News Agence-Juridique vient d’intégrer le groupe de média les Affiches Parisiennes et devient l’acteur numéro 1 des formalités juridiques en ligne

01 76 54 81 37

Création d’entreprise : les étapes et conseils pour bien monter sa société

La création d'une entreprise doit répondre à un besoin préalablement identifié. Pour transformer cette idée en projet viable, il est nécessaire de passer par plusieurs étapes administratives, juridiques et financières. 

Créer votre société pour 99€ht

Mini-sommaire :
Création d’entreprise : les étapes et conseils pour bien monter sa société

Vous souhaitez créer votre entreprise et vous désirez mettre toutes les chances de votre côté afin de réussir au mieux votre projet entrepreneurial ? Que vous soyez en reconversion professionnelle ou jeune créateur cet article vous permettra de connaître les étapes clés et les conseils pour vous accompagner dans votre projet de création d’entreprise.

Définissez le plus précisément possible votre projet d’entreprise et vos attentes

Vous devez avoir défini votre projet d’entreprise en ayant répondu à un maximum de questions le concernant :

  • Quel sera la raison d’être, le domaine d’activité de votre jeune entreprise ?
  • Dans quel secteur géographique sera implantée votre entreprise ?
  • Aurez-vous besoin d’un local spécifique (bureau ou local commercial) ou pourrez-vous travailler chez vous ?
  • Souhaitez-vous créer cette entreprise seul(e) ou à plusieurs (famille, conjoint, amis).
  • Souhaitez-vous exercer tout seul, en collaboration avec des associés ou encore avec des salariés ?
  • Quel plan de financement envisagez-vous : fonds propres ou emprunt ?
  • Avez-vous besoin d’une formation professionnelle ?

Bien entendu, certains points sont susceptibles d’évoluer au fur et à mesure de l’avancement de votre projet d’entreprise : ce que vous pensiez initialement parfois s’affinera simplement ou au contraire variera fortement. A vous de savoir faire évoluer votre projet entrepreneurial.

Évaluez avec justesse votre motivation et l’impact de votre nouveau statut sur votre vie

 

Votre motivation

La création d’entreprise nécessite des moyens financiers, des qualités humaines et des compétences. Mais avant tout, ce projet entrepreneurial requiert une motivation réelle et entière. Cela conditionnera en grande partie votre réussite, car le chemin peut s’avérer plus compliqué que prévu. Si vous n’êtes pas convaincu du bien-fondé de votre projet de création d’entreprise, donnez-vous du temps pour vous convaincre vous-même et surtout renforcer les points faibles.

L’impact de votre nouveau statut

 

N’oubliez pas que vous allez changer de statut. Vous devez anticiper les conséquences sur votre vie professionnelle bien entendu, mais aussi personnelle, familiale, sociale et matérielle.

Déterminez la viabilité économique et financière de votre projet d’entreprise

 

La viabilité économique

Votre jeune entreprise doit être viable économiquement. Pour cela, il vous faut commander une étude de marché afin de savoir si votre business model et votre business plan sont réalistes. L’étude de marché, que vous pouvez réaliser vous-même mais qu’il est préférable de commander auprès d’un prestataire spécialisé pour en garantir la qualité et la neutralité, analysera notamment le besoin auquel répond (ou pas) votre entreprise et son positionnement par rapport à la concurrence. Le résultat de cette étude conditionnera grandement la poursuite de votre projet d’entreprise. En effet, une idée apparemment brillante mais ne correspondant à aucun besoin n’a pas beaucoup d’avenir…

 

La viabilité financière

Vous devez également déterminer si vos capitaux propres sont suffisants ou si vous devrez recourir à un emprunt. Dans ce cadre, les sommes nécessaires pour vous lancer correspondent-elles à la capacité de remboursement qu’aura votre entreprise ? À ce stade, un premier chiffrage de votre plan de financement suivi d’un rendez-vous initial à la banque est indispensable. Plus tard il sera également possible, si besoin, de réaliser des levées de fonds auprès de spécialistes (business angel ou établissements financiers).

Recueillir un maximum de renseignements et développer votre réseau professionnel

 

Sollicitez des interlocuteurs

Outre votre banquier, vous devez également obtenir un maximum d’informations auprès de différents interlocuteurs : votre entourage bien sûr, d’autres entrepreneurs mais surtout la chambre de commerce et d’industrie (CCI), la chambre de métiers et de l’artisanat, la chambre d’agriculture ou le centre de formalités des entreprises (CFE) dont vous relèverez, le cabinet d’expertise comptable si vous devez en choisir un, etc. Si vous le souhaitez et si vous remplissez les conditions nécessaires, vous pouvez également solliciter l’aide d’un incubateur d’entreprises. L’incubateur a pour rôle d’accompagner les entrepreneurs dans leur projet de création d’entreprise.

