News Agence-Juridique vient d’intégrer le groupe de média les Affiches Parisiennes et devient l’acteur numéro 1 des formalités juridiques en ligne

01 76 54 81 37

SARL : Quel est le capital social ?

Mini-sommaire :
SARL : Quel est le capital social ?

Créer une société, aujourd'hui, est une démarche plus ou moins accessible à tous notamment avec l'absence d'un capital minimum exigé dans la plupart des formes sociales. En effet, à l'exception de la SA (Société par actions) pour laquelle un capital minimum de 37 000 € est exigé, il est possible de créer son entreprise avec un apport de départ d'un euro.  

Indispensable pour la création de la société, il est déterminé par les associés ou actionnaires de la personne morale. Dans la SARL, ce sont les associés qui devront définir son montant en fonction de l'apport personnelle de chacun d'eux. Bien évidemment, il faudra prendre en compte l’activité de l’entreprise sachant qu'il est difficile concrétiser un projet si le compte bancaire de la société affiche 1€.  Le choix donc du capital social doit s'appuyer sur des critères réalistes qui permettront de démarrer l'activité.

 

Qu’est-ce que le capital social ?

 

Avoir un capital social déterminé est une obligation légale pour toutes les entreprises. Pour créer une SARL , il faut donc un capital social de départ qui correspond aux apports que font les associés pour faire démarrer l’entreprise. Les apports, en nature (matériels, immeubles...), en numéraire (argent) ou en industrie (savoir-faire, clientèle...), donnent droit à la qualité d'associé et à l'attribution de parts sociales dans la société.

Dans le cadre de la création d'entreprise, il est à déposer sur le compte en banque de la société et devra être mentionné dans les statuts de l’entreprise. Il s'agit d’un élément essentiel dans les relations commerciales car il apparaitra sur la pièce d’identité de l’entreprise (extrait Kbis) et son montant, information publique, est souvent perçu comme une preuve de sérieux, de crédibilité de l’entreprise. Il faut donc choisir avec attention le montant du capital social.

 

Comment se déterminer le montant ?

Le principe premier est la liberté des associés : chacun peut investir de l'argent et/ou des biens ou même son savoir-faire.

Ainsi, la collectivité des associés peut aisément parvenir à un accord sachant que le montant idéal est différent d’une société à une autre et qu'il existe différent type d'apport.

Néanmoins, il faut pouvoir concilier cette liberté avec les intérêts de l'entreprise c'est-à-dire son activité, sa taille, son image et sa pérennité.

Dans tous les cas, il faut veiller à ce que la valeur totale des apports en nature ne dépasse pas celle des apports en numéraire car dans ce cas il faudra recourir à un commissaire aux apports pour pouvoir inclure les biens matériels au capital. De même, s'il y a des apporteurs en industrie, il faut savoir que la valeur en argent de leur apport ne sera pas incluse dans le capital mais leur permettra d'obtenir des parts dans la société.

 

En somme, si le choix du montant du capital est laissé libre aux associés, il doit tout de même être plus ou moins important pour attirer de nouveaux investisseurs, conclure plus facilement de nouveaux contrats et surtout permettre le bon démarrage de l'activité. 

Créer une société, aujourd'hui, est une démarche plus ou moins accessible à tous notamment avec l'absence d'un capital minimum exigé dans la plupart des formes sociales. En effet, à l'exception de la SA (Société par actions) pour laquelle un capital minimum de 37 000 € est exigé, il est possible de créer son entreprise avec un apport de départ d'un euro.  

Indispensable pour la création de la société, il est déterminé par les associés ou actionnaires de la personne morale. Dans la SARL, ce sont les associés qui devront définir son montant en fonction de l'apport personnelle de chacun d'eux. Bien évidemment, il faudra prendre en compte l’activité de l’entreprise sachant qu'il est difficile concrétiser un projet si le compte bancaire de la société affiche 1€.  Le choix donc du capital social doit s'appuyer sur des critères réalistes qui permettront de démarrer l'activité.

 

Qu’est-ce que le capital social ?

 

Avoir un capital social déterminé est une obligation légale pour toutes les entreprises. Pour créer une SARL , il faut donc un capital social de départ qui correspond aux apports que font les associés pour faire démarrer l’entreprise. Les apports, en nature (matériels, immeubles...), en numéraire (argent) ou en industrie (savoir-faire, clientèle...), donnent droit à la qualité d'associé et à l'attribution de parts sociales dans la société.

Dans le cadre de la création d'entreprise, il est à déposer sur le compte en banque de la société et devra être mentionné dans les statuts de l’entreprise. Il s'agit d’un élément essentiel dans les relations commerciales car il apparaitra sur la pièce d’identité de l’entreprise (extrait Kbis) et son montant, information publique, est souvent perçu comme une preuve de sérieux, de crédibilité de l’entreprise. Il faut donc choisir avec attention le montant du capital social.

 

Comment se déterminer le montant ?

Le principe premier est la liberté des associés : chacun peut investir de l'argent et/ou des biens ou même son savoir-faire.

Ainsi, la collectivité des associés peut aisément parvenir à un accord sachant que le montant idéal est différent d’une société à une autre et qu'il existe différent type d'apport.

Néanmoins, il faut pouvoir concilier cette liberté avec les intérêts de l'entreprise c'est-à-dire son activité, sa taille, son image et sa pérennité.

Dans tous les cas, il faut veiller à ce que la valeur totale des apports en nature ne dépasse pas celle des apports en numéraire car dans ce cas il faudra recourir à un commissaire aux apports pour pouvoir inclure les biens matériels au capital. De même, s'il y a des apporteurs en industrie, il faut savoir que la valeur en argent de leur apport ne sera pas incluse dans le capital mais leur permettra d'obtenir des parts dans la société.

 

En somme, si le choix du montant du capital est laissé libre aux associés, il doit tout de même être plus ou moins important pour attirer de nouveaux investisseurs, conclure plus facilement de nouveaux contrats et surtout permettre le bon démarrage de l'activité. 

Créer votre EURL en moins de 10 minutes

En cours (3 min):SARL : Quel est le capital social ?

Je veux créer ma SARL

Commentaires

Ajouter un commentaire

Choisissez votre statut

Si vous n'êtes pas sûre de votre choix, vous pouvez consulter notre comparatif de forme juridique.

Choisissez votre statut

Si vous n'êtes pas sûre de votre choix, vous pouvez consulter notre comparatif de forme juridique.

back to top
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d'optimiser votre experience
En savoir plus.
Ok