Covid-19 : Agence Juridique est toujours au travail pour vos formalités de 09h30 à 18h00 ×

News Agence-Juridique vient d’intégrer le groupe de média les Affiches Parisiennes et devient l’acteur numéro 1 des formalités juridiques en ligne

01 76 54 81 37
Ouvrir un restaurant rapide : notre guide pratique ( 2019)

Ouvrir un restaurant rapide : notre guide pratique ( 2019)

Mini-sommaire :
Ouvrir un restaurant rapide : notre guide pratique ( 2019)

Parmi les marchés les plus dynamiques du moment figure en très bonne place celui de la restauration rapide, qui voit chaque jour de nouvelles enseignes apparaître à la fois en centre-ville comme dans les zones commerciales périphériques.

Qui dit marché dynamique dit également marché très concurrentiel et dans lequel il est délicat de se faire une place. Surtout lorsque l’on débarque sans une réelle préparation sérieuse et un projet travaillé. C’est pourquoi, et afin de vous aider dans la réalisation de votre projet d’ouverture de restaurant rapide, nous vous proposons ce guide pratique. Vous trouverez ainsi à travers cet article les principaux éléments qui vous aideront dans la concrétisation de votre projet et son développement dans la durée.

 

La préparation et la détermination des contours du projet

La restauration rapide est un univers particulièrement vaste qui permet de proposer de nombreux types de concepts, de la pizza généraliste au burger en passant par la sandwicherie ou à une restauration rapide plus spécialisée, bio ou haut de gamme par exemple. L’important n’est pas tant le choix même du concept ou du segment sur ce marché, mais bien de respecter et se tenir au concept choisi afin de le développer et de se différencier en premier lieu à l’aide d’une cohérence dans l’offre proposée à la clientèle.

Le concept doit être facilement identifiable par ces clients, notamment sur le menu, le choix des locaux, de l’ambiance et de la devanture. La principale règle d’or reste en effet de proposer une identité visuelle et commerciale claire pour le grand public, afin de pouvoir notamment se démarquer facilement de la concurrence.

 

Bon à savoir : ne cherchez pas à proposer une offre extrêmement variée et diversifiée pour plaire au plus grand nombre. En vous spécialisant avec une carte raccourcie sur un segment précis de la restauration rapide vous pourrez beaucoup plus facilement vous faire un nom...et une place sur le marché.

 

Prendre le temps d’analyser le marché et ses attentes

Cela peut paraître évident, mais il est incontournable de réaliser une bonne étude de marché, c’est à dire de chercher à comprendre et étudier les attentes de vos futurs clients, les besoins qui ne trouvent pas encore d’offre correspondante, et les habitudes de consommation. Une telle étude prend du temps mais vous permettra non seulement de savoir comment positionner au mieux votre projet,  s’il est en adéquation avec le potentiel du marché et si vous avez une place face à la concurrence sur le long terme.

Enfin, combiné avec un business plan détaillé et basé sur des données statistiques et chiffrées précises, l’étude de marché permettra de démonter à vos partenaires potentiels et notamment investisseurs bancaires le sérieux de votre projet. En effet, une telle étude vous permet en principe de tirer des conclusions sur le positionnement prix, choix de la gamme et des prestations détaillées à proposer afin de répondre au mieux à des besoins existants. Le secret d’un lancement réussi est en effet de trouver une demande qui ne trouvait pas encore d’offre, afin d’y apporter une solution.

 

L’importance capitale du choix de l’emplacement

 

Autre élément déterminant dans la réussite de votre projet sur la durée, le choix d’un bon emplacement. Le local et la situation retenue pour implanter votre restaurant sera capital pour votre performance économique et votre développement.

Plusieurs paramètres doivent ainsi être pris en compte.

 

Tout d’abord, la proximité de la clientèle : Il peut s’agir de s’implanter à proximité des zones résidentielles, mais également de s’installer sur des zones de consommation : à proximité d’espaces de sorties, de bassins d’emplois… avec toujours la même idée découlant de l’étude de marché : poser ses valises là où il y a une demande à combler.

 

Ensuite, bien penser à favoriser un accès le plus simple possible : installer son restaurant rapide en pleine rase campagne est un mauvais calcul de manière évidente non seulement en raison du manque de clientèle, mais également et peut-être surtout en raison de l’absence de transports ou de voies structurantes à proximité. En ville se pose également la problématique majeure du stationnement : mettez-vous à la place de vos clients, irez-vous à un restaurant où vous aurez besoin d’une heure pour trouver une place ?

 

En bref, privilégiez un local dont les dimensions sont adaptées (ni trop grand : impression de sous-fréquentation renvoyant une mauvaise image, ni trop petit : clientèle à l’étroit, mal installée), à proximité de lieux de vie ou d’habitations, offrant un accès simple par les transports ou des axes circulants, ainsi que des solutions de stationnement à proximité immédiate.

 

 

Attention : choisissez bien votre local. Vérifiez qu’il est juridiquement destiné à accueillir une activité de restauration rapide, qu’il est aux normes et offre notamment des facilités d’accès aux personnes à mobilité réduite.

 

 

La délicate constitution de votre société

Démarrer une activité de restauration rapide vous obligera à choisir un régime juridique parmi les nombreux statuts proposés par le droit des sociétés. Trouver le régime le plus adapté et immatriculer sa société, donc créer une personne morale, est une phase très délicate et qui nécessite des connaissances spécifiques (voir nos articles à ce sujet) : il vous est donc recommandé de faire appel à un expert pour vous accompagner dans cette étape.

Les enjeux sont en effet considérables : régime fiscal pour vos bénéfices, responsabilité de l’associé, régime social du dirigeant, conditions liées au capital ou au nombre d’associés, plafond d’activité… Ne prenez surtout pas ce choix au hasard.

 

L’activité de restauration rapide est généralement construite autour d’un seul, deux ou trois associés désireux de démarrer leur activité avec un capital relativement réduit, tout en limitant leur responsabilité au maximum en cas de difficultés financières. Les régimes qui paraissent le plus adaptés à ce type d’activité sont la SARL (2 associés au minimum), la SAS (ou la SASU à 1 seul associé) ainsi que l’EURL.

 

Accomplir les formalités administratives requises

La création d’une société vous obligera à remplir les formalités conduisant à son immatriculation : constitution d’un dossier à déposer auprès du Centre de formalités des entreprises, parution d’une annonce légale, rédaction des statuts etc. Nos équipes vous accompagnent à toutes les étapes pour vous aider à la bonne réalisation de vos démarches de constitution d’entreprise.

Mais l’ouverture de votre restaurant rapide vous obligera également en parallèle à déclarer votre activité auprès de la Chambre de commerce et d’industrie, à obtenir un permis d’exploitation ainsi qu’une licence IV en cas de vente de boissons alcoolisées. N’oubliez pas également la formation obligatoire aux règles d’hygiènes strictes à respecter pour l’exploitation de votre restaurant.

N’hésitez pas à nous contacter pour toute aide dans la création de votre restaurant rapide: nos partenaires mettront leur expérience et leur savoir-faire au service de votre projet, pour vous permettre un lancement en toute sérénité

En cours (3 min):Ouvrir un restaurant rapide : notre guide pratique ( 2019)

Commentaires

Ajouter un commentaire

Choisissez votre statut

Si vous n'êtes pas sûre de votre choix, vous pouvez consulter notre comparatif de forme juridique.

Choisissez votre statut

Si vous n'êtes pas sûre de votre choix, vous pouvez consulter notre comparatif de forme juridique.

back to top
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d'optimiser votre experience
En savoir plus.
Ok