une formation dans le domaine de la restauration ou de la gestion d'entreprise pour acquérir les connaissances et les compétences nécessaires pour réussir dans ce secteur.

Voici quelques exemples de diplômes et de formations qui peuvent être pertinents pour ouvrir une pizzeria :

  • Diplôme d'études professionnelles (DEP) en service de restauration
  • Diplôme d'études collégiales (DEC) en techniques de la restauration
  • Bachelor en gestion de l'hôtellerie et de la restauration
  • Master en gestion de l'hôtellerie et de la restauration

Bon à savoir : il peut également se révéler très utile d'avoir quelques bases ou une formation en comptabilité, gestion d'entreprise ou marketing. 

Il existe également de nombreux cours et programmes de formation professionnelle proposés par les chambres de commerce et les organisations professionnelles qui peuvent vous aider à développer les compétences nécessaires pour gérer une pizzeria : renseignez-vous en contactant les organismes de votre département !

Ouverture d'une pizzeria sans expérience : est-ce possible ?

Vous ne disposez pas d'une formation en restauration et vous n'avez pas d'expérience dans ce milieu ? Vous pouvez tout de même ouvrir votre pizzeria en vous formant sur le tas. Le domaine de la restauration est en effet un des rares domaines où vous pouvez reprendre ou créer un établissement sans diplômes ou expériences. 

Si vous décidez d'ouvrir une pizzeria sans expérience, il convient cependant d'être extrêmement vigilant et de prendre en compte certains éléments : 

  • Réalisez une étude de marché approfondie pour s'assurer que la demande est bien présente sur votre zone d'implantation ;
  • Soyez prêt à apprendre sur le tas et à être flexible en cas de difficultés imprévues ;
  • Ne soyez pas trop ambitieux au départ et commencez petit pour vous donner le temps de vous familiariser avec les rouages de votre entreprise avant de vous lancer dans des projets plus ambitieux ;
  • Préparez-vous correctement à cette nouvelle aventure : il peut alors être intéressant de réaliser une courte formation avant de vous lancer. Renseignez-vous, il existe quelques écoles spécialisées proposant des formations de pizzaiolo ;
  • Entourez-vous de professionnels qualifiés : il peut être intéressant de s'entourer de conseillers et de mentors expérimentés pour vous aider à naviguer dans les différentes étapes de lancement de votre entreprise et éviter les erreurs courantes commises par les débutants. Vous pouvez alors recruter du personnel ayant une formation ou une expérience dans le domaine de la restauration. Vous pouvez également faire appel à des accompagnants en ce qui concerne la comptabilité, la communication/marketing et le juridique. 

Bon à savoir : si vous souhaitez ouvrir votre pizzeria tout en bénéficient d'un accompagnement, pensez à la franchise. En ouvrant votre pizzeria en franchise, vous profiterez notamment de la notoriété du franchiseur, du partage de son savoir-faire et d'une mutualisation de certaines ressources (supports de communication, merchandising, etc.).

Comment devenir pizzaiolo et ouvrir sa pizzeria : les démarches à réaliser

Vous souhaitez vous lancer et ouvrir votre propre pizzeria ? Il sera nécessaire de respecter une procédure bien particulière, qu'il convient ici d'aborder.

Étape 1 : Définir les contours de votre projet et faire une étude de marché

Avant de procéder à l'ouverture de votre boulangerie-pâtisserie, il convient tout d'abord d'établir le concept de votre futur business : quels types de pizzas souhaitez-vous proposer à vos clients ? Quel type de pizzeria souhaitez-vous tenir ? 

Afin de mûrir votre projet et d'assurer sa rentabilité sur le long terme, il est crucial de réaliser une étude de marché. Cette démarche consiste à collecter, analyser et interpréter des informations sur un marché, un secteur d'activité ou un produit, afin de mieux comprendre les tendances, les besoins et les attentes des clients potentiels.

