News Agence-Juridique vient d’intégrer le groupe de média les Affiches Parisiennes et devient l’acteur numéro 1 des formalités juridiques en ligne

01 76 54 81 37

Commissionnaire de transport : tout savoir en 3 minutes

Vous souhaitez créer votre entreprise commissionnaire de transport ? Créez votre société en 10 minutes avec le formulaire directement en ligne d'Agence Juridique. Obtenez votre k-bis en 48 heures seulement ! 

Créer son entreprise pour 99€ HT

Mini-sommaire :
Commissionnaire de transport : tout savoir en 3 minutes

Le commissionnaire de transport est au cœur des réseaux de transport, ce véritable couteau suisse agit le plus souvent en son nom pour le compte d’un commettant. Si vous aussi vous souhaitez devenir commissionnaire, n’hésitez plus ! Cet article vous explique tout sur le métier de commissionnaire de transport et les étapes de création d’entreprise. Afin de faciliter les démarches, il est possible de créer son entreprise en ligne

Le rôle du commissionnaire de transport 

Il est très courant de faire appel à un commissionnaire de transport lorsqu’une entreprise destinataire ou expéditrice souhaite ne plus s’occuper de toutes les contraintes en lien avec l’expédition des marchandises. Autrement dit, le commissionnaire de transport va être l’intermédiaire lors du cheminement d’une marchandise d’un point A à un point B. Ce dernier est responsable de la marchandise lors de l’acheminement. Le commissionnaire de transport effectue trois missions : 

  • Organisation du transport : acheminement de la marchandise 

  • Affrètement : le transport de la marchandise est réalisé par un transporteur public 

  • Groupage : groupement des marchandises pour différents expéditeurs/destinataires 

Les qualités requises d’un commissionnaire de transport 

Pour devenir commissionnaire de transport il faut avoir de bonnes capacités techniques mais aussi commerciales et sociales. Il est important d’être réactif, rigoureux et efficace pour livrer à temps les marchandises. 

Il doit également avoir une très bonne connaissance des législations sur les douanes, du droit international et des assurances. Enfin, le commissionnaire de transport doit être très vigilant avec les sociétés avec lesquelles il travaille afin d’éviter les éventuelles escroqueries

Formations pour devenir commissionnaire de transport 

Le commissionnaire de transport doit obligatoirement être inscrit au registre des commissionnaires de transport tenu par la Direction Régionale de l’Equipement (DRE). Il doit également disposer de l’attestation de capacité professionnelle du commissionnaire de transport. Si l’entrepreneur ne dispose pas de cette capacité professionnelle, il existe quatre possibilités pour en être titulaire : 

  • Grâce à une équivalence d’un diplôme en transport (bac +2)

  • Grâce à une équivalence d’un diplôme commercial, technique et comptable et juridique. 

  • Grâce à une expérience professionnelle d’au moins 5 ans. En tant que cadre pour un entreprise commissionnaire de transport par exemple. 

  • Si l’une des trois possibilités précédentes n’est pas remplie, il faudra alors passer un examen national et bien entendu le réussir. 

Les étapes pour créer son entreprise commissionnaire de transport 

Si vous souhaitez créer votre entreprise commissionnaire de transport ; voici les étapes à suivre

Rédiger les statuts

La première étape consiste à rédiger les statuts de la société. Cette étape obligatoire vous permettra de choisir les pouvoirs confiés à chaque associé. Le plus souvent, le chef d’entreprise se fait aider par un professionnel dans la rédaction de ses statuts. Certaines mentions sont à ne pas oublier lors de la rédaction de ses statuts comme la dénomination sociale de la société, l’objet et la forme sociale mais aussi le siège social de l’entreprise. 

Constituer le capital social 

Ensuite, vous devez constituer le capital social de votre société commissionnaire de transport. Il est question ici d’apporter les apports de capitaux en numéraire et en nature nécessaire à la création de votre entreprise. Les apports en industrie ne font pas partie du capital social. Au moment de l’ouverture du compte bancaire, il faudra déposer une partie de ce capital social. Il vous sera ensuite délivré une attestation de dépôt qui est indispensable au dossier d’immatriculation

Publier une annonce dans un JAL 

La troisième étape pour monter son entreprise est l’étape de publication d’une notification dans un Journal d’Annonces Légales (JAL). Ce passage obligatoire va permettre de faire la publicité de la création de la société. À la suite de cette publication, il vous sera délivré une attestation de publication qui es également à joindre à votre dossier d’immatriculation. Le prix pour une publication dans un JAL varie en fonction du nombre de caractères. Le plus souvent, il faut compter 150€

Constituer le dossier d’immatriculation 

Enfin, la dernière étape consiste à monter le dossier d’immatriculation. Lors de cette étape finale, vous devez ajouter à votre dossier les dernières pièces manquantes comme : 

  • Le formulaire M0

  • Les statuts signés et paraphés 

  • L’attestation de dépôt 

  • L’attestation de publication dans un JAL 

  • Une attestation de non-condamnation pour un délit 

  • Les frais de greffe de 66,20€

Lorsque vous avez rassemblez toutes les pièces manquantes à votre dossier, vous pourrez alors le déposer à Greffe du Tribunal de Commerce ou au Registre du Commerce et des Sociétés. Le dossier sera ensuite examiné puis validé ! Vous pourrez obtenir un extrait k-bis sous quelques jours et pourrez alors commencer à exercer votre activité. 

Lorsque vous passez par Agence Juridique pour créer votre entreprise commissionnaire de transport, toutes vos démarches sont facilitées et simplifiées ! De plus, vous recevez votre k-bis en seulement 48 heures ! Alors, n’hésitez plus et rendez-vous sur le site web d’Agence Juridique pour faire vos démarches de création de société. 

En cours (3 min):Commissionnaire de transport : tout savoir en 3 minutes

Je veux créer mon EURL

Commentaires

Ajouter un commentaire

Choisissez votre statut

Si vous n'êtes pas sûre de votre choix, vous pouvez consulter notre comparatif de forme juridique.

Choisissez votre statut

Si vous n'êtes pas sûre de votre choix, vous pouvez consulter notre comparatif de forme juridique.

back to top
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d'optimiser votre experience
En savoir plus.
Ok