Covid-19 : Agence Juridique est toujours au travail pour vos formalités de 09h30 à 18h00 ×

News Agence-Juridique vient d’intégrer le groupe de média les Affiches Parisiennes et devient l’acteur numéro 1 des formalités juridiques en ligne

01 76 54 81 37
Comment ouvrir une poissonnerie : tout savoir en 3 minutes

Comment ouvrir une poissonnerie : tout savoir en 3 minutes

Mini-sommaire :
Comment ouvrir une poissonnerie : tout savoir en 3 minutes

Vous envisagez d’investir votre argent pour créer une poissonnerie, mais vous ne connaissez pas les démarches à faire ? L’exercice de ce type d’activités requiert une étude préalable de la dynamique du marché local. Elle nécessite des qualifications professionnelles, exige le respect des normes sanitaires ainsi que des démarches réglementaires obligatoires. Afin de réussir votre projet, trouvez ici toutes les réponses à vos questions autour de l’ouverture d’une poissonnerie. 

 

Les qualifications professionnelles pour ouvrir une poissonnerie

 

Créer une poissonnerie n’a pas toujours besoin de diplôme. En principe, le créateur doit être titulaire d’un CAP ou d’un BEP en poissonnerie ou bien, il doit disposer d’une expérience de 3 ans au minimum dans le secteur. La loi prévoit cependant une exception à cette règle. La formation en poissonnerie n’est pas exigée si : 

  • Un salarié possède le diplôme requis ;
  • Le conjoint salarié dispose d’un CAP poissonnerie.  

Une poissonnerie fait partie des activités artisanales. Par conséquent, le créateur doit effectuer un stage préalable d’installation pendant 3 jours pour acquérir des notions en gestion d’une entreprise. 

 

 Elaboration d’un business plan d’une poissonnerie

 

Elle constitue la première étape de création d’une poissonnerie. Le business plan est un document essentiel de présentation du projet d’ouverture d’une poissonnerie. Il permet de vérifier la viabilité financière de ce dernier et de convaincre les partenaires financiers de participer au projet. Il comprend généralement deux parties : 
 

  • Première partie : présentation du projet mettant en avant ses avantages ;
  • Deuxième partie : présentation chiffrée du projet avec les prévisions financières nécessaires à sa mise en œuvre et les perspectives financières futures de l’activité.

La rédaction d’un business plan exige donc :

  • La réalisation d’une étude de marché ;
  • La mise en place de prévisions financières ;
  • La rédaction d’un plan marketing.

Pour se faire, vous pouvez recourir à un expert pour se faire accompagner dans la rédaction de votre business plan ou bien faire appel aux différents modèles de business plan disponibles sur les plateformes en ligne ou utiliser un logiciel de business plan sur Internet. 

 

 Réaliser une étude de marché

 

L’étude de marché représente un moyen d’évaluer le potentiel commercial du projet de création d’une poissonnerie. Il faudra opérer une analyse plus poussée sur la croissance du marché local des produits de la mer. Il faudra s’interroger aussi sur le nombre de poissonneries concurrentes installées sur la zone d’implantation choisie. Malgré un niveau élevé de la concurrence, le créateur pourra décider de s’implanter en mettant en place des axes de différenciation par rapport aux concurrents comme les types de produits et les services offerts aux clients. Le créateur peut toujours changer d’avis et opter pour une zone qui accueille moins de professionnels de la mer. 


Reprendre une poissonnerie déjà existante est aussi une possibilité à étudier et une alternative moins coûteuse pour ouvrir une poissonnerie. Il convient aussi de choisir un local adapté à votre activité en tenant compte des normes en matière d’entreposage, conditionnement et conservation des poissons. Veillez à respecter toutes règles d’hygiène prévues par la réglementation
 

Mettre en place des prévisions financières

 

Il s’agit de définir les dépenses, les investissements et les charges indispensables à la réalisation du projet. L’objectif principal consiste à identifier les besoins de financement à partir d’une prévision financière convaincante. Trois types de plans permettent d’évaluer la viabilité et la cohérence financière de votre projet : 

  • Le plan de financement ;
  • Le plan de trésorerie ;
  • Le compte de résultat prévisionnel. 

 

Rédiger un plan marketing


Le plan marketing rassemble toutes les techniques nécessaires pour attirer et fidéliser les clients. A titre d’illustration, vous pouvez envisager de mettre en place une stratégie digitale à travers la création d’un site vitrine pour augmenter la visibilité de votre poissonnerie. La mise en place de programme de fidélité est aussi possible. 