En réalisant une étude de marché avant de vous lancer dans l'ouverture de votre pizzeria, vous obtiendrez des informations cruciales vous permettant ainsi de prendre des décisions éclairées concernant la stratégie, le concept, le positionnement, le lancement ou l'évolution de votre offre de produits. Parmi ces données clés, on trouve notamment : 

  1. Les données démographiques : informations sur la population cible, comme l'âge, le sexe, le niveau d'éducation, le revenu, etc.
  2. Les préférences alimentaires et habitudes de consommation : informations sur les types de nourriture préférés de la population cible, ainsi que sur les tendances actuelles en matière de consommation alimentaire dans le secteur de la pizza. Dans certaines zones géographiques ou certains quartiers, la population peut par exemple être plus sensible aux produits bio/locaux. 
  3. La concurrence : informations sur les autres pizzerias (y compris les camions-pizzas, pizzeria en franchise, food-trucks, etc.) qui sont déjà présentes sur le marché et dans votre zone d'implantation, ainsi que sur leurs offres et leur popularité.
  4. Analyse des besoins des consommateurs.
  5. L'emplacement de votre future pizzeria : déterminer où se trouve votre clientèle-cible, penser à la visibilité et à la proximité des transports en commun ou des parkings, étudier la concurrence et le potentiel de développement de votre emplacement. 
  6. Les prix : informations sur les prix pratiqués par les autres pizzerias, ainsi que sur le niveau de sensibilité de votre future clientèle au prix.
  7. Une analyse des tendances du marché : informations sur les tendances actuelles en matière de consommation alimentaire, ainsi que sur les éventuelles réglementations ou restrictions qui peuvent affecter les pizzerias.

En réalisant une étude de marché, vous pourrez également établir une stratégie marketing afin de mieux faire connaître vos produits et générer du traffic vers votre pizzeria. Par exemple, il peut être judicieux de faire la promotion de votre offre sur les réseaux sociaux ou sur votre propre site internet.

Étape 2 : Trouver le local adapté

Dans le secteur de la restauration sur-place, le local commercial est clé. Le local de votre pizzeria est en effet un élément très stratégique qui déterminera la bonne rentabilité de votre entreprise. 

Avant de prendre une décision, il est recommandé de visiter plusieurs locaux et de s'entourer de professionnels expérimentés, ou d'amis pizzaiolos. Afin de trouver l'emplacement parfait pour votre pizzeria, certains éléments doivent être pris en compte : 

  • L'emplacement : il est recommandé de choisir un local dans une zone facile d'accès de votre clientèle cible : centre-ville, centre commercial, zone résidentielle, etc.
  • La configuration et l'aménagement intérieur : le local est-il suffisamment grand pour abriter une cuisine et une salle de restaurant ? Est-il déjà aménagé en pizzeria ou sera-t-il nécessaire de réaliser des travaux ?
  • État du bâtiment : vérifiez que le bâtiment est en bon état et qu'il répond aux normes de sécurité et de santé en vigueur.
  • Services : assurez-vous que le bâtiment dispose de toutes les commodités nécessaires, telles que l'eau, l'électricité et les égouts.
  • Coût : évaluez le coût du loyer ou de l'achat du bâtiment par rapport à votre budget et à vos projections financières.

Bon à savoir : une autre possibilité s'offre à vous si vous souhaitez ouvrir votre propre pizzeria : misez sur la restauration ambulante et ouvrez votre camion-pizza ! En devenant marchand ambulant, vous pourrez bénéficier d'une plus forte rentabilité en augmentant votre zone de chalandise. Attention cependant : vous devrez obtenir une autorisation d'occupation temporaire (AOT) du domaine public pour chaque emplacement que vous souhaitez occuper. Une fois cette demande acceptée, vous devrez vous acquitter de redevances pour les emplacements occupés.

Étape 3 : Réaliser un business plan

Avant de vous lancer dans l'ouverture de votre pizzeria, pensez à réaliser un business plan. Étape incontournable de la création d'une entreprise, le business plan est le document de référence pouvant s’apparenter à une profession de foi du créateur d’entreprise. Il décrit les aspects clés d'un projet de création d'entreprise, y compris les objectifs de l'entreprise, les stratégies pour atteindre ces objectifs, les ressources nécessaires et les étapes à suivre pour mettre en œuvre le plan.

Un business plan contient en général les éléments suivants : 

  • Informations sur vous et votre équipe ;
  • Votre projet ;
  • Votre stratégie commerciale ;
  • Votre emplacement ;
  • Vos moyens de production ;
  • Les aspects financiers de votre projet : compte de résultat provisionnel, plan de financement initial, chiffre d'affaires provisionnel.

