News Agence-Juridique vient d’intégrer le groupe de média les Affiches Parisiennes et devient l’acteur numéro 1 des formalités juridiques en ligne

01 76 54 81 37

Agent immobilier indépendant : avantages et inconvénients

La création d'une entreprise doit répondre à un besoin préalablement identifié. Pour transformer cette idée en projet viable, il est nécessaire de passer par plusieurs étapes administratives, juridiques et financières. 

Créer votre société pour 99€ht

Mini-sommaire :
Agent immobilier indépendant : avantages et inconvénients

Qu’est-ce qu’un agent immobilier indépendant ?

 

Un agent immobilier indépendant est un professionnel de l’immobilier qui joue le rôle d’intermédiaire entre le vendeur et l’acquéreur d’un bien immobilier. Il est l’interlocuteur principal entre les différentes parties lors du suivi d’une vente, dont le notaire qui lui officialisera la vente avec la signature de l’acte authentique. L’agent immobilier indépendant accompagne ses clients sur plusieurs points : l’estimation des biens, la signature des mandats, les visites, la participation aux négociations financières, la publication des annonces immobilières sur des sites... Il est immatriculé au RSAC (Registre Spécial des Agents Commerciaux). Dans ce métier, il existe plusieurs sous-structures en indépendant. Généralement l’agent immobilier indépendant est un agent commercial. Il peut également exercer en tant que négociateur immobilier indépendant, ou en tant qu’auto-entrepreneur. Contrairement à une agence immobilière classique, l’agent immobilier indépendant travaille depuis chez lui et est rémunéré en fonction des transactions qu’il effectue.

Les avantages de ce métier :

 

L’indépendance : le principal avantage de l’agent immobilier indépendant est justement son indépendance. Effectivement, il travaille de chez lui, il est autonome pour son organisation et ses fonctions : il gère ainsi son propre planning de travail et son agenda de visites par exemple. De plus, il ne possède aucun lien de subordination que ce soit avec ses clients ou des agences immobilières, finis la hiérarchisation !

 

La force du réseau : l’un des atouts du métier d’agent immobilier indépendant est la force de son réseau : effectivement, il peut partager ses annonces sur les plus gros portails d’annonces avec des outils performants comme les outils d’estimation en ligne. En revanche, il faut porter attention sur le choix du réseau immobilier, car seulement quelques réseaux immobiliers indépendants sont réputés et reconnus en France. Il est donc conseillé de comparer les différents réseaux au préalable.

 

La maîtrise de la rémunération : l’acteur indépendant est l’unique maître de sa rémunération. Plus il travaille, plus il réalise de transactions immobilières et ainsi plus son revenu sera important. Il faut savoir qu’un mandataire immobilier (un agent commercial) peut toucher de 70 à 99 % des honoraires d’agence contre 40 à 45 % s’il est salarié dans une agence immobilière traditionnelle.

 

La proximité avec les clients : l’agent immobilier indépendant peut espérer obtenir un large portefeuille de clients. De plus, il aura plus de proximité avec les clients potentiels en privilégiant le relationnel et les contacts directs.

Les inconvénients de l’agent immobilier indépendant :

 

La complexité des statuts : la profession d’agent immobilier indépendant comporte également quelques inconvénients. Effectivement, il existe plusieurs statuts juridiques pour être agent immobilier à son compte : agent commercial, portage salarial ou auto-entrepreneur. C’est pourquoi, il est fortement conseillé de s’adresser à un professionnel pour ces démarches juridiques.

 

L’autonomie relative : l’autonomie totale de l’agent indépendant est parfois utopique. En effet, avec le statut de négociateur immobilier indépendant, il sera amené à contracter avec une agence immobilière. Son statut d’indépendance est par conséquent conservé, en revanche il est employé par une agence.