Les solutions de financement pour ouvrir une poissonnerie 

 

Après la rédaction du business plan, le créateur peut donc chercher des sources de financement. Il se servira du business plan pour obtenir du financement. Il peut recourir à des investisseurs privés. Il peut également se tourner vers les établissements de crédits ou bancaires. Différentes solutions de financement innovantes s’offrent aux entreprises à l’instar du financement participatif le crowdfunding. Des aides financières de l’Etat à la création d’entreprise sont aussi disponibles. 

 Choisir la forme juridique de sa poissonnerie

 

Elle fait partie des étapes incontournables pour créer une poissonnerie. Ce choix détermine donc les démarches de création de l’entreprise. Plusieurs possibilités s’offrent au créateur : 

  • Opter pour une entreprise individuelle ou EIRL ;
  • Créer une société (SARL, SA, EURL).

Ouvrir une poissonnerie avec le statut d’auto-entrepreneur est tout à fait possible. Il séduit les entrepreneurs à cause de la simplicité des démarches à effectuer avec des dispositifs fiscaux et sociaux avantageux. À cause du coût d’investissement élevé, l’auto entreprise et l’entreprise individuelle ne sont pas donc à privilégier à cause des limites relatives au seuil de chiffre d’affaires.

La création d’une société est fortement recommandée afin de limiter la responsabilité du créateur et de distinguer son patrimoine de celui de la société. La SARL et SAS sont les statuts juridiques les plus adaptés à la création d’une poissonnerie. Le premier offre un cadre juridique plus sécurisant pour le créateur tandis que la SAS prévoit des règles plus souples. Si vous décidez de créer seul votre poissonnerie, vous pouvez opter pour une SASU ou une EURL. 

 Les démarches de création d’une poissonnerie

 

Voici donc les formalités nécessaires à la création après le choix de la forme juridique :
- publication d’une annonce légale de création dans une JAL ;
- rédaction des statuts de la société ; Bon à savoir le code NAF est 43.27Z
- ouverture d’un compte bancaire professionnel ;
- choix du régime fiscal soit à l’impôt sur le revenu ou les sociétés ;
- choix du nom de la société, nom commercial et le logo ;
- remplir le formulaire MO ou TNS selon le cas ;
- rédaction de l’acte de nomination des mandataires sociaux ;
- rédaction d’un acte de filiation et de non-condamnation ;
- dresser un état des actes accomplis par la société en formation ;
- remplir le registre des bénéficiaires et des souscripteurs d’action dans le cadre d’une SAS ou SASU. 
- dépôt du dossier de demande de création d’entreprise auprès de la chambre des métiers compétent. 

Respecter les démarches obligatoires spécifiques à la création d’une poissonnerie

L’exercice de ce type d’activités nécessite également une déclaration auprès du DDPP. En cas de vente à des intermédiaires, elle doit faire l’objet d’un agrément sanitaire. Les normes en matière d’étiquetage sont aussi à respecter toutes comme les normes de sécurité et d’accessibilité aux personnes handicapées

Le poissonnier doit s’informer des règles de sécurité et d’accessibilité relatives aux ERP. Si vous souhaitez d’avantages d’informations, il est important de se reporter à la fiche activité Établissement recevant du public.

Il devra également respecter les normes sanitaires en vigueurs assez contraignantes dans ce domaine d’activité.

Enfin, il convient de mentionner que le poissonnier à l’obligation par voie de marquage, d’affichage ou d’étiquetage les prix et les conditions particulières de la vente et de l’exécution des services.

 

Le coût d’ouverture d’une poissonnerie

 

L’ouverture d’une poissonnerie a besoin d’un investissement important. En général, le coût augmente considérablement à cause du prix élevé du matériel de poissonnerie nécessaire comme la chambre froide, table de découpe, une vitrine, un aquarium, etc. Alors que l’achat de matériel figure parmi les contraintes réglementaires qui régissent ce domaine. 
Il faudra donc prévoir au minimum un budget de 60 000 € au départ. La reprise d’une entreprise reste une solution efficace pour réduire le coût de l’investissement à condition qu’elle marche bien. Vous avez aussi à ouvrir une poissonnerie par l’acquisition d’un fonds de commerce à un prix fixé entre 30 à 50 % du chiffre d’affaires annuel ou à travers le rachat des parts dans une société

 

Créer votre EURL en moins de 10 minutes

En cours (3 min):Comment ouvrir une poissonnerie : tout savoir en 3 minutes

Je veux créer ma SASU

Commentaires

Ajouter un commentaire

Choisissez votre statut

Si vous n'êtes pas sûre de votre choix, vous pouvez consulter notre comparatif de forme juridique.

Choisissez votre statut

Si vous n'êtes pas sûre de votre choix, vous pouvez consulter notre comparatif de forme juridique.

back to top
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d'optimiser votre experience
En savoir plus.
Ok