Créer un business plan pour votre pizzeria peut être utile pour convaincre des investisseurs, des banques ou des partenaires commerciaux afin de soutenir l'entreprise en leur fournissant des informations sur les opportunités de croissance et de rentabilité de l'entreprise. Il peut également être utilisé comme un outil de gestion pour aider les entrepreneurs à suivre leur progression et à prendre des décisions stratégiques.

Au stade de l'élaboration de votre projet, il peut notamment vous aider à identifier d'éventuels besoins en terme de financement. Diverses options de financement s'offrent à vous : 

  1. Financement personnel : vous pouvez utiliser vos économies ou obtenir un prêt personnel auprès d'une banque ou d'un autre établissement financier pour couvrir les coûts liés à l'ouverture de votre pizzeria.
  2. Prêt bancaire : vous pouvez demander un prêt à une banque ou à un autre établissement financier en fournissant un business plan détaillé et en présentant des garanties de remboursement solides.
  3. Subventions et aides financières : il existe de nombreuses subventions et aides financières disponibles pour les entrepreneurs qui ouvrent une pizzeria, notamment les subventions de démarrage et les prêts à taux avantageux. Renseignez-vous auprès de votre chambre de commerce ou de votre mairie pour en savoir plus sur les options disponibles dans votre région.
  4. Investisseurs : vous pouvez également chercher des investisseurs qui seraient intéressés par votre projet de pizzeria. Cela peut être une option intéressante si vous ne disposez pas de fonds personnels suffisants ou si vous préférez ne pas emprunter de l'argent.
  5. Crowdfunding : aussi appelé financement participatif, une plateforme vous met en relation avec des particuliers prêts à soutenir votre projet financièrement

Étape 4 : Réaliser les formalités administratives 

Réaliser une déclaration auprès de la DDCPP

Il est nécessaire de réaliser une déclaration auprès de la Direction départementale en charge de la protection des populations (DDCPP). Cette déclaration est obligatoire dès lors que vous commercialisez des denrées alimentaires contenant des produits d'origine animale. Elle doit être effectuée avant ouverture et à chaque changement d'exploitant, d'adresse ou d'activité, et s'effectue en ligne sur le portail du Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation.

Obtenir votre licence de débit de boissons

Si vous souhaitez proposer la vente des boissons alcoolisées, il est impératif d'obtenir la licence adéquate.

Pour vendre des boissons fermentées non distillées (vin, bière, cidre, etc.), crème de cassis, jus de fruits/légumes comprenant au moins 3° d'alcool, liqueurs comprenant moins de 18° d'alcool, vous devrez obtenir la petite licence restaurant.

Pour vendre des boissons de tous les groupes, incluant les groupes 4 et 5 (rhums, tafias, alcools distillés et toutes autres boissons alcooliques), vous devrez obtenir la licence IV, ou grande licence restaurant

Attention : il est formellement interdit aux commerçants ambulants (camion-pizza par exemple) de vendre des boissons alcoolisées des groupes 4 et 5 telles que le rhum et autres alcools distillés. La vente d'alcool sans licence ou en dehors des conditions prévues est punie de 3750€ d'amende et peut entraîner la fermeture de l'établissement.

Les formalités d'obtention de ces licences de débit de boissons sont relativement simples. Il convient simplement de respecter les étapes suivantes : 

  • Obtention d'un permis d'exploitation, attribué suite au suivi d'une formation auprès d'un organisme agréé. D'une durée d'une vingtaine d'heures, cette formation porte sur la prévention et la lutte contre l'alcoolisme, la protection de mineurs, la répression de l'ivresse publique, la lutte contre le bruit. Ce permis est valable 10 ans et renouvelable en effectuant une nouvelle période de formation de 6 heures.
  • Déclaration préalable en mairie, au moins 15 jours avant l'ouverture de votre food truck, sa mutation (changement de propriétaire/gérant) ou sa translation (déplacement de la licence d'un local à un autre dans la même commune). Le formulaire Cerfa n° 11542*05 est à transmettre à la mairie compétente. 

