Statut social du dirigeant 

La plus grande différence entre les deux formes juridiques concerne le statut social du dirigeant.

 

EURL

SASU

Statut du dirigeant

Travailleur non salarié : RSI

Régime général

Taux de charges sociales

Environ 45 % sur votre salaire

Environ 70 % de votre salaire

Cotisation minimum si pas de rémunération pour le dirigeant

1 198 € par an

0 €

Avantage du statut

Couverture sociale même si votre rémunération est de 0 €

Si pas de salaire : pas de cotisation
Possibilité de bénéficier de la fiscalité avantageuse de la distribution de dividende

Inconvénients

Il y’a des cotisations même si vous n’avez pas de salaire.

Difficile de gérer le RSI

Taux de charges sociales élevés si vous souhaitez prendre un salaire.
 

Distribution de dividende

La distribution de dividende dépassant 10 % des capitaux propres est soumis au RSI

Distribution de dividende possible permettant de payer 15,5 % de CSG et de bénéficier d’un abattement de 40% sur votre impôt sur le revenu

En résumé

Environ 45% de charges sociales sur votre rémunération avec un minimum de 1198 € par an

Environ 70 % de charges sociales sur votre salaire sans minimum.
 

Conclusion

Idéal si vous souhaitez bénéficier d’une couverture sociale et être au RSI

Idéal si vous ne souhaitez pas prendre de rémunération ou fonctionner avec des distributions de dividende

Ce statut vous permet aussi d’éviter le RSI

 

Forme juridique la moins coûteuse au quotidien

 

 

EURL à l’impôt sur les sociétés

SASU à l’impôt sur les sociétés

EURL à l’impôt sur le revenu

SASU à l’impôt sur le revenu

Cotisations sociales

45 % de votre salaire avec un minimum de 1198 €

70 % de votre salaire

Environ 45 % de votre résultat (RSI)

8 % de votre résultat (CSG)

Impôt sur le revenu

Soumis au barème progressif

Soumis au barème progressif

Soumis au barème progressif

Soumis au barème progressif

Avantage

Couverture sociale

Pas de charges sociales si vous ne souhaitez pas prendre de salaire

Permet d’éviter l’impôt sur les sociétés si vous désirez prendre l’intégralité de votre résultat en salaire

Imposition très faible (8%) de CSG/CRDS et revenu disponible

Inconvénients

Cotisations sociales même si vous n’avez pas de salaire

Taux de cotisations sociales élevés si vous voulez prendre un salaire

Résultat entièrement soumis aux cotisations RSI ce qui peut faire beaucoup de cotisations sociales

Pas de couverture sociale car vous ne cotisez pas à la maladie, retraite.

Position de la société en fonction du coût sur votre rémunération

Position 2 :

Avec un taux de 45 % sur votre salaire, cette forme est idéale si vous souhaitez cotiser un minimum

Position 4 :

Si vous voulez prendre un salaire c’est la forme la plus couteuse avec 70% de cotisations sociales

Position 3 :

Avec un taux de 45 % sur votre résultat, cette option reste plus couteuse que l’EURL à l’impôt sur les sociétés car votre résultat est entièrement imposable au RSI

Position 1 :

Cette forme est la moins coûteuse (imposition la plus faible et un taux de cotisation de 8%)

 

Points communs entre l'EURL et la SASU 

  • Une société à créer seul

Ces deux sociétés sont composées d’un seul actionnaire, l’EURL est la forme unipersonnelle de la SARL et la SASU la forme unipersonnelle de la SAS. Vous n’avez donc pas besoin d’associés pour constituer une SASU ou une EURL.

Sachez qu’il est possible d’intégrer un associé à votre société plus tard si vous le souhaitez en lui cédant des actions / parts sociales.

  • Une société à responsabilité limitée 

Les deux formes juridiques vous permettent de protéger votre patrimoine personnel car la responsabilité des associés est limitée aux apports.

Cependant, le dirigeant de l’entreprise peut être responsable en cas de faute de gestion (négligences dans la gestion de la société ou manœuvres frauduleuses).

  • Un capital social libre

 Le capital social minimum est de 1 €, vous êtes donc libre pour le fixer.

Cependant, plus le capital de votre société sera élevé, plus vos partenaires seront rassurés (banque, clients, fournisseurs …).

  • Imposition de votre société (impôt sur les sociétés)

Si vous choisissiez l’impôt sur les sociétés :

Le résultat fiscal de votre entreprise sera imposé à hauteur de 15% jusqu’au 38 120 €, puis imposition à 33,33% pour la partie dépassant le plafond de 38120 €.