Vous pourrez ainsi connaître les conditions pour vous lancer, les aides et les formalités relatives à votre création d’entreprise.

 

Construisez un réseau professionnel

N’hésitez pas à vous faire connaître, que ce soit auprès de futurs potentiels clients ou de probables fournisseurs. Vous pouvez également participer aux salons professionnels organisés sur les thématiques de l’entrepreneuriat et de la création d’entreprise. Le moment venu, ce réseau vous sera particulièrement utile.

 

Suivez une formation professionnelle

Diriger une entreprise ne s’invente pas. Il vous faudra parfois suivre une formation professionnelle dispensée par votre CFE, qui vous accompagnera dans votre démarche entrepreneuriale.

Une formation initiale ou de perfectionnement peut également dans certains cas s’avérer très utile voire indispensable pour vous permettre de diriger votre entreprise au mieux.

Élaborez votre dossier

 

Réalisez et rédigez votre business plan

Il s’agit d’un document présentant votre projet d’entreprise, son intérêt, sa viabilité commerciale et sa rentabilité en fournissant les données financières et les besoins en investissement. Il est indispensable pour convaincre vos futurs partenaires financiers (banque ou investisseur) et pour trouver des financements.

 

Définissez votre calendrier

Ce calendrier concerne bien sur votre avenir de nouvelle entreprise, mais aussi votre situation actuelle, par exemple quand quitter votre emploi actuel si vous êtes salarié, en faisant attention au délai de préavis.

Concrétisez le financement de votre projet d’entreprise

 

Déposez les demandes de prêts auprès de la banque, les demandes d’aides à la création d’entreprise auprès des organismes concernés (dispositif ACRE). Pour cela, il est important d’avoir construit un plan de financement et d’avoir estimé son besoin de trésorerie initial.

Il faut également être capable d’estimer son besoin en fond de roulement (BFR), qui représente les besoins de financement à court-terme de l’entreprise.

 

Choisissez le statut juridique de votre société

Plusieurs choix s’offrent à vous concernant le statut juridique de votre entreprise : entrepreneur individuel, micro-entreprise ou société (EIRL, EURL, SARL, SASU, SAS, etc.).

Le statut juridique de votre société conditionne de nombreux éléments :

  • la fiscalité bien sûr (impôt sur le revenu ou sur les sociétés, imposition sur le montant réel du bénéfice ou forfaitaire sur un pourcentage du chiffre d’affaires, protection du patrimoine privé) ;
  • votre fonction au sein de l’entreprise (entrepreneur individuel, associé, gérant, président) et votre pouvoir de décision ;
  • votre protection sociale (retraite, droits au chômage) ;
  • votre responsabilité personnelle en cas de dette de la société ;
  • votre rémunération (salaire, prélèvements, dividendes) ;
  • le degré de complexité des formalités administratives et comptables nécessaires à la création et à la vie de l’entreprise ;
  • l’apport minimal nécessaire (capital social minimum dans le cas d’une société) ;
  • l’obligation ou non de statuts juridiques pour l’entreprise : le recours à un avocat ou un notaire peut s’avérer utile voire indispensable.

 

Déposez votre dossier auprès de votre centre de formalités des entreprises

Il vous faudra fournir l’ensemble des pièces justificatives, variables en nombre et en modalités selon la nature de votre activité et la forme juridique de votre entreprise. Le cas échéant, vous devrez fournir des pièces complémentaires ou régulariser votre situation.

Une fois votre dossier de création d’entreprise accepté, vous recevez un extrait d’immatriculation au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS). Il est également nécessaire de publier une annonce légale concernant la constitution de votre société dans un journal habilité ou en ligne.

 

Démarrez votre activité

Dès votre dossier déposé (votre entreprise est alors en cours d’immatriculation), vous pouvez débuter votre activité.

 

Conclusion

Bien que plusieurs dispositifs accompagnent l’entrepreneur dans son projet de création d’entreprise, il est nécessaire d’en connaître les étapes clés. Avant de déposer son dossier au greffe, il faut s’assurer que la société répond à un vrai besoin, que le business model est rentable et que les aspects financiers du business plan soient maîtrisés. Mais l’un des facteurs les plus importants reste la motivation que montrera l’entrepreneur tout au long de son projet.

En cours (3 min):Création d’entreprise : les étapes et conseils pour bien monter sa société

Je veux créer ma SARL

Commentaires

Ajouter un commentaire

Choisissez votre statut

Si vous n'êtes pas sûre de votre choix, vous pouvez consulter notre comparatif de forme juridique.

Choisissez votre statut

Si vous n'êtes pas sûre de votre choix, vous pouvez consulter notre comparatif de forme juridique.

back to top
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d'optimiser votre experience
En savoir plus.
Ok