Bon à savoir : si vous souhaitez opter pour un camion-pizza, vous devrez faire une demande de carte professionnelle de commerce ambulant. Celle-ci n'est obligatoire que dans le cas où vous exercez votre activité en dehors de votre commune de domiciliation. Pour demander votre carte, rien de plus simple : il suffit de remplir le formulaire Cerfa n°14022 et de déposer à la Chambre de commerce et d'industrie dont vous dépendez.

Étape 5 : Choisir le statut juridique de votre pizzeria

Le choix du statut juridique de votre pizzeria est fondamental. En effet, c'est cet élément qui déterminera l'étendue de votre responsabilité en cas de difficultés financières, le régime fiscal auquel vous serez soumis, le régime social auquel vous serez rattaché, etc.

Plusieurs options s'offrent alors à vous : 

- Créer votre société

Vous pouvez tout à fait décider de créer votre société. Il s'agit alors d'un excellent moyen de protéger votre patrimoine personnel. En effet, votre société dispose d'une personnalité juridique distincte de la vôtre. Vos patrimoines ne se confondent donc pas.

Vous aurez alors le choix entre plusieurs formes sociales. Voici les plus couramment utilisées pour ouvrir une pizzeria :

  1. Société à responsabilité limitée (SARL): la SARL est un statut juridique couramment utilisé pour les petites et moyennes entreprises, y compris les pizzerias. Dans une SARL, les associés sont responsables de leurs propres dettes et ne risquent pas de perdre plus que leur investissement. 
  2. Société par actions simplifiée (SAS) : c'est une forme juridique qui permet à plusieurs personnes de s'associer pour exercer une activité économique. Vous êtes responsable de votre entreprise à hauteur de votre apport personnel.
  3. Société unipersonnelle : si vous envisagez d'ouvrir votre pizzeria en solo, vous pouvez opter pour une forme de société unipersonnelle, comme la SASU (forme unipersonnelle de la SAS) ou l'EURL (forme unipersonnelle de la SARL). Ces formes unipersonnelles vous permettent de profiter des divers avantages de la SARL et la SAS tout en conservant une certaine marge de manœuvre.

Exercer en tant qu'entrepreneur individuel

En devenant entrepreneur individuel, vous êtes seul responsable de votre entreprise et vous percevez tous les bénéfices. Vous bénéficierez alors d'une grande autonomie dans la gestion de votre entreprise.

Bon à savoir : depuis la réforme de février 2022, il existe un statut unique d'entrepreneur individuel qui protège votre patrimoine personnel. Si votre entreprise ne dispose pas de la personnalité morale ou d'un patrimoine propre, vous ne serez tenu de ses dettes que sur votre patrimoine professionnel, c'est-à-dire les biens utiles à votre activité professionnelle (par exemple, votre ordinateur ou votre véhicule s'ils vous servent dans l'exercice de votre activité). 

Devenir micro-entrepreneur

Vous pouvez également choisir d'opter pour le statut de micro-entrepreneur. Ce statut vous permet de bénéficier d'un statut fiscal avantageux et de démarches de création simplifiées. 

Attention cependant : afin de bénéficier de ce statut, il convient de ne pas dépasser certains plafonds de chiffre d'affaires. Le restaurateur exerçant une activité commerciale, il sera soumis au plafond annuel de 188 700 € TTC. De plus, votre entreprise ne dispose pas d'une personnalité juridique distincte de la vôtre. En cas de difficultés financières, vous êtes responsables des dettes de votre entreprise sur votre patrimoine personnel. 

Étape 5 : Réaliser les formalités de création de votre entreprise

Si vous optez pour la création d'une société, il faudra suivre une procédure relativement complète : constitution du capital social de la société, rédaction des statuts, publication d'un avis de constitution dans un journal d'annonces légales (JAL), etc...

Pour vous lancer en entreprise individuelle, connectez-vous sur le site procedures.inpi.fr, renseignez vos informations et déposez vos pièces justificatives.

Si vous optez pour le statut de la micro-entreprise, les démarches de création sont simplifiées. Il vous suffira simplement d'effectuer une déclaration de début d'activité en ligne. Cette formalité se réalise simplement sur le Guichet Unique, la nouvelle plateforme unique de réalisation des formalités d'entreprise. Depuis le 1er janvier 2023, tous les entrepreneurs, y compris les auto-entrepreneurs, doivent y réaliser leurs formalités. Vous devrez y joindre certaines pièces justificatives (pièce d'identité par exemple) selon votre situation.