 

Le chiffre d’affaires limité : il faut savoir que le statut d’auto-entrepreneur ou de micro-entrepreneur voit son chiffre d’affaires limité à des plafonds. Effectivement, en 2018, le seuil a doublé pour passer à 66 400 €, si ce seuil est dépassé, l’auto-entrepreneur doit transformer son statut. Cela oblige les bons négociateurs immobiliers à changer de statut juridique et donc à verser plus d’impôts. 

 

Les connaissances solides : l’agent immobilier indépendant doit gérer sa comptabilité et avoir des connaissances juridiques.

Devenir agent immobilier indépendant : les démarches !

 

Une fois votre statut juridique choisi, vous devrez :

 

1) Rédaction des statuts : après avoir choisi le statut juridique qui vous semble être le meilleur, il faut procéder à la rédaction des statuts. Les statuts sont complexes à réaliser, c’est pourquoi il est conseillé de vous faire accompagner par un professionnel dans cette démarche : tel qu’un avocat, un expert-comptable ou un autre accompagnateur à la création d’entreprise.

 

2) Publication d’un avis dans un journal d’annonces légales : afin de promouvoir la création de la forme juridique choisie, il est obligatoire de réaliser une annonce dans un journal officiel.

 

3) Envoi du dossier pour l’immatriculation :

Pour enfin procéder à l’immatriculation, il faut se rendre dans un centre de formation des entreprises dans une chambre de commerce. Ce centre va réaliser toutes les formalités pour créer votre statut d’agent immobilier indépendant en récupérant les pièces essentielles. Le centre va envoyer le dossier au greffe qui va immatriculer votre statut au RSAC (Registre Spécial des Agents Commerciaux). C’est ainsi que vous obtenez la personnalité juridique.

 

4) Demande de la carte professionnelle d’agent immobilier

Par la suite, une demande de carte T est requise afin d’obtenir l’autorisation de l’exercice de votre activité d’agent immobilier, pour cela, il est nécessaire de :

  • Remplir puis signer le formulaire administratif de demande
  • Rassembler les pièces justificatives demandées : copie de votre diplôme ou autre justificatif de votre qualification professionnelle
  • Envoyer votre dossier à la Chambre du Commerce et de l’Industrie dont dépend votre lieu d’exercice

Si la demande est validée, une carte professionnelle vous est envoyée dans un délai de deux mois. Il faut savoir que cette carte est valable pendant 10 ans, à terme il faudra donc la renouveler.

 

5) Obtention d’une garantie financière

 

La garantie financière est obligatoire lorsque vous avez l'intention de gérer des fonds pour le compte de vos clients. Vous n’en avez pas besoin uniquement si vous attestez sur l’honneur que vous ne gérerez à aucun moment les fonds de vos clients. Cependant, cela limitera votre activité d’agent immobilier indépendant. Si vous gérer des fonds pour le compte de vos clients, il faut se rapprocher d’une compagnie d'assurances, d'une banque ou de la Caisse des dépôts pour la souscription de cette garantie, elle doit être supérieure à 30 000 € pendant les deux premières années, puis de 110 000 €.

 

6) Souscription à une assurance responsabilité civile professionnelle

Par la suite, il est également obligatoire de souscrire à une assurance responsabilité civile professionnelle pour couvrir les dommages corporels, les risques financiers, et les dégâts matériels liés à l’activité. C’est bon ! Vous pouvez désormais exercer pleinement votre activité.

Créez votre société
en moins de 10 minutes

Immatriculation et KBIS en 48h

En cours (3 min):Agent immobilier indépendant : avantages et inconvénients

Je veux créer mon EURL

Commentaires

Ajouter un commentaire

Choisissez votre statut

Si vous n'êtes pas sûre de votre choix, vous pouvez consulter notre comparatif de forme juridique.

Choisissez votre statut

Si vous n'êtes pas sûre de votre choix, vous pouvez consulter notre comparatif de forme juridique.

back to top
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d'optimiser votre experience
En savoir plus.
Ok