Quel est le budget pour ouvrir une pizzeria ?

Avant de vous lancer dans votre projet d'ouverture de pizzeria, il est important d'anticiper les dépenses nécessaires. Le budget nécessaire pour ouvrir une pizzeria dépend de nombreux facteurs. Il convient de prendre en compte plusieurs éléments, comme les coûts associés au local, au matériel nécessaire, au personnel et à la promotion de votre restaurant.

Le local

Il est ici important de prendre en compte le coût de location ou d'achat du local. Celui-ci dépend de l'emplacement et de la taille du local. De plus, certains travaux de mise en conformité (notamment aux normes d'hygiène ou d'accessibilité aux personnes à mobilité réduite), d'agencement et de décoration peuvent être nécessaires : il convient de les inclure dans votre budget prévisionnel. 

Le matériel et l'équipement

Il est primordial de bien évaluer vos besoins en matériel et en équipement avant de vous lancer dans l'aventure de la pizzeria. Il peut également être très utile de comparer les offres de différents fournisseurs pour réduire ces frais au maximum. 

Parmi les matériels et équipements dont vous pourriez avoir besoin pour ouvrir votre pizzeria, on trouve notamment : 

  • Four à pizzas ;
  • Réfrigérateur et congélateur ;
  • Lave-vaisselle ;
  • Plonge ;
  • Équipement de cuisson (plaques de cuisson, fours, grills, friteuses, etc.) ;
  • Matériel de préparation (couteaux, planches à découper, mixeurs, etc.) ;
  • Matériel de service (assiettes, verres, couverts, nappes, etc.) ;
  • Mobilier (tables, chaises, banquettes, etc.) ;
  • Équipement de climatisation et de ventilation ;
  • Équipement de sécurité (extincteurs, détecteurs de fumée, etc.) ;
  • Matériel de nettoyage (balais, serpillères, produits de nettoyage, etc.).

Bon à savoir : pour vous aider à sélectionner les équipements les plus adaptés, n'hésitez pas à demander conseil à des professionnels du secteur de la restauration !

Coûts liés au personnel 

Parmi ces frais, on compte les salaires et les cotisations patronales.

Marketing et communication

Le lancement d'une nouvelle activité implique généralement une campagne de promotion. L'objectif est alors d'informer les clients potentiels de l'ouverture d'une pizzeria près de chez eux.

Cette ligne de dépense comprend la création d'un site internet, la location de supports publicitaires (journaux, panneaux d'affichage), la conception et l'impression de visuels (cartes de visite, flyers, enseigne lumineuse), et une éventuelle campagne publicitaire sur les réseaux sociaux.

Ouvrir une pizzeria : est-ce rentable ?

La rentabilité de votre entreprise est primordiale. Elle correspond à sa capacité à générer des bénéfices. 

Une pizzeria peut tout-à-fait être une activité rentable et lucrative. Toutefois, cela dépend de nombreux facteurs, comme : 

  • L'emplacement de l'établissement ;
  • Le coût des matières premières et des équipements ;
  • La qualité de la nourriture et du service ;
  • La concurrence dans la région ;
  • La façon dont l'entreprise est gérée.

Pour savoir si ouvrir une pizzeria serait rentable, il est conseillé de réaliser en amont de la création de votre entreprise une étude de marché approfondie et d'élaborer un plan d'affaires solide qui prenne en compte tous ces facteurs.

 

Si vous souhaitez créer votre entreprise, rendez-vous sur le formulaire en ligne d'Agence Juridique.

Pour plus d’informations concernant la création d'entreprise, Agence Juridique se tient à votre disposition, alors n'hésitez pas à nous contacter !

AGENCE JURIDIQUE
Tel : 01 76 54 81 37

Notre équipe est joignable de 9h30 à 12h30 et de 14h à 18h

En cours (3 min):Ouvrir sa propre pizzeria : tout savoir en 3 minutes !

Je veux créer ma SASU

Choisissez votre statut

Si vous n'êtes pas sûre de votre choix, vous pouvez consulter notre comparatif de forme juridique.

Choisissez votre statut

Si vous n'êtes pas sûre de votre choix, vous pouvez consulter notre comparatif de forme juridique.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d'optimiser votre experience
En savoir plus.
Ok